argent

Certains d'entre vous l'ont remarqué, j'ai la dent dure envers Fantasy Flight Games en ce moment. Cela peut paraître injuste pour un éditeur de cette qualité mais c'est justement parce qu'il nous a habitué à l'excellence que je ne lui pardonne son exploitation de X-Wing Miniatures.

Développons un peu ce sujet car il est très intéressant.

La communauté des joueurs de jeu avec figurines est très disparate. Il y a les joueurs de tournoi, les peintres, les joueurs occasionnels, les amoureux du background, les fans du jeu pur et dur qui ne veulent pas peindre, les modélistes, etc. Et bien entendu chaque joueur présente ces différentes facettes à divers degrés.

Lorsqu'un éditeur sort un nouveau jeu avec figurines, j'attends donc de lui qu'il explore toutes ces facettes afin de pouvoir répondre aux attentes de l'ensemble de la communauté. Un jeu doit être équilibré pour les fans de tournoi et de compétition, un jeu doit avoir du beau matériel pour les fans de peinture et de belles tables et un jeu doit être accompagné de background et de scénarios pour ceux qui veulent se raconter des histoires.

La plupart des jeux possédant leur propre background original sont soutenus de cette manière mais il y a le piège de la licence, le jeu tiré d'un roman ou d'un film pour lequel la tentation est forte de se contenter d'exploiter le filon.

En la matière, c'est Games Workshop qui m'a le plus impressionné puis déçu.

licence_01

Avec le Seigneur des Anneaux, Games Workshop a montré qu'on pouvait gagner de l'argent tout en respectant un minimum les attentes de ses clients. Pendant toute la période où la trilogie se découvrait au cinéma, cela a été un festival pour les joueurs du Seigneur des Anneaux : sortie régulière de superbes figurines, publication de scénarios, articles divers et variés dans le White Dwarf, etc. Il y en a eu pour tous les goûts avec le Seigneur des Anneaux.

Malheureusement Games Workshop peut aussi se contenter de prendre l'argent. C'est le cas avec la trilogie de Bilbo le Hobbit, actuellement au cinéma, qui ne rencontre pas le même succès que celle du Seigneur des Anneaux. Games Workshop a bien senti que cette licence serait moins juteuse et, au lieu de compenser en attirant les joueurs avec un soutien de qualité, se laisse aller à la paresse. On dit même que la licence n'a été acquise par le géant du jeu avec figurines uniquement pour ne pas la laisser à la concurrence. Cela pourrait être vrai quand on voit le peu de soutien fait au jeu : non seulement il est quasi absent du White Dwarf mais en plus la gamme de figurines est beaucoup plus limitée et moins belle que la précédente. Et je ne vous parle pas des prix qui ont tout simplement explosé. Bilbo le Hobbit est l'exemple même d'une licence exploitée par son éditeur au détriment de ses clients.

licence_02

Wizkids est quant à lui un éditeur à la croisée des chemins avec ses licences. De manière générale, Wizkids se contente d'acheter une licence et de la plaquer à à son système Heroclix qui est maintenant super stable et bien rodé. Le matériel est également de piètre qualité en général avec des figurines pré-peintes de beauté très variable (et surtout une publicité mensongère puisqu'on nous montre uniquement de superbes previews 3D). Mais, c'est assez surprenant, Wizkids arrive tout de même à nous étonner quand il s'agit de faire vivre les grosses licences. C'est le cas par exemple avec Star Trek : Attack Wing. Avec une telle licence, l'éditeur pourrait se permettre du stric minimum, cela se vendrait quand même. Mais en fait de manière très intelligente (et peu couteuse), il soutien activement le jeu. Il organise des tournois mais les inscrits dans des thèmes bien précis avec scénarios et règles spéciales. Il fournit de nombreux scénarios et met en place des petits concours habiles. Mine de rien, tout est fait pour plonger les joueurs dans l'univers de Star Trek.

licence_03

Venons en à ma très grande déception : X-Wing Miniatures de Fantasy Flight Games.
Nous avons là un jeu bénéficiant de règles très réussies et d'un matériel de haute qualité, le tout servi avec un univers génial et haut en couleurs. Que fait Fantasy Flight Games? Il organise des tournois. Point à la ligne.
Pas ou peu de scénarios, aucun tentative sérieuse pour s'appuyer sur les films pour faire autre chose que de la compétition pure et dure. Oo
Alors que Wizkids prouve régulièrement qu'il est possible de marier tournoi et background, Fantasy Flight Games se contente de sortir de nouvelles figurines et de nouvelles combos pour alimenter les tournois.
Non seulement l'éditeur laisse tomber toute une catégorie de joueurs (ceux qui aiment se raconter des histoires) mais en plus il oriente le jeu vers une voie sans issue : celle de la course effrénée à la nouveauté. Car là où Wizkid pourrait se permettre de lancer des tournois avec des thèmes différents (et son cortège de de scénarios originaux et nouvelles règles spéciales), FFG doit absolument proposer de nouvelles figurines et combos à ses joueurs. Sans cela le jeu s'essoufflerait bien vite. Et l'on en voit déjà les limites puisque FFG nous annonce maintenant la sortie de variantes de chasseurs déjà existants (en l'occurence des Intercepteurs TIE) pour continuer à alimenter une communauté en attente de nouveautés.
Fantasy Flight Games se contente en effet d'exploiter la licence sans faire d'efforts et c'est cela que je lui reproche. X-Wing Miniatures ne s'adresse qu'aux joueurs de tournoi. Pire encore, en orientant explicitement le jeu vers le tournoi, FFG oriente également la communauté. Un exemple et un seul : allez visiter la section Tournois et Evénements du forum officieux X-Wing Miniatures (ici). Vous n'y trouverez que des annonces pour des démos et des tournois, pas de campagne ou de parties scénarisées. L'influence de la politique FFG se fait sentir jusqu'au concours de scénarios organisé par Edge où les 2 premières places ne sont pas de vraies missions mais des effets de jeu (d'excellente qualité au demeurant) destinés à donner un peu de piment aux traditionnelles parties de tournoi.
Ce n'est pas la communauté que je vise avec ces critiques (j'ai malheureusement mauvaise réputation sur le forum officieux à cause de ce sujet ^^) mais bel et bien Fantasy Flight Games qui a donné l'impulsion de base qui a fait de X-Wing Miniatures un jeu de tournoi uniquement... Malheureusement je manque de temps pour m'investir plus dans le jeu (et la politique FFG n'aide pas à me motiver non plus, il faut bien le dire) et prouver qu'on peut faire autre chose. Cela viendra peut-être en 2014, dès que j'aurais réussi à montrer le jeu à mon groupe de joueurs habituel.