sm_armorWarhammer Community a révélé il y a quelques jours une vidéo montrant comment un Space Marine revêtait son armure (c'était ici).

L'idée était ici d'avoir un truc super badass et qui en jette (personnellement je pense que c'est un poil trop long pour que cela atteigne son objectif) mais, ici ou là, cela a provoqué un certain nombre de réactions sur la cohérence de la dite vidéo avec ce que l'on savait déjà du fluff à ce propos, la conclusion étant que de toute façon GW le faisait évoluer quand ça l'arrangeait. Cette conclusion était assénée comme une condamnation.

Une sentence avec laquelle je ne suis pas d'accord. Pour moi, il est normal qu'un fluff évolue dans le temps et même que des pans entiers déjà écrits soient complètement remaniés.

J'aime à penser qu'un bon contexte est comme un livre qui n'en finit jamais de s'écrire. Or un auteur revient toujours sur un texte déjà écrit, pour le corriger, pour l'affiner ou pour l'adapter.

saga_kazad_lok_carte_02Ecrire un univers demande beaucoup de modestie et c'est ce que j'ai appris de mon côté en essayant, sans aucune prétention, de donner vie à la région de Kazad Lok dans le Vieux Monde ou aux Secteurs Coalisés au 41ème Millénaire.

Je ne compte en effet plus le nombre de fois où j'ai été obligé de corriger des erreurs (des incohérences dans la chronologie ou par rapport à l'univers de référence) ou de modifier des éléments pour qu'ils s'accordent mieux à une idée "géniale" qui m'était venue à l'esprit.

Le fluff de mes deux légions titaniques, les Legios Vox Imperatoris et Mortiferum, en sont un parfait exemple.

J'ai commencé par écrire le contexte de ma légion loyaliste, la Legio Vox Imperatoris, et je l'ai publié sur la Tribune de Laïtus Prime. Mais ce ne sont que plusieurs mois plus tard, lorsque j'ai fini de peindre mes premiers Chevaliers de la Maison d'Abzac que je me suis aperçu que j'avais fait une grossière erreur de chronologie : j'avais en effet écrit mon fluff en me projetant dans le 41ème Millénaire et j'avais daté la rencontre entre la Légion et la Maison après l'Hérésie d'Horus. Or je comptais bien déployer mes chevaliers en soutien de mes titans dans le contexte de la guerre civile ! J'ai donc été obligé de modifier le contexte après coup pour expliquer que les deux entités avaient régulièrement collaboré ensemble pour lutter contre les renégats avant que la Maison ne finisse par prêter définitivement allégeance à la Légion un peu après la fin de l'Hérésie.

legio_vox_imperatoris_14

Je n'ai écrit le fluff de ma légion renégate, la Legio Mortiferum, qu'après avoir peint mon premier titan à ses couleurs (à l'échelle 3mm). Je n'avais plus trop en tête le contexte de la Vox Imperatoris à ce moment-là et j'ai imaginé comment les deux légions avaient pu se rencontrer et surtout se combattre. Et j'ai trouvé très intéressante l'idée que le monde forge de la Vox Imperatoris avait été attaqué par surprise par la Legio Mortiferum au moment de la trahison du Maître de Guerre (c'était pas très original car largement pompé sur d'autes événements officiels de cette période). J'ai donc détaillé cette trahison pour m'apercevoir que cela ne collait pas à la façon dont j'avais grossièrement décrit la manière dont la Vox Imperatoris était entrée en guerre. J'ai donc dû modifier tout un pan du contexte de ma Legio Loyaliste pour que cela colle. J'aurais pu abandonner mon idée et considérer que ce que j'avais écrit était gravé dans le marbre mais j'ai estimé que ce que j'apportais de nouveau était bien plus intéressant.

legio_mortiferum_04
Le titan Reaver Ultimum Scientam par qui est arrivé
quelques modifications de fluff pour ma Légion Loyaliste

Tout cela pour dire que, oui, on peut critiquer certaines raisons pour lesquelles Games Workshop fait évoluer son fluff ou la façon dont il le fait (des fois c'est baclé, c'est clair) mais, non, on ne peut pas dire que l'éditeur n'a pas raison de le faire.

Un fluff évolue tout le temps et lorsqu'il s'arrête c'est qu'il n'a malheureusement plus d'auteur ou qu'il n'a plus raison d'être car le jeu a disparu.