Y05ECq5wBoUg9wqeIl y a eu quelques échanges passionnés sur le forum epic_fr au sujet du Titan Warmaster à Adeptus Titanicus (au passage, après une petite semaine de retard, l'Iconoclast est enfin disponible à la précommande ici !) et sur la façon dont il est apparu dans l'univers de Warhammer 40k.

On parle ici bien entendu de la manière dont le fluff change (on modifie son passé) et pas de la progression de la narration dans le présent. Ainsi ce qui est reproché à cette nouvelle classe de Titan (pour rappel, elle se situe entre le Warlord et le mythique Imperator) est d'apparaître en pleine Hérésie d'Horus alors que jusqu'à présent on n'en avait jamais entendu parler.

C'est une pratique courante chez Games Workshop qui cherche avant tout à vendre de nouvelles figurines. L'arrivée et la disparition de nouvelles factions ou d'unités chamboulent parfois plus ou moins bien le fluff. Dans un univers aussi vaste que Warhammer 40k, l'arrivée des T'aus n'a pas été une grosse révolution, ils étaient là depuis le début mais on n'en avait pas parlé jusqu'à présent parce qu'ils évoluaient dans une région reculée et ne faisaient pas beaucoup de bruit. La disparition des Squats était une toute autre affaire puisqu'ils ont pratiquement été rayés du fluff du jour au lendemain avec une explication des plus simplistes (ils ont été mangés par les Tyranides). Dans le cas qui nous intéresse, l'apparition du Warmaster est également un poil baclé puisque Games Workshop évacue le problème en une seule petite page de fluff (c'est le dernier recours d'une Légion, il ne sort qu'en cas de danger absolu pour sa survie).

warmaster_01

Pour avoir la prétention d'écrire le contexte de mes armées voire carrément mes propres univers, je comprends parfaitement que l'on puisse avoir besoin de modifier le récit de cet univers pour s'adapter à une nouveauté, que cela soit à cause d'une brillante idée qui vient de germer, d'une erreur à corriger ou encore d'une nouvelle figurine à ajouter.

warmaster_03Par exemple, je n'ai pas hésité un seul instant à modifier légèrement le fluff de la Maison d'Abzac quand je me suis aperçu qu'en situant sa rencontre après l'Hérésie d'Horus, j'allais avoir des problèmes à expliquer sa présence aux côtés de la Legio Vox Imperatoris dans des batailles ce déroulant dans cette période. De même je suis en train de réfléchir une révision assez profonde du fluff que j'avais imaginé pour les Iron Wolves il y a de nombreuses années maintenant et qui est clairement bancal.

Un fluff est vivant. Il s'enrichit, il se corrige, il évolue et c'est ça qui le rend passionnant aussi bien pour son ou ses créateurs que pour ses lecteurs. Il faut juste le faire avec la manière. Si la mort des Squats avaient été accompagnée d'un long récit de leur vaillante et dramatique résistance face aux Tyranides, leur disparition aurait été un peu plus facile à admettre (j'ai pas dit pour autant que la pilule serait passée, hein, juste que cela serait plus crédible). Dans le même ordre d'idée, si l'apparition du Warmaster avait été accompagnée d'un supplément de campagne (et non d'une simple page au contenu plutôt bateau), je pense que cela aurait provoqué moins de débats.

Le problème n'est donc pas qu'un univers évolue (parfois avec des changements majeurs qui en bouleverse notre vision) mais de la manière dont il évolue...

warmaster_02