discovery_01J'ai enfin terminé la première saison de Star Trek Discovery qui marque le grand retour de la saga SF à la télé (où est sa véritable place).

Après un siècle de silence, les klingons refont surface. Déterminés à réunifier leur empire, ils déclarent la guerre à la Fédération des planètes unies. Officier en disgrâce de la Starfleet, Michael Burnham se retrouve au centre du conflit.

Et j'ai adoré ! \o/

Critique à suivre sans spoiler.

L'action se déroule quelques années avant le début de la série des origines avec Kirk et Spock et son originalité est qu'elle ne ne met pas en avant un capitaine de Starfleet mais bel et bien un officier en second déchu, Michael Burnham, qui se croit responsable du début de la guerre avec les Klingons.

L'autre originalité de cette première saison de Discovery est qu'elle n'est pas constituée d'épisodes indépendants. Sa force est de puiser dans les sujets habituels de la saga (rencontre avec une nouvelle civilisation, étude de créatures inconnues, accrochage avec les Klingons, voyages dans d'autres dimensions) sans jamais oublier son thème principal : la guerre avec l'Empire.

discovery_05Pour ce faire on suit tout un équipage à la composition un peu plus variée que dans les autres séries (on évite de  peu l'équipe habituellement constituée du capitaine, du médecin de bord et de l'officier scientifique). Les personnalités restent encore un peu vagues et cela manque un poil de charisme mais les bases sont bonnes et ne demandent qu'à être développées.

Le tout est servi par un récit intéressant, des effets spéciaux à la hauteur de la saga (c'était déjà vrai avec Enterprise) ou encore des clins d'oeil plus ou moins discrets à la série des origines avec quelques allusions ici ou là ou l'intervention de certains personnages comme par exemple Sarek (Spock devrait être croisé dans la seconde saison).

Quelques bémols cependant.

On notera pour commencer que le vaisseau, l'USS Discovery, ne tient pas vraiment un rôle central. Il est certes très important dans le récit, du fait de ses capacités extraordinaires, mais on ne s'y attache pas. Et il ne vaut mieux pas puisque justement ses capacités le condamnent à la destruction à la fin de la série pour être raccord avec les autres.

discovery_04On regrette également que les Klingons adoptent ici leur troisième look différent. J'ai commencé à m'habituer à eux mais je regrette quand même l'aspect qui avait été choisi pour les précédentes séries (y compris Enterprise). Ce faux raccord rejoint la technologie ultra-évoluée du Discovery qui tranche avec celle des séries plus anciennes. Je pense vraiment que si Discovery est un succès commercial, on n'évitera pas les reboots : non seulement celui de la série des origines mais également de The Next Generation.

Enfin dernier bémol, le final de saison fait un peu pétard mouillé. J'ai été très déçu et je trouve que cela n'était vraiment pas à la hauteur du récit.

Malgé ces petites faiblesses, cela fait du bien de voir Star Trek revenir à la télévision et surtout de le voir rester viscéralement accroché aux principes d'origine de la saga : on y décrit des valeurs positives, malheureusement devenues ultra-naïves aujourd'hui, que rien ne semblent pouvoir ébranler.

Par exemple, c'est seulement en écrivant cette note que je me suis aperçu d'une grande présence féminine dans la série : voyez par exemple la photo de la passerelle de commandement du Discovery à la fin de cette note (même si ce n'est pas sa configuration de base). Si l'on regarde également attentivement les rôles principaux, on y trouvera également une certaine parité (en faveur des femmes).  C'est particulièrement intéressant car cela se fait le plus naturellement qui soit sans donner l'impression de devoir respecter ou imposer des quotas. Voilà une bonne façon de faire à l'opposé d'autres initiatives plus lourdingues telles que le très oubliable reboot de Ghostbusters.

Tout cela pour dire que... Star Trek is back et que comme d'habitude la série à une longueur d'avance sur des sujets très sérieux ! \o/

On notera par contre que pour l'instant rien se profile à l'horizon de Star Trek : Attack Wings. Je n'ai pas l'impression que Wizkids Games ait acheté la licence. C'est bien dommage parce qu'il y a quelques petits combats sympathiques à revivre et plein de nouveaux vaisseaux à nous faire découvrir... Cela serait également un bon moyen de relancer le jeu qui commence un peu à s'encrouter.

note_ludix_4

discovery_06

discovery_03

discovery_02