ENG-A5_HH_Format_Sleeve_A5_2019Les Egarés et les Damnés, volume 2 du cycle Siege of Terra, de Guy Haley.

Au treizième jour de Secundus commença le bombardement de Terra… Une fois les défenses solaires neutralisées par la force dévastatrice de l'armada des félons et la puissance du Warp, Horus lance pour de bon l'assaut contre le Monde-trône. Après un pilonnage orbital d'envergure, une immense guerre terrestre commence hors du Palais et chaque pouce de terrain se paie par des milliards de vies. La ligne de front est un cauchemar où l'air lui-même n'est que sang et poison. Sous l'afflux de chair à canon, les redoutes extérieures ne pourront tenir longtemps, même avec le renfort des primarques loyalistes, car Horus dispose de ses propres généraux… Entre les armes pestiférées de Mortarion et la fureur d'Angron, les défenseurs partent perdants.

J'avais prévu de lire ce volume 2 de Siege of Terra en vacances à Granville... Confinement oblige, je l'ai finalement lu à la maison (je ne me voyais pas attendre les hypothétiques prochaines vacances cet été).

Est-ce que cela explique ma déception ? Peut-être en partie, le contexte étant légèrement plus morose. Malgré tout il faut bien avouer qu'à la fin du bouquin je me suis senti particulièrement frustré.

egares_damnes_02

Après une campagne spatiale particulièrement intéressante pour les fans de Battlefleet Gothic, Les Egarés et Damnés nous décrit les premiers assauts terrestres contre le Palais Impérial. Des affrontements que je n'ai eu de cesse d'imaginer depuis que j'ai débuté dans le jeu de figurines avec Adeptus Titanicus et Space Marine Titan/Legions !

Le bouquin nous fait en particulier vivre l'assaut des forces du Chaos contre la Porte Hélios. Le récit nous fait vivre l'événement par le biais des différents primarques impliqués mais aussi des simples troufions. Le rythme est très lent, cela permet de bien installer le cadre et de poser l'immensité des forces qui s'opposent, ce n'est pas une simple bataille, c'est le Siège de Terra ! Malheureusement, le point culminant de l'attaque contre Hélios manque un poil de rythme et de tension. A dire vrai ce n'est que cette partie de la bataille terminée avec une confrontation sans saveur entre Angron et Sanguinus que je me suis aperçu que j'avais lu le gros du bouquin et qu'il ne se passerait rien de plus. C'est pourquoi je lui attribue une note générale assez basse.

Par contre, d'un point de vue ludique, c'est une autre paire de manche ! Tout comme le premier tome permettait de revivre moult batailles spatiales, celui-ci permet de se faire plaisir au niveau terrestre et à toutes les échelles ! De Warhammer 40k à Epic Armageddon en passant par Aeronautica Imperialis (malheureusement pas Adeptus Titanicus car les titans ne font leur apparition qu'une seule fois et sans s'affronter les uns les autres), on peut revivre l'ensemble des combats : les attaques aériennes pendant le bombardement orbital, les assauts des égarés et damnés contre la première ligne de fortifications tenue par les conscrits impériaux, la sortie des White Scars contre la Death Guard, les premières attaques des Légions renégates contre les Blood Angels ! C'est un vrai festival qui mériterait bien une campagne narrative au long cours à la Saga de Kazad Lok !

Une déception littéraire mais une vraie bonne source d'inspiration ludique. :)

egares_damnes_01