westworld_01

Westworld, une série de Jonathan Nolan et Lisa Joy avec Evan Rachel Wood, Thandie Newton, Jeffrey Wright ou encore Anthony Hopkins et Ed Harris.

A Westworld, un parc d'attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l'Ouest. Dolores, Teddy et bien d'autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l'illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l'occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu'à la suite d'une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l'équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s'inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

HBO ayant déjà commis l'excellente adaptation de Games of Throne, Westworld était attendu de pied ferme.

westworld_02Et on peut dire qu'on en met plein les yeux aux téléspectateurs avec de splendides décors, des effets spéciaux très réussis, une ribambelle d'excellents acteurs, beaucoup de violence et un peu de sexe aussi pour faire bonne mesure (ce sont dans les vieux pots qu'on fait les meilleures recettes, n'est-ce pas).

Mais c'est avant tout le scénario, outrageusement tortueux, qui tient en haleine. Il aborde non seulement des thèmes passionnants (une machine peut-elle être consciente, peut-on abandonner toute moralité dans un parc d'attraction, etc.) mais en plus il nous fait suivre les aventures de plusieurs personnages en nous perdant entre souvenirs, réalité et rêves. Le récit est vraiment très bien construit même si on met un peu de temps à recoller tous les fils et si certains rebondissements restent prévisibles.

westworld_03L'ambiance de la série, très bien servie par l'ensemble des acteurs (j'ai pas vraiment trouvé de point faible au casting et les vétérans tels que Harris et Hopkins ont le bon goût de ne pas écraser les autres), est vraiment très particulière : sombre et glauque... A tel point que je n'ai pas aimé du tout regarder les 10 épisodes de cette première saison...

Paradoxal ? Non. Même si je suis parfaitement capable de reconnaître les qualités de la chose, je ne suis pas dans le bon état d'esprit en ce moment pour une telle ambiance. Et c'est en regardant ce Westworld que j'ai compris pourquoi j'appréciais tant des Super Girl et autres MARVEL : Agents du SHIELD qui sont pourtant des séries bien moins ambitieuses. C'est qu'en ce moment j'ai surtout besoin de me divertir et de me changer les idées. Or Westworld ce n'est pas qu'un divertissement bête et méchant, loin de là.

On notera que cette première saison ne se termine pas sur un super cliff hanger de la mort qui vous laisse frustré. L'épilogue reste ouvert à une suite bien entendu mais à mes yeux il n'en nécessite pas forcément une. Je sais bien que, succès aidant, une saison 2 est déjà prévue mais je crains que le concept ne s'épuise rapidement à la manière d'un Lost (J.J. Abrams est à la production de ce Westworld alors danger !) et que tout cela finisse d'une manière décevante.

Wait and see... ;)

note_ludix_4

westworld_04

westworld_05

westworld_06