01249999557_WD008April2017FRE01C'est encore avec un certain plaisir que je me suis plongé dans le numéro du mois d'Avril du White Dwarf nouvelle formule !

Comme pour les précédents numéros tout n'est pas parfait mais cela reste une lecture très agréable qui me permet de rester au courant de l'actualité de Games Workshop et par la même occasion de celle des univers ayant une influence plus ou moins importante sur mes deux jeux préférés, Warmaster et Epic Armageddon.

Le gros de l'actualité du leader du jeu avec figurines est en ce moment bien entendu constitué par la sortie des Kharadon Overlords, certainement la faction la plus originale jamais proposée par l'éditeur. Une sortie qui n'aurait jamais été possible sans le passage à Age of Sigmar.

01249999557_WD008April2017FRE01_03Ces Overlords sont tout simplement des Nains qui, par la force des choses et grâce à quelques découvertes technologiques adéquates, se sont rendus maîtres des airs. Ils habitent des cités volantes et exploitent des filons d'un gaz aux propriétés étonnantes. Ces Nains gardent des caractéristiques bien connues de leurs ancêtres du Vieux Monde mais ils ont également développé une civilisation essentiellement basée sur le commerce et les affaires.
Les figurines disponibles pour cette faction sont particulièrement originales puisqu'il s'agit d'un mélange de marine aérienne et de steampunk. C'est très bien réalisé mais il faut bien avouer qu'on peut ne pas aimer du tout. Pour ma part je n'ai pas encore bien décidé quelle était ma position sur le sujet. J'aime beaucoup certaines figurines comme les troupes de base et certaines élites mais beaucoup moins les unités volantes comme par exemple les éclaireurs accrochés à des espèces de ballons en acier.
Ce qui est intéressant avec cette faction est que grâce à Age of Sigmar et son univers sans frontière (contrairement à celui de Warhammer et son Vieux Monde), Games Workshop n'a plus de limite dans ce qu'il peut inventer. Ces Overlords sont l'explication à la grande question que se pose les détracteur du nouvel univers : pourquoi fallait-il mettre fin au Vieux Monde ?
Tout simplement parce que ce dernier, malgré toutes ses qualités, représentait une entrave à la créativité des concepteurs. Avec le multivers d'Age of Sigmar, les possibilités sont infinies et le jeu pourra constamment se renouveler.
Attention cependant, cela peut aussi être un gros piège puisque le risque est qu'à la fin cela ne ressemble plus à rien du tout. J'espère que Games Workshop en est conscient.

Pour en revenir au White Dwarf j'ai été déçu par le rapport de bataille consacré à cette nouvelle sortie : on retombe dans les anciens travers avec aucune carte du champ de bataille et une action qu'on lit sans forcément bien la comprendre.

Petite originalité pour ce mois, il y a deux rapports de bataille. L'autre est consacré à ce qui a fait également beaucoup parlé sur les forums : Shadow War : Armageddon. La réédition de Necromunda à la sauce plus générique de Warhammer 40k fait aussi l'objet d'un rapport que j'ai trouvé très intéressant. Tout d'abord il repose sur un champ de bataille verticale des plus originaux et ensuite il est romancé. Cela m'a presque donné envie de tester le jeu... ;)

01249999557_WD008April2017FRE01_02

Outres les traditionnels articles de modélisme, on trouve également des règles et un scénario de bataille pour Bilbo le Hobbit (sur le thème de la Ville du Lac dont les derniers décors en plastique sont certes superbes mais difficiles à rentabiliser si l'on aime les reconstitutions fidèles à l'univers de Tolkien), des sections pour Shadow War : Armageddon (Skitarii et cultes Genestealers, ces derniers continuent à me tendre les bras, je dois être fort) ainsi qu'un mini-jeu permettant d'organiser des duels entre champions de Warhammer 40k (mais les règles sont génériques et utilisables avec n'importe quelles figurines équipées pour le combat rapproché).

Ce "Combat Singulier" m'a d'abord fait penser aux Rois du Ring du Chien Sauvage puisqu'il met en scène deux figurines et un paquet de cartes à jouer. Mais les règles sont totalement différentes et certainement amusantes même si j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de tableaux (je préfère la simplicité des Rois du Ring pour ma part). Mais l'initiative est à noter et j'espère qu'elle sera renouvelée même si j'ai trouvé qu'elle avait été largement passée sous silence sur les différents forums généralistes que je fréquente.

Au final White Dwarf continue à son petit bonhomme de chemin et reste une lecture intéressante. Je vais donc passer par la case abonnement.