staw_endgameSi Wizkids Games nous fournit plein de missions pour Star Trek : Attack Wing, on peut cependant lui reprocher deux choses : elles sont en anglais (ok, c'est plus la faute à l'absence d'un distributeur français qu'à Wizkids) et surtout elles sont présentées sur des cartes de jeu avec une mise en page certes fluff mais surtout illisible (police de caractères minuscule, fond noir, etc.).

Prenez l'exemple de la mission EndGame fournie dans l'extension U.S.S. Voyager : c'est une mission solo que j'aurais pu tester il y a très longtemps de cela. Mais la simple lecture du scénario réparti sur 4 cartes différentes m'a toujours un peu rebuté. Je pensais surtout que cela allait être l'enfer en cours de partie pour retrouver les points de règles importants.

J'ai donc décidé de traduire la mission et surtout de lui donner une mise en page classique plus facile à consulter. Je pense qu'à terme les missions des extensions de ma collection y passeront toutes. En attendant vous pouvez découvrir (et tester si vous possédez l'extension Voyager) la mission EndGame en Français (à peu près correct) sur les Chroniques Ludiques.

Bon ben voilà, plus d'excuses pour ne pas tester la dite mission. Ah ! Si ! En principe je devrais attendre de voir l'épisode en question... Sauf qu'il s'agit du dernier épisode de la série Voyager et que je suis loin d'avoir commencé à la regarder celle-là ! D'ailleurs je ne vous raconte pas le challenge pour éviter de m'auto-spoiler tout en cherchant la traduction française de certains termes trekkiens...
J'en profite pour remercier les joueurs STAW du forum officieux de X-Wing Miniatures qui m'ont apporter une aide précieuse pour tous les termes spécifiques que je n'aurais jamais pu traduire sans voir l'épisode en question.

Pour en revenir au test de la mission, la traduire m'a donné envie de la jouer donc cela ne tardera pas. Ce sera d'autant plus nécessaire que ce test me permettra de lever les éventuels problèmes : j'ai par exemple un petit doute sur ma description du champ de bataille... On en reparle vite.