outlaw_king_01

Outlaw King de David Mackenzie avec Chris Pine, Florence Pugh, Aaron Taylor-Johnson.

L'histoire vraie et inédite de Robert Bruce, noble vaincu de l'Écosse médiévale devenu roi contre son gré puis héros hors-la-loi en l'espace d'une année. Contraint à se battre pour sauver sa famille, son peuple et son pays de l'envahisseur anglais, Robert Bruce s'empare de la couronne écossaise et rassemble une troupe de soldats hétéroclites. Avec eux, il devra affronter la colère de l'armée la plus puissante au monde, menée par le féroce roi Édouard 1er et son imprévisible fils, le prince de Galles.

Difficile de traiter des guerres d'indépendance écossaises au cinéma en passant après Braveheart. C'est ce que tente de faire Outlaw King en se focalisant cette fois-ci sur Robert Bruce qui mena ces guerres à leur terme et permit à l'Ecosse de gagner cette indépendance tant recherchée par William Wallace.

Ce film Netflix (est-ce vraiment du cinéma ?) me pose pas mal de problèmes. On ne peut pas dire que ce soit un ratage complet car il met les moyens sur les décors et les costumes, pour le spectateur lambda comme moi on se croit vraiment en Ecosse à l'époque de la Guerre de Cent Ans. C'est sale, la vie est rude et l'on s'étripe pour un oui ou pour un non.

Les problèmes commencent réellement avec le casting qui ne brille pas particulièrement et qui ne permet pas d'identifier facilement les protagonistes secondaires (en particulier les compagnons de Robert Bruce). Le récit est également très brouillon que cela soit au niveau de la géopolitique de l'époque ou même des batailles représentées à l'écran, si l'on ne connaît pas un minimum le sujet on est vite perdu.

outlaw_king_05

Mais surtout c'est la réalité historique qu'on prétend nous montrer qui est le véritable problème de ce film. Le pitch nous dit que le film raconte l'histoire vraie de Robert Bruce mais un coup d'oeil à la page Wikipedia du roi d'Ecosse permet immédiatement de voir qu'il n'en est rien. Du début à la fin David Mackenzie prend au mieux des libertés et au pire nous raconte n'importe quoi en mélangeant les batailles (par exemple ce qu'on nous raconte de la Bataille de Loudoun Hill ressemble beaucoup trop à celle de Bannockburn) ou en nous faisant passer Robert Bruce pour un doux rêveur et non le noble plein d'ambitions qu'il était.

Et je ne vous parle pas non plus des habituelles contraintes liées aux blockbusters avec une mise en avant complètement artificielle d'Élisabeth de Burgh, la deuxième femme de Bruce, qui, contrairement à ce qu'on nous montre, n'a pas subi le supplice de la cage (elle n'échappe cependant pas à la traditionnelle scène de sexe mettant tout ses atouts en valeurs :o/).

Au final ce film est une très libre interprétation d'une partie de la vie de Robert Bruce et certainement pas une histoire vraie. Et on retombe dans ce piège des films dits historiques (Braveheart en est un autre exemple criant) qui sont particulièrement trompeurs et à mon avis dangereux tant ils peuvent être pris au premier degré par une partie du public non averti.

D'un point de vue ludique, cette guerre d'indépendance écossaise m'a furieusement donné envie de ressortir la v1 de Battlelore dont l'action a lieu à cette époque et dont l'extension Scottish Wars permet justement d'en revivre les grandes batailles (avec des Nains écossais, certes ^^). Ces batailles peuvent également être jouées à Warmaster Ancient (avec son supplément Warmaster Medieval Armies) ou tout un tas d'autres règles de jeu avec figurines classiques.

outlaw_king_02

outlaw_king_04

outlaw_king_03