split_02

Split de M. Night Shyamalan avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy ou encore Betty Buckley.

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Ce n'est que recemment que j'ai appris qu'Incassable, Split et Glass formaient une trilogie et à force d'entendre du bien de Glass et malgré une bande-annonce qui ne me parlait pas, j'ai décidé de donner sa chance à Split. Bien entendu j'ai déjà vu Incassable dont j'ai beaucoup aimé l'ambiance.

split_05

Même s'il faut attendre la fin du récit pour véritablement faire le lien avec Incassable, j'ai trouvé que le film développait un peu le même genre d'ambiance avec une réalisation sombre et un scénario très oppressant. James McAvoy, que je trouve peu intéressant en Professeur X jeune, m'a agréablement surpris en incarnant Kevin et ses 23 personnalités différentes. C'est bien entendu cette particularité qui donne tout son sel à ce film de genre. On notera que la jeune Anya Taylor-Joy lui donne très bien la réplique et ne se laisse pas enfermer dans un rôle de kidnappée classique.

De manière générale le film n'est pas forcément super original mais l'ambiance et le jeu de McAvoy lui permettent réellement de se démarquer et de donner envie de connaître la suite. Plutôt sympa.

Par contre, rien à exploiter du côté ludique de la chose. Tout comme Incassable, l'intérêt du film n'est bien entendu pas dans l'action.

split_01

split_03

split_04