chroniques_ludiques_01

inceptionVu au cinéma à Granville, Inception avec Leonardo di Caprio.

Cobb est un extracteur, un spécialiste des rêves capables de pénétrer dans votre esprit pour y dérober vos idées les plus cachées. On lui propose le coup du siècle, une Inception : il s'agit non pas de voler une idée mais d'en implanter une...

Ou comment renouveler le genre "Ocean's Eleven".

Si on retrouve les poncifs des films de type "le casse du siècle" (recrutement des spécialistes, mises en place d'un plan complexe dans un hangar, etc.), l'aspect onirique toujours présent dans le déroulement des événements amène une toute nouvelle dimension au récit. On ne sait pas trop quelle est la réalité, quel est le rêve. Bien entendu le scénario n'est pas toujours très clair et on relève un certain nombre d'incohérences, on peut aussi sentir une grosse influence de Matrix et une faiblesse dans le casting (mais qui est cette actrice qui fait 14 ans et dont le personnage est à peine surpris d'apprendre qu'on peut pénétrer et manipuler les rêves?!) mais au final le film est prenant et tient la route jusqu'au bout.

Knight & Day aurait pu être ma bonne petite surprise de l'été, c'est Inception qui le sera. ^^