Comme prévu j'ai enfin pu tester la seconde éditon de Battlelore vendredi dernier à la boutique Ludik de Villefranche (que je remercie au passage pour son accueil !).

J'affontais mon neveu qui avait pris la tête d'une armée Daqan alors que je menais les hordes sauvages Uthuk Y’llan. Pour gagner du temps et comme nous n'avions ni l'un ni l'autre d'expérience du jeu, nous avons utilisé des listes pré-tirées fournies dans la boite de base (nous avons tous les deux choisi les listes qui mettaient en avant l'élite monstrueuse et les créatures légendaires, c'était ainsi plus spectaculaire) et nous avons tiré les cartes de scénario au hasard. Ce dernier a bien fait les choses car nous avons tous les deux récupéré des scénarios mettant en valeur les collines, cela a permis une certain cohérence.

20150220_04

Comme nous sommes familiers des jeux de la famille de Battlelore (Mémoire 44 et autres), les règles ont été vite assimilées et la bataille a pu faire rage rapidement. Je pense que mon neveu n'était pas très concentré ou qu'il a mal compris l'importance des points de victoire car fort de son expérience à Mémoire 44 il a surtout cherché à détruire mes unités. Résultat des courses s'il était loin d'être battu sur le champ de bataille (il avait encore de la réserve), je l'ai emporté 16 PV à 10 (si mes souvenirs sont bons). Mes élites ont fait la différence au corps à corps pendant que mes archers (bénéficiant de règles spéciales sur les collines) faisaient pleuvoir une pluie de flèches empoisonnées sur les golems et l'infanterie adverses. Le Roc Daqan et le Démon Uthuk Y’llan se sont affrontés mais sans pouvoir réellement se départager.
La magie a également fusé sur le champ de bataille apportant des bonis bienvenus et mais sans pour autant se montrer décisive.

20150220_02

Quel est le verdict après cette première bataille ?

Il est très positif. J'ai en effet retrouvé toutes les bonnes sensations de la première édition : le jeu est rapide et fun. Les nouvelles règles fluidifient certains points importants (la magie en particulier en se passant du fameux conseil de guerre-usine à gaz de la première édition). J'étais un peu circonspect sur les règles de soutien mais finalement les nouvelles règles fonctionnent bien.
De même je trouve le nouveau système de stats beaucoup mieux fichu, c'est plus classique que l'ancien à base de couleurs et c'est donc aussi plus rapide à assimiler. Sans compter qu'il est beaucoup plus riche et permet donc une variété de profils et de règles spéciales bien plus importante.
Le système de déploiement caché est bien pensé également et ne nous a pas faire perdre trop de temps comme je pouvais le craindre.
Par contre si le système de génération des scénarios est vraiment efficace, je déplore son complet manque d'âme. Contrairement à la partie Mémoire 44 jouée après (je vous en reparlerai), nous avons juste joué une bataille des bleus contre les rouges. C'était intéressant mais nous n'avons pas pu nous immerger dans le jeu. Il faut vraiment que je trouve un peu de fluff sur l'univers maison de FFG pour corriger ce point sinon cela sera vraiment trop triste. Heureusement que les extensions Géant et Dragon corrigeront également le tir en fournissant de vrais scénarios avec un minimum de contexte.

Concernant le matériel on notera que le champ de bataille a fière allure car les figurines sont vraiment très belles. Un point intéressant aussi : les 4 dés fournis avec la boite se sont révélés suffisants pour jouer. Je n'ai eu à compléter les lancers qu'une fois ou deux suite à l'utilisation de la magie. Mais je crains que cela ne change avec l'arrivée des renforts et des gros monstres. Faudra que j'investisse dans le blister de dés (malheureusement Edge  ne semble pas le distribuer en France).

20150220_03

Que conclure de cette première partie Battlelore. Tout simplement que d'un point de vue règles, c'est vraiment une belle amélioration de la première édition. Mais comme je le craignais, ça manque vraiment d'âme malgré un matériel de meilleure qualité (surtout au niveau des figurines) et cela risque de considérablement nuire au succès du jeu car les adeptes de l'univers si particulier de la Guerre de Cent Ans uchronique vont avoir du mal à franchir le pas. C'est vraiment dommage et cela me motive encore plus à travailler sur l'adaptation de ces règles à d'autres univers (dont celui de la première édition).