django_01Vu au cinéma Django Unchained par Quentin Tarantino avec  Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio.

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

Après n'avoir que moyennement apprécié Inglorious Bastards, le précédent film de Tarantino, je me suis laissé convaincre par les critiques plutôt élogieuses concernant Django Unchained. Un western par Tarantino, cela pouvait être une expérience cinématographique intéressante. On y retrouve clairement la marque du célèbre réalisateur : ambiance légèrement décalée, bande originale très... originale et beaucoup de violence et de sang (le film est interdit aux moins de 12 ans, c'est bien le minimum!). En fait c'est un peu le problème du film : à l'instar d'un Tim Burton, je trouve que Tarantino a un peu trop tendance à faire du Tarantino dans tous ses films. Je dois être blasé...

Je reste un peu gêné par deux points principaux : tout d'abord le thème de la vengeance déjà exploité dans Kill Bill mais cette fois-ci vraiment aveugle (abattre de sang froid une femme sans défense, même esclavagiste, je trouve cela violent) et ensuite un scénario qui perd en crédibilité dans la deuxième partie du film (on se demande vraiment à quoi sert le plan tarabiscoté mis en place par les personnages principaux alors qu'il ne semble absolument pas nécessaire Oo).

Malgré tout le film est plutôt sympa. L'humour est très présent (la scène des esclavagistes blancs et de leur sac sur la tête est excellente) et les personnages sont charismatiques (petit bémol à la VF du Dr. King Schultz dont on reconnaît bien mal l'accent allemand).

Au final nous avons donc un bon Tarantino mais pas un grand Tarantino. Le réalisateur s'installe trop dans la routine et n'étonne plus.

Pour le côté ludique de la chose, pas la peine d'aller chercher très loin, c'est Legends of the Old West qu'il vous faut! Bien qu'au final il n'y ait pas tant de scènes de combat à rejouer...

django_03

django_02