Voilà une note que j'aurais aimé ne pas écrire... :(

J'ai acheté hier le numéro 50 de Ravage, un numéro rond et symbolique, parfait pour tourner la page.

Première mauvaise impression : c'est toujours aussi léger et aussi peu épais. Pour 6€50, ça fait un peu mal.
Cette mauvaise impression a malheureusement été confirmée à la lecture des différents articles susceptibles de m'intéresser comme les présentations de Monsterpocalypse ou encore WOW Minis, présentations désespérantes puisqu'on apprend vraiment rien du jeu. Dans ces articles on nous parle en vite fait du système (sans jamais entrer assez dans les détails pour cela soit vraiment parlant) et à aucun moment de la qualité des figurines?! Rien sur la bonne qualité des monstres de Privateer Press (pourtant l'un des points forts de Monsterpocalypse) et rien sur la qualité plutôt médiocre des figurines WOW Minis (un point quand même super important pour un jeu à collectionner je trouve).
On retrouve en plus un certain nombre d'articles officiels (ie fournis par les éditeurs de jeu) qui, pour certains, n'ont vraiment rien à faire dans un magazine : que Ravage publie des scénarios officiels pour Confrontation CADR, AT-43 ou encore Okko (je ne suis pas certain que ce dernier scénario soit officiel ceci dit), pourquoi pas? Mais le texte d'ambiance Alkemy et, pire encore, le texte de propagande d'Asmodée au sujet d'Hell Dorado (puant de fausse modestie) n'apportent vraiment rien du tout au magazine.
Je passe également les articles sur une seule page qui pour le coup sont complètement sabotés : petites photos ridicules et espace limité pour les pigistes qui ne peuvent pas s'exprimer pleinement sur leur sujet.

De manière générale, j'ai pu remarquer que les articles ne dépassent plus les 2 pages et sont donc de moins en moins approfondis ( effet de bord de la volonté de traiter un maximum de jeux j'imagine). On survole donc les choses sans en apprendre beaucoup plus. Le mélange des articles et règles officiels et des articles de la rédaction portent à confusion de façon assez malsaine et ne permettent pas une mise en page homogène.

Bref je suis très mécontent de ce numéro. J'avais remarqué une nette baisse de "qualité" (tout du moins de ce que j'attends d'un magazine comme Ravage) depuis plusieurs numéros et ce Ravage 50 aura fini de me convaincre d'arrêter (au moins temporairement) cet achat.

Ce n'est pas la première fois que je suspends ainsi mes achats de Ravage, on verra si cet arrêt est définitif ou pas...