dc_01

Après une première saison plaisante mais pas révolutionnaire non plus, j'ai attaqué la suite de DC's Legends of Tomorrow.

Après le départ de Hawkgirl et Hawkman, ainsi que la mort de Captain Cold, l'équipe désormais composée de Rip Hunter, Firestorm, Atom, White Canary et Heat Wave accueille deux nouvelles recrues : Amaya Jiwe, connue sous le nom de Vixen et Nate Heywood alias Steel. Ils sont avertis d'un danger par l'un des membres de la Société de Justice d'Amérique : des anomalies ont profondément changé la ligne spatio-temporelle et ils doivent remonter dans le passé afin de rétablir l'histoire dans son cours originel. Mais peu à peu, l'équipe est confrontée à Damien Darhk, Eobard Thawne et Malcolm Merlyn qui ont décidé de s'allier pour retrouver la Lance du Destin, un artefact capable de réécrire la réalité, afin de reprendre le contrôle de leurs vies respectives...

Comme je le craignais, cette deuxième saison n'a pas réussi à me convaincre de l'intérêt de la série. Je n'accroche tout simplement pas aux différents personnages que je trouve soit passe partout soit carrément agaçants. Le scénario des différents épisodes est souvent simpliste et la ligne rouge pas super originale.

dc_03

Mais le gros point faible de la série se situe dans son thème : le voyage dans le temps. L'équipe va revisiter de grandes périodes de l'Histoire (enfin, essentiellement les grandes périodes anglo-saxonnes bien entendu) et rencontrer nombre de personnages célèbres (d'Albert einstein à George Washington en passant par George Lucas !). Le soucis est que les reconstitutions sont minables, on n'y croit tout simplement pas. Ainsi la saison s'ouvre sur une scène inspirée des Trois Mousquetaires mais les décors (une bâtisse un peu prétentieuse présentée comme un château européen) comme les costumes sont risibles. Idem lorsque les héros sont sensés être à la tête d'une armée de chevaliers au temps du Roi Arthur alors qu'il y une dizaine de figurants autour d'eux. Fort heureusement sur d'autres périodes, comme la Première Guerre Mondiale, plus d'efforts ont été consentis.

L'humour vient un peu redorer le blason de l'équipe (l'épisode avec George Lucas est assez drôle), cela ne suffit pas pour me convaincre et j'avoue m'être globalement ennuyé. Le problème est que la mode des super-héros, aussi bien Marvel que DC, implique une imbrication complète des séries (c'est aussi vrai pour les films). Ce qui veut dire que je ne pourrai pas complètement faire l'impasse sur ces légendes si je veux continuer à suivre The Flash et Supergirl... :o/

note_ludix_2

dc_02