La mort d'un jeu est toujours une triste nouvelle et même si je ne pratiquais pas ce jeu d'escarmouche je ne peux que regretter sa disparition : Asmodée arrête l'édition de Hell Dorado.

helldorado

Malgré des figurines superbes, je n'avais pas tenté l'aventure : c'était un n-ième jeu d'escarmouche, c'était un jeu à combo et je détestais la communication très agressive et provocante faite autour du jeu (tout le monde n'est pas Privateer Press manifestement).
Je n'ai pas suivi la vie du jeu mais force est d'admettre que sa mort n'est qu'une demi-surprise pour moi : je ne pensais pas que cela serait aussi brutale (ça c'est la méthode Asmodée, hein) mais le format escarmouche (marché complètement saturé) et l'univers (la guerre de 30 ans à la sauce infernale) ne lui laissait pas beaucoup de chance. Au final Hell Dorado n'aura pas fait mieux que le Retour des Dieux et prouve, une fois encore, que de proposer de superbes figurines n'est pas suffisant.

Et là je ne peux pas m'empêcher une réflexion mesquine quand je pense aux joueurs qui ont quitté le navire Rackham en clamant haut et fort qu'au moins avec Hell Dorado ils ne seront pas déçus et que de lacher l'escarmouche était la plus grande erreur commise par le Dragon Rouge. A cette époque déjà , et aujourd'hui encore, je me faisais traiter de fanboy débile/lobbyiste aveugle quand j'osais dire que Confrontation (le jeu d'escarmouche avec des règles moyennes et de superbes figurines) était de toute façon condamné. Aujourd'hui, dès qu'une nouvelle boite apparaît sur le marché, elle se lance dans l'escarmouche et malgré le faible investissement  financier nécessaire les joueurs ne peuvent pas pratiquer sérieusement de nombreux systèmes différents (surtout quand on sait que l'escarmouche c'est souvent de la micro-gestion qui nécessite de très bien connaître un jeu).
Rackham a su détecté cette évolution et a pris des décisions risquées pour tenter d'éviter la catastrophe. Malheureusement ces décisions ont été très mal expliquées et les difficultés financières de la boite n'ont pas permis un lancement du nouveau Confrontation tel qu'il le méritait. A cela on peut aussi ajouter la campagne de dénigrement lancée, inconciement ou pas, par ceux là même qui pleurent aujourd'hui la mort de Hell Dorado et qui vont s'empresser de passer à autre chose plutôt que d'essayer de faire vivre leur jeu au-delà d'Asmodée. Aujourd'hui je ne sais pas si l'avenir de Rackham est dégagé, j'en doute mais j'espère que les choix courageux et intelligents faits jusqu'ici ne seront pas vains.

En ces temps de crise on peut craindre d'autres mauvaises nouvelles. A qui le prochain? Alkemy?