danse_squigs_01On dit qu'un jeune gobelin du Clan des Squigs Sauteurs était pourvu d'une terrible tare : il était intelligent. Nous ne parlons pas ici de malice et de cruauté, ce gobelin en manifestait aussi normalement que n'importe quel autre membre de son clan mais bien d'une intelligence supérieure qui lui permettait non seulement de s'instruire rapidement dans la plupart des arts occultes de sa race mais également de rivaliser avec les plus grands esprits des zumains.
Face à une telle étrangeté, le chef du clan réagit de la manière la plus traditionnelle qui soit : il fit jeter le jeune gobelin aux squigs. Et quelle ne fut pas la surprise de tous lorsqu'au lieu de démembrer le malheureux, les bêtes lui firent la fête avant de tourner un oeil belliqueux vers le chef et de lui faire subir un funeste sort. C'est que le jeune gobelin avait anticipé son sacrifice et il avait passé les mois précédents à cajoler les squigs du clan en allant même jusqu'à leur jeter régulièrement un de ses congénères en pâture. Suite à ce coup d'éclat, le jeune gobelin se fit appeler Danse avec les Squigs et il prit tout naturellement les rênes du clans.
Sous la direction de son nouveau chaman en chef, les Squigs Sauteurs volèrent de succès en succès et leur statut auprès des autorités impériales locales passa de petite bande nuisible de gobelins à menace majeure. Grâce à son intelligence supérieure, Danse avec les Squigs parvint à tromper et à perdre les corps expéditionnaires envoyés contre son clan mais il savait que son temps était compté et que, s'il souhaitait survivre et atteindre ses objectifs les plus ambitieux (comme par exemple dominer le monde), il avait besoin d'une force de frappe beaucoup plus importante qu'une simple troupe de gobelins.
Ainsi lorsque la Waaagh! Morglock traversa la région dans une orgie de destruction, Danse avec les Squigs n'hésita pas un seul instant. Morglock le Sauvage était un orque noir remarquable pour sa force et sa violence, un peu moins pour sa subtilité même s'il restait au-dessus de la moyenne de ses congénères. Danse avec les Squigs parvint à le rencontrer et lui présenta sa soumission ainsi que celle de son clan. Ce fut ainsi que les Squigs Sauteurs rejoignirent la Waaagh! et qu'ils commencèrent à la noyauté de l'intérieur. A force de tromperie et de complots machiavéliques entraînant le plus souvent la mort des plus proches conseillers de Morglock, Danse avec les Squigs s'imposa comme l'âme damnée du seigneur de guerre. Il en profita non seulement pour placer ses plus proches lieutenants à des postes clés mais aussi pour influencer Morglock et diriger la Waaagh! par procuration.
Depuis lors Danse avec les Squigs soufflait quotidiennement ses idées à Morglock le Sauvage en s'assurant que ce dernier soit persuadé d'en être toujours à l'origine. Mais c'était un jeu dangereux car l'orque noir était un être colérique et capricieux qui ne se pliait pas toujours aux idées de son principal conseiller et qui avait la facheuse habitude de trancher les questions épineuses à la hache. Littéralement parlant.
Mais tant que Danse avec les Squigs parvenait à maintenir cet équilibre précaire, il était à la tête d'une puissante Waaagh! qui lui permettrait de dévaster le monde !

danse_squigs_03

Et voilà, le fameux Danse avec les Squigs rejoint à nouveau ma Waaagh! Orque & Gobeline à Warmaster ! A nouveau parce que c'est la troisième fois que je le mets en couleur (la précédente occurence n'était pas si mal mais son soclage était vraiment pourri).

Comme d'habitude c'est un honnête tabletop qui me permettra de garder la tête haute face aux belles oeuvres de mes adversaires.

Vous remarquerez que le Chaman Gobelin bénéficie d'un socle plus grand que mes autres personnages Orques & Gobelins. C'est en principe une taille que je réserve à mon général et aux personnages sur monture mais Danse avec les Squigs en bénéficie également pour trois raisons.
La première est pragmatique, j'avais besoin de place pour l'accompagner d'un minimum de Squigs, histoire de rendre hommage à son nom et à son histoire. La seconde est liée justement à cette histoire qui en fait le véritable maître de la Waaagh! puisque son intelligence lui permet de (plus ou moins bien) contrôler Morglock le Sauvage. Et la troisième m'est en fait venue après avoir pondu ce petit bout de fluff : il serait amusant à terme de monter une armée de Gobelins (il existe des listes et le comité Warmaster Evolution devrait bientôt se pencher sur le sujet) pour représenter les Squigs Sauteurs et Danse avec les Squigs en sera tout naturellement le général.

Mais je n'en suis pas là car comme vous pouvez le constater la peinture de ma Waaagh! est très, très lente. C'est que je me disperse trop. Mais je tiens absolument à garder le rythme (aussi lent soit-il). Bien entendu c'est facile lorsqu'on ne met en couleur que des personnages, cela sera une autre paire de manche lorsque je m'attaquerai aux unités qui sont bien plus longues à traiter...

En attendant, il y a de fortes chances pour que Morglock le Sauvage lui-même soit le prochain à passer sous mes pinceaux. :)