Comme je vous l'indiquais hier, j'attendais la sortie de Realms of Terrinoth avec une grande impatience. Pour me projeter dans un jeu j'ai en effet besoin d'en savoir un minimum sur l'univers et parfois un simple détail permet de se lancer dans un projet amusant !

imagination_01Petit exemple avec cette illustration disponible au début de l'ouvrage et certainement importée de Descent (je ne m'intéresse pas vraiment à ce jeu, c'est pourquoi je ne la découvre que maintenant). C'est une scène banale d'un groupe d'aventuriers surpris par une bande de gobelins...

Au premier abord rien de bien passionnant. Sauf qu'elle m'apporte quelques informations intéressantes : les gobelins existent dans l'univers de Terrinoth, ils sont verts et ils ont un petit air de famille avec ceux de Warhammer. ;)

On pourrait parfaitement imaginer de créer des profils et des règles pour les Gobelins à Battlelore, ces infectes créatures se rassemblant parfois en grande horde pour dévaster une région de Terrinoth et obligeant les Seigneurs Daqan à envoyer une armée pour les mater.

Du point de vue des figurines, on pourrait soit récupérer les gobelins 28 de la gamme Warhammer Fantasy Battle/Age of Sigmar (même s'ils sont un poil gros) soit détourner les figurines de Snotlings de cette même gamme.

Je n'ai pas forcément l'intention de me lancer dans ce projet à court terme (même si cela me démange j'ai plein d'autres trucs en stock) mais c'est l'exemple parfait de ce qu'apporte un bouquin de fluff à un jeu. Une illustration, la description d'une bataille historique ou même une simple référence au détour d'un paragraphe suffisent à enflammer l'imagination.

C'est comme ça qu'on donne vie à un univers et à un jeu. C'est ça qui le fait traverser le temps.

Realms of Terrinoth arrive bien trop tard pour Battlelore mais espérons qu'il permettra de contribuer à sauver Runewars Miniatures.

imagination_02
Bien qu'un peu gros, ce vieux Gobelin plastique pour WFB
pourrait représenter un Gobelin à Battlelore