anneaux_s1_01Saison 1 des Anneaux de Pouvoir de John D. Payne et Patrick McKay, avec Morfydd Clark, Markella Kavenagh ou encore Robert Aramayo.

Commençant à une époque de paix relative, la série suit un ensemble de personnages, à la fois familiers et nouveaux, alors qu’ils affrontent la réémergence tant redoutée du mal sur la Terre du Milieu. Des profondeurs les plus sombres des Monts Brumeux, aux forêts majestueuses de la capitale Elfique de Lindon, à l’île royaume à couper le souffle de Númenor, et jusqu’aux confins les plus éloignés du monde, ces royaumes et personnages bâtiront des légendes qui continueront d’exister bien longtemps après leur mort.

Comme beaucoup de fans j'attendais cette première saison des Anneaux de Pouvoir avec énormément d'impatience et d'appréhension. De l'impatience puisque la série aborde une époque assez mythique de la saga, à savoir les appendices du Seigneur des Anneaux, et de l'appréhension car dès le début les créateurs de la série avaient jeté un certain froid en annonçant compresser plusieurs centaines d'années en une unique période.

Après avoir vu les premiers épisodes, je n'avais pas été forcément très convaincu (je vous en parlais ici). Qu'en est-il maintenant que la saison est terminée ?

Attention aux gros spoilers dans la suite de cette note.

Ben je ne suis toujours pas du tout convaincu. ^^

Commençons par le seul véritable point réussi de cette première saison : visuellement, c'est très beau. On s'appuie clairement sur le travail fait pour la trilogie au cinéma (les mêmes dessinateurs cultes de Tolkien sont de la partie il me semble) et cela nous permet d'obtenir une belle Nùmenor et une superbe Moria du temps de sa splendeur. De manière générale on s'en prend plein les yeux aussi bien au niveau des décors que des costumes même si parfois on frise un peu le kitsch : c'est particulièrement vrai pour les Elfes (cela était déjà le cas avec Peter Jackson, faut bien l'avouer) mais aussi un peu pour les guerriers de Nùmenor dont les armures font un peu toc je trouve.

anneaux_s1_03La musique est correcte et accompagne bien ce que l'on voit à l'écran mais elle ne marque absolument pas.

Pour le reste de la série, il n'y a pas grand chose à défendre.

Le casting n'est pas spécialement brillant. Les Elfes sont particulièrement transparents à l'exception de Galadriel incarnée par Morfydd Clark qui est absolument insupportable et antipathique (c'est plus la faute de la direction de l'actrice et du scénario ceci dit). Le reste des acteurs est correct mais aucun ne parvient réellement à crever l'écran.

Les interactions entre les personnages et leur psychologie sont particulièrement ratés. On peut passer de l'hostilité à la camaraderie sans comprendre pourquoi. Ainsi la reine de Nùmenor est d'abord hostile à Galadriel puis elle va tout faire pour aller dans son sens, de même Durin passe de la méfiance envers les Elfes pour ensuite devenir leur meilleur allié sans aucune explication crédible. Et que dire de l'amourette totalement improbable entre un elfe et une humaine en contradiction totale avec les écrits de Tolkien (ce genre de chose n'arrivant que de manière exceptionnelle et entre des personnages exceptionnels).

Mais le pire de cette saison est bien entendu son scénario. Il est divisé en plusieurs arcs narratifs plus ou moins directement liés.
Le principal arc nous fait suivre les aventures de Galadriel, c'est une guerrière pleine de fougue et qui refuse de croire que Sauron a disparu de la Terre du Milieu et que la paix a été restaurée. L'elfe passe son temps à tout remettre en question et à se comporter comme une enfant gâtée alors qu'elle est sensée avoir déjà eu une longue vie et avoir engrangé pas mal d'expérience. Ses aventures vont lui faire aller à Nùmenor où elle arrivera on ne sait comment à convaincre la reine qui lui est hostile à envoyer une armée dans les terres du sud de la Terre du Milieu pour combattre les orques. Cela permettra de rejoindre un autre arc narratif nous montrant un guerrier elfe et une guerrisseuse humaine combattre les orques qui menacent un petit village des terres du sud. Une "grande" bataille aura lieu pour un artefact que les orques recherchent et qui s'avèrera être la clé de l'éruption du Mont du Destin et de la création du Mordor !

