aos_mg_01Toujours curieux au sujet d'Age of Sigmar, j'ai fait l'achat du Manuel du Général qui s'impose dorénavant comme LE bouquin de référence du joueur (à défaut d'être l'équivalent du livre des règles de Battle).

Comme vous avez certainement déjà pu le lire ailleurs, le Manuel du Général est une grosse boite à outils à destination de l'ensemble de la communauté des joueurs qu'ils soient des adeptes du tournois ou des "joueurs de garage".

Il présente en effet les trois modes de jeu mis en avant par Games Workshop : le mode libre, le mode narratif et le mode équilibré.

LA FORME
Commençons cependant par la forme. Le Manuel du Général se présente sous la forme d'un livre à couverture souple qui prendra rapidement un aspect usagé s'il est régulièrement consulté et transporté.
La mise en plage est classique comparée aux autres ouvrages AoS et illustrée avec de très belles photos.

MODE LIBRE
Le mode libre est tout simplement celui qui a été utilisé pour lancer le jeu et qui a fait couler tellement d'encre : vous mettez sur la table les figurines que vous voulez et hop c'est parti. Force est d'avouer qu'exprimé ainsi cela peut laisser songeur mais Games Workshop préconise bien l'utilisation de scénarios permettant d'obtenir au final un certain équilibrage au travers de conditions de victoire et de règles spéciales s'imposant au camp jouant plus de figurines que l'autre. Ce n'est pas idéal mais cela limite un peu les risques de parties à sens unique. On notera également que l'éditeur propose quelques règles de jeu permettant aux joueurs de se lancer en créant leur armée au fur et à mesure : on commence par des combats entre bandes (un leader et une unité) et on enrichit ses forces au fur et à mesure des défaites et des victoires.

aos_mg_02

MODE NARRATIF
Sans surprise c'est ce mode là qui m'a le plus intéressé et coup de chance c'est aussi celui-ci qui bénéfie du meilleur traitement je trouve. Derrière la notion de "narratif" Games Workshop décrit tout aussi bien des parties scénarisées, des campagnes ou des reconstitutions de batailles historiques. L'éditeur fournit deux exemples de séries de batailles historiques avec quelques petits morceaux de fluff dedans : la Guerre des Portes (qui a accompagné le lancement du jeu) et la guerre opposant Archaon à Nagash. On nous décrit également plusieurs types de campagne (sur carte, arborescente, etc.) en nous fournissant scénarios et règles rapides. Ce n'est jamais très ambitieux (chaque type de campagne possède 2 pages de règles maxi) mais c'est assez solide pour permettre aux joueurs de se lancer dans une campagne et par la suite d'enrichir ou carrément de créer les leurs.

MODE EQUILIBRE
C'était certainement la partie la plus attendue par une grosse partie des joueurs déçus par Age of Sigmar : un système classique de points d'armée. Certains trouvent que cela arrive trop tard mais moi au contraire je pense qu'il est bien que cela n'arrive que maintenant. Cela a en effet permis à Games Workshop de nous proposer pour la première fois (à cette échelle tout du moins) un jeu sortant des sentiers battus et de nous ouvrir un peu l'esprit alors que nous avons tendance à nous encrouter dans nos habitudes. Je pense sincèrement que si l'on veut que le jeu avec figurines continue à se développer, il doit aussi s'adapter et s'ouvrir à de nouveaux publics pas forcément fan de calculs savants. Quoiqu'on en dise, les envies des joueurs évoluent vers plus de simplicité, de souplesse et de rapidité. Les jeux ayant un pavé de règles sont voués à devenir une niche dans le marché.
Pour en revenir à ce fameux mode équilibré, l'éditeur nous décrit des règles assez simples de constitution d'une armée ainsi que plusieurs pages de tableaux donnant la valeur de tout ce qui est sorti à ce jour. Gros problème de ce truc : ce n'est forcément pas exhaustif. Les nouvelles sorties auront leur valeur en points bien entendu mais cela veut dire que le bouquin ne sera pas la référence ultime en la matière.
Games Workshop décrit aussi un petit mode "ligue" et un mode tournoi qui, comme pour les campagnes, ont plus valeur d'exemple pour permettre aux joueurs de mettre en place leurs propres événements.

aos_mg_03

MAIS AUSSI...
Un point est important à noter : que ce soit pour le mode libre, le mode narratif ou le mode équilibré, le Manuel du Général propose des tonnes de scénarios adaptés. Ce ne sont pas toujours des scénarios originaux (certains sont issus des précédents bouquins) mais cela fournit énormément de matière aux joueurs pour éviter de se contenter de simples batailles rangées qui sont sans intérêt à ce jeu.
Le Manuel du Général propose également quelques articles classiques et plutôt passe-partout sur les jeux avec figurines dont un petit rapport de bataille qui ne présente pas forcément grand intérêt (même pas pour les photos qui sont minuscules).
Et bien entendu vous trouverez un rappel des règles de base d'Age of Sigmar (les fameuses quatre pages).

POUR CONCLURE
De manière générale on pourra quand même accuser Games Workshop d'enfoncer un peu des portes ouvertes sur un certain nombre de points ce qui me fait dire que ce Manuel du Général est plutôt destiné à un public débutant dans le jeu avec figurines et qu'il pourra laisser sur leur faim les joueurs plus expérimentés.
Mais il a quand même le mérite de faire le tour de toutes les facettes du jeu avec figurines (hors modélisme) sans en privilégier une au détriment des autres. Je me répète mais je crois vraiment qu'un grand nombre de concurrents tels que FFG (qui va bientôt débouler avec son RuneWars Miniatures) ou Spartan Games devraient en prendre de la graine.

Aujourd'hui, et je me répète encore, l'éditeur qui fait avancer les choses sur le marché, c'est Games Workshop et personne d'autre.