Même si ce mois d'octobre est chargé en matière de nouveautés et de belles figurines à se mettre sous la dent entre les Warhammer Underworlds : Shadespire et autres Time of Legends : Joan of Arc, il restera marqué dans ma mémoire par les Gravitational Wars 2017, la journée Fleet Commander organisée à Paris, à la Waaagh Taverne.

Et le moment le plus marquant de la journée fut sans conteste la grande bataille finale opposant les 4 Commandeurs d'Amyclès aux 4 Commandeurs de Phébé. Un grand moment de rigolade mais également de hauts faits d'armes ! Ainsi ma Figurine du Mois d'Octobre 2017 sera le Cuirassé Phébéen joué par Soft Bug.

fc_figurine_mois_01

C'est un Cuirassé classique de la Ligue et il même pas peint, allez-vous me rétorquer. C'est vrai. Sa particularité est cependant visible sur la photo ci-dessus. Pendant la bataille il a eu la mauvaise idée de dériver un peu trop près d'une Anomalie Noire (un trou noir, quoi) et le malheureux a fini par être attiré et détruit d'un seul coup par le phénomène !

Ainsi ce Cuirassé aura-t-il marqué les esprits des participants car sa destruction fut très amusante : elle a été l'occasion de nombreuses railleries (dans un cadre strictement bon enfant, je vous rassure) de la part du camp adverse, la situation a été d'autant plus cocace qu'elle a provoqué des efforts désespérés de la part du camp Phébéen pour sortir le vaisseau de la zone à risque et que chaque jet de dés testant l'activation ou non de l'Anomalie Noire (activation pouvant entraîner le Cuirassé à la mort) a été suivi de très près.

fc_figurine_mois_02Mais, au-delà de l'aspect amusant de la chose, la destruction du Cuirassé a également précipité la défaite de Phébé. La Ligue avait en effet décidé d'offrir un flanc refusé aux Amycléens pour se concentrer sur son propre flanc gauche. Mais malgré une manoeuvre appliquée d'une manière parfaite, les vaisseaux de l'Hégémonie avaient plutôt bien résisté à l'attaque massive ennemie. Or le Cuirassé de Soft Bug tenait le flanc droit logiquement affaibli de Phébé et bloquait les attaques d'Amyclès, sa destruction a permis à ma propre flotte, isolée dans son coin par le flanc refusé, de revenir dans la bataille et de grignoter les forces Phébéennes jusqu'à leur faire atteindre leur point de rupture !

Cette bataille, qui n'a duré que 2 heures grâce à la rapidité du système de jeu, est l'illustration parfaite que Fleet Commander est bel et bien un jeu avec figurines (l'auteur a d'ailleurs confirmé qu'il l'avait créé en tant que tel), elle en a en effet tous les ingrédients. Un joli champ de bataille (avec des éléments 3D), des flottes personnalisées, des figurines peintes (pas toutes ce jour là mais deux flottes au moins l'étaient), des tactiques précises (flanc refusé, attaques sur les flancs, etc.), un contexte bien précis, du hasard, des règles spéciales liées aux décors et beaucoup de rigolade.

Oui, Fleet Commander est un grand jeu avec figurines, merci à ce Cuirassé de s'être sacrifié pour le prouver. :)