bad_batch_01Saison 1 de Star Wars : The Bad Batch de Jennifer Corbett avec Dee Bradley Baker ou encore Ming-Na Wen.

L’escouade Bad Batch - une troupe d’élite de clones expérimentaux génétiquement différente de ceux constituant la grande armée de la République - trouve ses marques dans une galaxie en pleine transformation à l’issue de la Guerre des Clones.

Après Star Wars : Rebels, on replonge dans la période intermédiaire entre la prélogie et la trilogie originale de Star Wars. Découverts dans la dernière saison de The Clone Wars, les clones "défectueux" du commando Bad Batch doivent affronter la fin de la guerre pour lesquels ils étaient essentiels et les débuts de l'Empire dont les autorités se méfient des clones en général. Obligés de passer dans la clandestinité et de travailler comme mercenaires ils vont croiser certaines têtes connues et nous permettre d'en savoir plus sur l'avenir de Kamino, le monde qui les a vu naître.

Que dire sur cette première saison de The Bad Batch ? Pas grand chose en fait. C'est techniquement efficace mais sans être révolutionnaire (on reprend exactement la même recette que The Clone Wars et Rebels) et en réalité cela sert surtout à alimenter le récit global en nous donnant des informations sur l'avenir des clones et de leurs créateurs. La question se posait en effet de savoir pourquoi les stormtroopers impériaux n'étaient pas des clones pendant la Guerre Civile. La réponse est apportée ici.

bad_batch_02Cette saison en profite également pour sceller le sort de Kamino, la planète des cloneurs, et pour dissiminer quelques indices clarifiant certains éléments de la dernière trilogie (celle qui n'existe pas pour moi ^^) comme par exemple le fait que l'un des meilleurs cloneurs Kaminoens soit capturé et obligé à travailler pour l'Empire (ce qui pourrait expliquer le retour de l'Empereur dans l'Episode IX et de sa capacité à créer des clones).

Du coup la série est importante pour apporter plus de cohérence à l'univers de Star Wars et lier ses différentes trilogies (d'où une note généreuse) mais pour le reste c'est assez lisse et convenu (comme par exemple les membres du commando qui sont tous des clichés, de l'intello à la montagne de muscles sans cervelle en passant par la jeune clone qui découvre la vie et le chef modèle de droiture malgré ses doutes). Cela se regarde avec plaisir mais cela n'a rien d'extraordinaire non plus.

A voir si les prochaines saisons arriveront à faire décoller un peu plus tout cela.

D'un point de vue ludique, The Bad Batch aurait pu alimenter Imperial Assault en suppléments. C'est que les opérations du commando sont taillées pour ce jeu avec beaucoup d'infiltration et d'escarmouches de faible intensité. L'escouade au complet pourrait également faire l'objet d'une unité à Star Wars : Legion. Mais le premier jeu n'est plus soutenu par Fantasy Flight Games et on se pose la question pour le deuxième suite à la dernière annonce d'Atomic Mass Games concernant Star Wars : Armada (j'en parlais ici).

bad_batch_03

bad_batch_04

bad_batch_05