culte_genestealer_01

On a beau dire, l'univers de Warhammer 40k est certainement l'un des plus réussis du marché du jeu avec figurines. Vieux de plusieurs décennies, il a été remanié et étoffé au point de pouvoir être utilisé non seulement par le principal core game de Games Workshop mais aussi par d'innombrables autres jeux avec figurines (Epic, Battlefleet Gothic, Necromunda, Inquisitor, etc.), jeux de plateau (Space Hulk, Forbidden Stars, etc.) et même jeux de rôle.

En fait je crois que cela doit être le seul univers qui peut être joué au niveau de l'escarmouche, de la grosse escarmouche, de la bataille rangée et de la bataille spatiale.  D'autres éditeurs tentent bien de copier GW à ce niveau là mais aucun ne lui arrive à la cheville.

Si mes souvenirs sont bons, mes premiers pas dans l'univers de Games Workshop ont été accompagnés par les White Dwarfs en VO décrivant les Cultes Genestealers, cela explique certainement pourquoi ils occupent une place à part dans mon petit coeur de joueur. A l'époque les Tyranides n'existaient pas et les Genestealers étaient encore considérés comme une race à part entière dont les sectes étaient liées au Chaos. Depuis les connaissances de l'Imperium sur ces sombres créatures ont évolué et nous savons qu'elles ne sont que l'avant-garde d'une menace encore plus terrible.

Or c'est aujourd'hui que les Cultes Genestealers reviennent officiellement sur le devant de la scène. Après la sortie de la boite de jeu Death Watch Overkill, l'éditeur met en vente les Cultes sous la forme de renforts pour Warhammer 40k. Cela sera certainement l'occasion pour moi de faire quelques achats pour fournir des adversaires à mes Space Marines dans le cadre de mes parties Gears of W40k.

Si l'on en revient à la richesse des jeux dans l'univers de W40k, ces Cultes Genestealers sont une formidable invitation à l'organisation d'une grande campagne narrative.

culte_genestealer_02Tout pourrait commencer par la découverte d'un Space Hulk à la dérive. Les Blood Angels pourraient intervenir pour le détruire (Space Hulk). Malheureusement, malgré les efforts des Space Marines, une partie du Space Hulk s'écrase dans les terres désertiques d'un monde ruche impérial. Quelques années plus tard, un Culte Genestealer se répand dans la société et commence à provoquer des troubles. Cela débute par quelques escarmouches dans les niveaux les plus bas des ruches entre des bandes liées au Culte et les forces de l'ordre (Necromunda ou tout autre jeu d'escarmouche) puis les affrontements prennent de l'ampleur et nécessitent parfois l'intervention de la Garde Impériale (Warhammer 40k). Finalement c'est une rébellion de grande ampleur qui se déclare et qui nécessite l'intervention massive de la Garde Impériale appuyée par les Space Marines (Epic Armageddon). Mais alors que la guerre fait rage à la surface de la planète, une flotte ruche Tyranide est attirée par les signaux psychique du culte et sort du Warp pour envahir tout le système. La flotte impériale est mobilisée pour ralentir les Tyranides avant qu'ils n'atteignent le monde impérial (Battlefleet Gothic). Ces terribles événements prendraient fin dans une gigantesque bataille terrestre (Epic Armageddon) et spatiale (Battlefleet Gothic) impliquant des opérations commando et de grands actes de bravoure (Space Hulk, Necromunda, Warhammer 40k).

Voilà l'effet que me fait l'annonce du retour des Cultes Genestealers chez Games Workshop.

J'ai beaucoup de reproches à faire à l'éditeur (le massacre des Specialist Games en premier lieu) mais je ne peux que reconnaître qu'il est le seul à me faire cet effet là... ^^

99120117003_GenestealerMetamorphs01