14359362_1785587701699681_2391979042191441920_nVu que je suis sensé me concentrer sur Warmaster et l'organisation du Codex Lugdunum 2016, je mets un peu de temps à fouiner dans mes derniers achats pour Star Wars : Armada. Pour être tout à fait honnête j'aime bien faire un peu durer le plaisir en n'ouvrant les boites que petit à petit... ^o^

Ce week-end je n'ai cependant pas pu résister à l'envie de déballer le Croiseur de classe Interdictor !

Si le concept d'un navire capable de faire sortir ses proies de l'hyper-espace est connu depuis très longtemps (je l'ai découvert avec le Guide de l'Empire du jeu de rôle Star Wars D6 et il a été largement exploité dans l'ex-Univers Etendu comme par exemple dans la triologie de Timothy Zahn), il est devenu canon grâce à la série Star Wars Rebels où il est la vedette d'un épisode de la saison 2.

La figurine est très fidèle à ce que l'on peut voir du vaisseau dans cet épisode. Avec sa silhouette triangulaire typique des vaisseaux de ligne impériaux et ses projecteurs de puit de gravité, l'Interdictor s'inscrit parfaitement dans l'esthétique générale des flottes de l'Empire Galactique. Petite surprise pour moi par contre, le croiseur est encore plus imposant qu'un destroyer de classe Victoire !

interdictor_02L'extension fournit bien entendu moult pions et cartes diverses. Les upgrades disponibles font d'ailleurs du vaisseau une parfaite unité de soutien chargée de booster ses propres vaisseaux tout en provoquant une gêne non négligeable à ceux de l'adversaire. J'étais curieux d'ailleurs de voir comment FFG avait modélisé les puits de gravité à l'échelle d'Armada. Eh bien je suis plutôt agréablement surpris (en fait pas trop étonné car à ce niveau là FFG fait généralement du bon boulot) : l'Interdictor va non seulement pouvoir forcer les vaisseaux ennemis à réduire leur vitesse en cours de jeu mais il va également les influencer au cours de leur déploiement ce qui représente bien l'influence du croiseur sur l'hyperespace.

Bref même si l'Interdictor possède une puissance de feu correcte et une bonne résistance, sa place n'est pas forcément en première ligne. C'est parfaitement raccord avec l'idée que l'on peut se faire de la bête. A première vue cela semble donc être un sans faute pour FFG.

Petit coup de gueule quand même : comme pour les le Destroyer Impérial et le premier Croiseur Mon Calamari, il faut se coltiner un "livret de règle" (une feuille recto-verso) décrivant deux lignes de règles pour compléter le livret dit de référence de la boite de base. Vraiment pas pratique.

Je vous prépare une revue complète dès que possible.

Malheureusement j'ai revu l'épisode Star Wars Rebels mettant en scène le vaisseau. J'espérais posséder tout le matériel nécessaire pour pouvoir pondre un scénario sur ce thème mais malheureusement si je veux être le plus proche possible de l'action il me manque deux croiseurs légers (unité qui ne sortira pas avant Noël si mes souvenirs sont bons). Je vais voir si je ne peux quand même pas proposer un petit truc sans eux car, il faut bien le dire, ils n'y font que de la figuration.

interdictor_03