gimm_01Avec une semaine de temps libre, vous imaginez bien que j'ai continué mes tests de My Little Battlefield (dont la mise en page des règles avance bien soit dit en passant).

Pour la suite, j'ai voulu utiliser des secteurs indépendants à la place d'un champ de bataille fixé à l'avance comme pour la Bataille de Hoth ou la Bataille de Yavin. Ces secteurs ont un double avantage : ils permettent de constituer des champs de bataille à la volée et ils sont également plus grands que ceux que j'arrive à caser sur une feuille A4 et peuvent donc accueillir plus facilement des socles Warmaster. Par contre c'est un poil moins joli comme vous pourrez le voir sur les photos.

Ce nouveau test concerne la Bataille de Grimm sur Revêche dont j'avais déjà un peu fait le tour à Granville avec mon premier prototype du jeu (celui fait avec du carton d'emballage pour yahourts ^^) : il s'agit de l'adaptation d'un scénario Warmaster mettant en scène une armée Haut-Elfe cherchant à détruire un village Nain pendant la Guerre de la Barbe.

Le scénario est relativement simple : le champ de bataille est constitué d'un village principal et de deux bâtiments isolés. Les Hauts-Elfes doivent prendre le contrôle de chaque secteur pour pouvoir l'incendier. A la fin de la bataille, on compte les points de victoire ainsi : les Hauts-Elfes remportent 5PV s'ils ont brûlé le village et 2 PV par bâtiment isolé incendié, les Nains remportent 5PV s'ils contrôlent le village (et qu'il n'a pas brûlé) et 2PV par bâtiment isolé intact. Chaque camp gagne également 1PV pour chacun des autres Secteurs.

N'ayant pas de figurines de Hauts-Elfes sous la main et la peinture de mes quelques unités de Nains n'étant pas à la hauteur, j'ai délocalisé mes tests en Lustrie où le Grand Immonde Blurp mène un raid contre la cité d'Azka (je vous avais présenté les deux armées ici). :)

azka_01

Empêtrés dans la jungle, les hardes d'Hommes-Bêtes de Blurp mettent longtemps à parvenir jusqu'au premier temple isolé pour le mettre à sac.

azka_02Cela laisse amplement le temps aux cohortes de Saurus de sécuriser la cité d'Azka elle-même ainsi que le deuxième temple isolé.

Pire encore pour les hordes du Chaos, les Hommes-Lézards progressent rapidement sur le champ de bataille au point d'en atteindre les limites sur les flancs gauche et droit !

Les choses commencent cependant à se corser pour les armées d'Azka lorsqu'un régiment de Guerriers du Chaos et le démon majeur Blurp lui-même se lancent dans la bataille !

Dans le deuxième temple isolé, une cohorte de Saurus doit repousser les attaques des Hommes-Bêtes puis des cruels Guerriers du Chaos. Les combats sont rudes mais ils tiennent bon.

azka_03Grâce aux renforts d'une cohorte de Gardes du Temple, les Saurus parviennent finalement à stabiliser une ligne de front devant la cité d'Azka. Les défenses des Hommes-Lézards semblent impénétrables et le Chaos doit admettre sa défaite.

Cette bataille s'est bien mieux passée que lors de mes tests à Granville où les Hauts-Elfes avaient réussi à ravager les alentours de Grimm sur Revêche (seul le village, âprement défendu par des Marteliers, avait tenu bon !). J'ai profité du manque de mobilité du Chaos en début de bataille pour sécuriser le plus d'objectifs possibles (le premier temple, situé juste à côté des réserves ennemies, est quasiment perdu d'avance). Cela se passait tellement bien que j'ai même poussé mon avantage sur les flancs. Je l'ai payé assez rapidement car à My Little Battlefield, l'IA gagne en puissance avec le temps et devient rapidement difficile à gérer. Ainsi j'ai eu à faire face à une percée des Guerriers du Chaos au centre du champ de bataille qui m'a obligé à faire battre en retraite mes troupes de peur de voir l'ennemi s'emparer des objectifs dans mon dos. Finalement ce sont les Gardes du Temple qui m'ont sauvé, leur puissance permettant de contenir les Guerriers du Chaos et même de faire bonne figure face au démon majeur lui-même.

Un nouveau test intéressant qui va certainement m'amener à effectuer quelques réglages au niveau de l'IA qui a quand même bien souffert au début de l'affrontement. Cela sera d'ailleurs confirmé par le test suivant dont je vous parlerai bientôt : une bataille rangée (sans scénario donc) entre la République Franco-Martienne et le Royaume Draconique de Prusse dans un remake de l'Affaire de Sarreguemines.