the_boys_s2_01Saison 2 de The Boys d'Eric Kripke avec Karl Urban, Jack Quaid ou encore Antony Starr.

Contraints à la clandestinité, Hughie, La Crème, Frenchie et Kimiko essaient tant bien que mal de s’adapter à cette vie de cavale, Billy Butcher restant pour sa part introuvable. En parallèle, Starlight peine à trouver sa place parmi les Sept, tandis que le Protecteur s'efforce de prendre le contrôle total de la situation. Ses ambitions sont contrariées par l’arrivée de Stormfront, une nouvelle super-héroïne experte en réseaux sociaux et prête à tout pour arriver à ses desseins. Pour pimenter le tout, la menace des Super-méchants fait des vagues et Vought essaie de capitaliser sur la paranoïa qui s’empare du pays.

Après une première saison très réussie (je vous en parlais ici), j'attendais avec impatience le retour des 7 et de leurs ennemis jurés. Et c'est dans une avalanche d'hémoglobine et d'horreurs diverses et variées que tout ce beau monde s'affronte à nouveau (on aura une petite pensée émue pour les acteurs qui sont régulièrement recouverts de sang et d'entrailles, beurk !). On retrouve donc exactement les mêmes ingrédients qui ont fait le succès de la série et on se délecte (tout autant qu'on est horrifié) par les crimes commis par les super-héros à la solde de Vought.

the_boys_s2_04On découvre de nouvelles têtes, aussi bien des super-héros complètement givrés (dans le mauvais sens du terme) que de simples mortels déterminés à lutter contre eux (mais qui ne sont pas forcément plus sains d'esprit que ceux qu'ils combattent) : on en apprend aussi un peu plus sur certains des membres de l'équipe menée par Butcher à commencer par lui-même et l'on peut toucher du doigt les luttes de pouvoir au sein de Vought. C'est donc avec un vrai plaisir de dérouler les 8 épisodes de la saison.

Malheureusement sa conclusion (ouverte bien entendu) est un poil décevant. En effet au lieu de faire avancer le récit, on a un peu l'impression de faire du surplace puisqu'au final on se retrouve dans une situation équivalente à celle du début où tout semble à refaire pour les uns et les autres.

Bref il y a danger ! Si la troisième saison ne fait pas prendre un virage serré au scénario, la série risque fort de s'épuiser et ce quel que soit la tonne de sang qui y sera déversée... On croise les doigts car il y a vraiment des choses intéressantes à raconter autour de ces boys (que j'écris une fois sur deux boyz ^^).

D'un point de vue ludique, on commence à pouvoir faire des choses sur nos tables de jeu car les forces ont tendance à s'équilibrer entre les 7 et (qui ne le sont plus vraiment) et les boys qui sont rejoints par des super. Heroclix reste une valeur sûr à mon avis mais on va buter sur le manque de figurine sur le thème de la série...

the_boys_s2_05

the_boys_s2_03

the_boys_s2_02