GenConreveals-Aug1-AeronauticaBox4ujcrgAprès avoir pu tester Aeronautica Imperialis en fin d'année (je vous en parlais ici), j'étais parti sur l'idée de vous proposer un match l'opposant à X-Wing Miniatures, comme j'ai déjà pu le faire pour les différentes versions de Battlelore ou pour Castle Ravenloft et Gears of War.

Mais à bien y réfléchir j'ai abandonné l'idée. Tout d'abord parce que je ne possède pas la boite de base de la v2 d'X-Wing Miniatures (il n'aurait pas été juste de comparer la v1 du jeu à la v2 d'Aeronautica Imperialis) et aussi et surtout parce qu'au final je pense que les deux jeux ne s'adressent pas du tout au même public et ne sont donc pas tant en concurrence que cela.

Je suis donc plutôt parti sur une note vous expliquant pourquoi je préfère Aeronautica Imperialis à X-Wing Miniatures.

swz01_box_rightAttention, il s'agit uniquement de mon avis et non pas d'un jugement objectif. Les deux jeux sont à mon avis excellents mais seul l'un d'entre eux s'adresse véritablement au joueur que je suis.

LES FIGURINES
Ce n'est pas sur ce point que je fais la différence entre les deux jeux mais c'est aussi l'une des raisons qui m'ont poussé ne pas faire de match entre eux. Comment en effet départager d'une part de superbes figurines à monter et à peindre et d'autre part des figurines certes moins détaillées mais montées et prépeintes de jolie manière ? Objectivement les deux options se valent et sont parfaitement adaptées à l'univers de chacun des deux jeux. En effet il est de bon goût de personnaliser ses figurines quand on joue dans le cadre de Warhammer 40k alors qu'il n'y a pas 36 manières différentes de peindre un X-Wing ou un TIE Fighter.

01

LES REGLES
C'est à ce niveau là qu'Aeronautica Imperialis a commencé à me faire sérieusement de l'oeil par rapport à X-Wing Miniatures. Les deux systèmes se basent sur des mécanismes relativement proches : activation alternée et programmation des manoeuvres. Là où Aeronautica Imperialis gère la vitesse et l'altitude, X-Wing Miniatures gère le stress et l'initiative des pilotes. Il y a cependant 3 points qui me font préférer le jeu de Games Workshop à celui de FFG.
Le plus évident est l'utilisation des hexagones qui facilitent tellement la vie des joueurs ! Les gabarits de manoeuvre de X-Wing Miniatures sont une bonne idée mais elle se heurte à un gros écueil : ce n'est pas super précis. On passe son temps à bouger les figurines par mégarde, dès qu'il y a embouteillage c'est le bordel, etc. Un comble pour un jeu qui se veut compétitif et où la rigueur devrait être de mise. Avec ses hexagones, Aeronautica Imperialis se libère complètement de tout cela.
Ensuite les manoeuvres sont beaucoup plus souples dans le jeu de Games Workshop. Là où FFG verrouille la manoeuvre avec un gabarit précis, Aeronautica Imperialis laisse une (grande) marge de liberté au pilote pour s'adapter aux mouvements de l'ennemi. Même si l'aspect programmation est de fait moins important qu'à X-Wing Miniatures il reste bien présent. De plus le jeu se révèle au final bien plus calculatoire et n'offre donc pas de bonus à celui qui aura un compas dans l'oeil (au sens figuré bien entendu sinon cela veut dire que l'ambiance de la partie a trop dégénéré ! ^^).
Enfin Aeronautica Imperialis ne multiplie pas les options et upgrades comme peut le faire X-Wing Miniatures. Il est bien entendu possible d'équiper ses chasseurs avec différents armements et de leur fournir des bonus divers et variés mais la liste n'est pas infinie et elle ne prend pas la forme d'un énorme deck de cartes difficile à consulter.

base-tfa4

LE SUPPORT
Si les règles d'Aeronautica Imperialis me conviennent mieux que celles d'X-Wing Miniatures, il y a une autre raison qui me font préférer le premier : c'est la façon dont l'éditeur développe le jeu.

02Sans surprise, Games Workshop joue à fond la carte de l'univers ! Dès la sortie d'Aeronautica Imperialis, l'éditeur nous a fourni un supplément, Rynn's World Air War, nous proposant un contexte de jeu et des scénarios ! On a pu découvrir une campagne inédite dans le White Dwarf et un scénario gratuit sur Warhammer Community pour fêter la sortie du Grot Bomber. Je ne me fais pas soucis quant à l'avenir du jeu et je suis à peu près certain qu'avant la fin du mois de janvier on entendra parler de nouveautés avec certainement un nouveau supplément et l'arrivée de nouvelles factions (pour rappel, j'ai misé une pièce sur les Eldars et le Chaos).
C'est cela qui fait la différence à mon niveau par rapport à X-Wing Miniatures dont Star Wars n'est au final qu'un simple décor pour attirer les fans. Le jeu est 100% dédié au tournoi sans aucune volonté de la part de FFG de développer autre chose. C'est clairement ce qui m'a fait décroché de mon côté car même si je suis parfaitement capable d'écrire mes propres scénarios (je l'ai déjà fait), j'attends d'un éditeur qu'il me propose également sa vision de l'univers au travers de campagnes et scénarios historiques.

POUR CONCLURE
Si X-Wing Miniatures est taillé pour les compétiteurs, Aeronautica Imperialis s'adresse plus aux joueurs amoureux du fluff et cherchant un jeu complémentaire. C'est aussi ce en quoi il est fait pour moi. :)

swz01_layout-on-stars