anneaux_s1_04Là on touche du doigt le principal reproche que je fais à cette saison. On traite d'une époque mythique qui relègue les événements du Seigneur des Anneaux à une petite campagne militaire secondaire. Malheureusement tout manque de spectaculaire ! Nùmenor part en guerre en envoyant 500 malheureux soldats ! La grande bataille décidant de la création du Mordor se fait autour d'un misérable village boueux ! C'est pas ce qu'on attend d'événements relatés dans le cadre du Seigneur des Anneaux : on veut des charges épiques, des combats spectaculaires avec des enjeux à nous faire trembler ! Dans le même ordre d'idée, le peuple de Nùmenor n'aime pas les Elfes, non parce qu'il envie leur immortalité mais parce qu'ils craignent cette main d'oeuvre immortelle et bon marché : ils ont peur que des immigrés elfes viennent leur voler leur travail !!!! C'est sûr que ça fait rêver tout cela... Oo

L'arc narratif des Nains est tout aussi pathétique. Tout tourne autour du Mithril, un nouveau minerai découvert dans la Moria que et les Nains veulent garder secret car ils craignent que les Elfes ne leur vole. Pas de chance, ces derniers souffrent d'un mal que seul le Mithril pourrait guérir (oh ben ça alors comme dirait l'Odieux Connard). Elrond doit donc négocier avec son vieil ami Durin. Ce dernier est d'abord hostile et cachotier puis d'un coup, sans explication, se met à tout dévoiler à Elrond et à tout faire pour l'aider. Son père, le roi, décide quant à lui de ne pas aider les elfes et d'arrêter tout simplement l'exploitation du Mithril. Bref c'est du grand n'importe quoi.

anneaux_s1_09L'autre arc narratif concerne un mystérieux homme des étoiles qui tombe du ciel dans une météorite : amnésique, il est recueilli par une tribu de proto hobbits. Là on est au ras des paquerettes pour le scénario puisqu'on essaie de nous faire croire tout du long que le type est trop trop mystérieux et pourrait bien être Sauron lui-même ! Sans surprise il se révèlera être Gandalf...

Après sept épisodes d'une lenteur incroyable et avec énormément de remplissage (de nombreuses péripéties sont clairement inutiles), on arrive enfin à un épisode final où le récit se développe enfin. Sauron est démasqué (il s'avèrera être le vrai-faux héritier du Royaume du Sud, sa vraie nature étant trahie par de petits détails que même votre serviteur, pourtant assez crédule, avait noté), l'identité de Gandalf est dévoilée et surtout les trois anneaux des Elfes sont forgés avec l'aide indirecte de Sauron.

Cet ultime épisode mettant fin à tout un tas de circonvolutions inutiles dans le scénario je me surprends à avoir un petit espoir pour la seconde saison (cinq sont prévues en tout). Peut-être que les choses sérieuses vont enfin commencer ?

Mais pour l'instant tout cela n'est clairement pas digne de la saga de Tolkien.

Si jamais on veut quand même rejouer les quelques batailles et scènes d'action, on utilisera principalement le système de jeu du Seigneur des Anneaux par Games Workshop. Il est en effet taillé pour des affrontements modestes, de l'escarmouche à la grosse escarmouche, c'est en effet la seule échelle adaptée à ce qui nous est montré à l'écran.

anneaux_s1_02

anneaux_s1_05
Les scénaristes ont essayé de nous faire croire que le grand pouilleux amnésique
qui traine avec des hobbits pouvait être Sauron...

anneaux_s1_06

anneaux_s1_07
Gil Galad et Elrond ne brillent pas par leur charisme,
heureusement ce sont pas des personnages très importants dans l'univers de la Terre du Milieu... ^^

anneaux_s1_08
Une vision originale et plutôt réussie de la Moria du temps de sa splendeur