saturnineSaturnine de Dan Abnett.

L'ost renégat d'Horus Lupercal resserre son étreinte de fer autour du Palais de Terra, dont les murailles et bastions tombent un par un. Rogal Dorn, Prétorien de Terra, redouble d'effort pour retenir l'implacable armée assiégeante, mais ses forces sont largement inférieures en nombre et désespérément surpassées en puissance de feu. Dorn ne peut pas tout défendre. La moindre chance de survie passe par des sacrifices, mais quelles seront les batailles qu'il osera concéder afin de tenter d'en gagner d'autres? Peut-on imaginer un coup tactique, un combat crucial, dont l'issue pourait renverser le cours de la guerre?

Enfin ! Oui, enfin j'ai pris un réel plaisir à lire un tome de Siege of Terra. Il était temps puisqu'il s'agit quand même du 4ème bouquin de la série !

Sans être un monument de la littérature SF, ce Saturnine est très efficace et nous met un minimum sous tension. Pour une fois on comprend clairement les enjeux du récit même si un petit rappel des lieux sur la belle carte du palais impérial fournie sur le site officiel de la saga ne ferait pas de mal. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Black Library ne profite pas de ce site pour faire un petit rappel des événements à la "Les dessous des cartes" au fur et à mesure que les bouquins sortent. De manière générale ce site est d'ailleurs une déception, la version française n'est même pas à jour et est restée bloquée à la sortie du tome précédent.

Mais, surtout, pour la première fois, cela m'a démangé de reproduire les affrontements sur nos tables de jeu ! On regrettera bien entendu l'absence quasi-totale des titans dans les combats (j'en comprends la raison d'un point de vue narratif car ces monstres tueraient le suspense mais c'est frustrant pour un fan d'Adeptus Titanicus) mais on pourrait fort bien rejouer la plupart des affrontements à Epic Armageddon ou Warhammer 40k (ce qui inclut Kill Team). Mieux encore, il y a clairement une session/campagne multisystèmes à imaginer autour de la bataille de Saturnine elle-même (le reste est en blanc sur blanc pour éviter les spoilers, surlignez pour lire) avec un assaut principal sur la muraille joué à Epic Armageddon, les embuscades impériales contre les Sons of Horus jouées à Warhammer 40k et quelques zoom sur des actions d'éclat pouvant être représentés à Kill Team.

Espérons que la suite sera à la hauteur mais comme on va de nouveau changer d'auteur j'en doute un peu. Et puis, il faut bien avouer que Siege of Terra reste quand même un truc à réserver aux ultra-fans. On sent bien qu'on fait durer le plaisir avec la description très détaillée de la façon dont les forces d'Horus grignotent les défenses impériales. Sans aller jusqu'à prendre l'exemple de la trilogie du Hobbit qui a été artificiellement gonflée pour nous pondre trois films là où un ou deux suffisaient largement, on peut quand même penser que l'on pourrait aller droit au but avec quelques tomes en moins que les huit qui sont annoncés...

saturnine_note