Le terribles événements de la veille ne doivent pas nous empêcher de continuer à vivre normalement. Ou alors les terroristes auraient gagné. C'est pourquoi je reprends aujourd'hui l'activité de la Tribune Ludique.

01010101001_FREBetrayalOfCalthBoxedGame12

Hier j'avais l'intention de vous parler de l'actualité ludique du jour, la sortie de  Betrayal at Calth, un jeu de plateau se déroulant pendant l'Hérésie d'Horus.

Nous sommes au 31e Millénaire. La galaxie est en flammes.

Les lumières et le savoir ne sont plus; l'Âge des Ténèbres a bel et bien commencé. La glorieuse vision que l'Empereur avait pour l'Humanité gît en ruines, depuis que son fils favori, Horus, a rejeté la lumière paternelle pour succomber aux vrilles corruptrices du Chaos. La guerre civile divise les space marines, eux qui jadis protégeaient fraternellement la galaxie de l'homme. Certains demeurent fidèles à l'Empereur, d'autres ont pris le parti du Maître de Guerre. Plus rien n'est sûr, tout est disputé, et l'Imperium est scindé en deux…

The Horus Heresy: Betrayal At Calth est un jeu autonome fabuleux, qui consiste à s'affronter dans des tunnels oppressants sur fond d'invasion du monde Ultramarine de Calth par les Word Bearers. Il met l'accent sur des combats vifs et dynamiques à l'échelle de l'escouade, au cours de six missions captivantes, en permettant aux joueurs de choisir leur camp et de diriger une force de figurines Citadel très détaillées au cours d'une lutte pour la survie, avec en toile de fond un conflit emblématique de l'Hérésie d'Horus.

J'attendais d'en savoir un peu plus sur le jeu pour vous en parler, signe d'ailleurs que l'actualité Games Workshop n'est plus forcément aussi forte dans mon coeur puisqu'il y a quelques années j'aurais suivi les rumeurs avec assiduité.

betrayal_01

Et je dois bien avouer que mon coeur balance.

D'un côté la boite semble quand même bien être un beau prétexte pour vendre des dizaines de figurines pré-hérésie aux joueurs W40k. La boite semble d'ailleurs s'être vendue comme des petits pains et son contenu sera généralement réparti entre joueurs W30k avides de figurines bon marché (comparé aux prix de Forge World).

De l'autre la boite n'est pas annoncée comme une édition limitée (comme Space Hulk) et pourrait recevoir des extensions. A priori elle est même présentée comme le premier jeu créé par le tout nouveau Specialist Design Studio qui aura aussi la charge de faire revenir à la vie les jeux Specialist Games.

Pour 125€ on a droit à un matériel de jeu à la hauteur des productions Games Workshop : belles figurines (certains les jugeront trop statiques mais pour ma part je pense que c'est voulu pour une meilleure jouabilité - il faut en effet pouvoir caser plusieurs figurines sur un même hexagone), jolis plateaux de jeu (bien que pas du niveau des tuiles Space Hulk), jolies cartes (elles paraissent cheap mais c'est leur design sobre qui donne cette impression) et des dés spéciaux (en nombre suffisant a priori, pas comme chez Fantasy Flight Games). A ce niveau là on est en terrain connu, c'est du beau matos. Par contre le prix de la boite et le travail à fournir pour monter les figurines (ce sont des grappes en plastique similaires à celles de W40k et qui nécessitent donc beaucoup d'assemblage) ne la destinent pas au grand public.

01010101001_THHBetrayalatCalthFRE01

Qu'en est-il des règles ? Une longue vidéo en anglais permet d'en savoir plus (vous la trouverez à la fin de cette note). Les règles ont l'air très simple.

betrayal_03Chaque joueur est à la tête de plusieurs unités de Space Marines loyalistes ou rebelles. Une unité est composée de plusieurs figurines déployées sur un même hexagone. A tour de rôle les joueurs activent une unité pour lui faire faire une action (avancer, courir, tirer, corps à corps et réorganisation des unités - permet de faire passer une figurine d'une unité à une autre). Pour tirer ou combattre au corps à corps, les unités lancent un certain nombre de dés par figurines. L'objectif est de faire des touches normales ou des touches critiques (règles spéciales liées à l'armement de l'unité). La cible lance également un certain nombre de dés par figurines de l'unité et doit obtenir des boucliers pour annuler les touches adverses. Je vous passe les subtilités mais comme vous le voyez c'est plutôt classique mais simple et très efficace.

betrayal_02Il y a cependant une petite originalité : chaque unité peut être activée deux fois dans un même tour ! Cela ouvre quelques possibilités intéressantes puisque vous ne serez pas obligé de sacrifier un tour de jeu pour seulement déplacer votre unité, elle pourra par exemple se déplacer puis tirer ou lancer un assaut un peu plus tard (ou le contraire). Le suivi des activations se fait le plus simplement du monde à l'aide de petits pions (un peu laids) placés au pied de chaque unité (une face montre que l'unité n'a pas été activée et l'autre qu'elle a été activée une fois).

Pour pimenter le tout, chaque joueur dispose de cartes de commandement à jouer pendant la partie et qui apportent bonus divers et variés. Six scénarios sont également fournis mais je n'en connais pas les détails.

Vous aurez compris ma perplexité. Le jeu répond à la quasi-totalité de mes critères concernant un jeu parfait : règles simples et manifestement efficaces, hexagones, belles figurines, bel univers, etc. Ce n'est certes pas un jeu de masse mais ce n'est pas non plus de l'escarmouche. Il permettrait en plus de lancer un projet pré-hérésie au sein du Crazy Orc avec l'organisation de parties d'Adeptus Titanicus, d'Epic Armageddon (avec des armées adaptées bien entendu) et des parties de Betrayal at Calth.
J'hésite cependant à investir... J'ai en effet peur que le jeu soit rapidement oublié par Games Workshop alors que manifestement son intérêt résidera dans les scénarios (et non les batailles rangées, pas avec des règles aussi simples), or les six scénarios de base n'assureront certainement pas une rejouabilité très longue. Et puis le montage du matériel de jeu va être long et pénible (et je ne vous parle pas de la peinture).

Je vais donc essayer de patienter jusqu'en début d'année pour voir comment les choses se déroulent pour le jeu. Pour si une communauté se crée autour de lui ou s'il aura le même sort que la réédition de Space Hulk dont le succès a été largement liée au recyclage des figurines à W40K...