La Tribune Ludique

29 septembre 2016

The Uncharted Seas - Guide Nautique de la Marine Impériale

gn_marine_imperiale

Alors que Spartan Games est en train d'enterrer tranquillement Dystopian Legion qui passe en VPC only (l'éditeur ose essayer de présenter cela comme un moyen de relancer le jeu, fallait l'oser Oo), je continue mon travail sur les Guides Nautiques pour The Uncharted Seas.

Le septième de ces Guides Nautiques concerne la Marine Impériale, la faction humaine du jeu, qui est maintenant téléchargeable sur les Chroniques Ludiques. Je dois bien avouer me mordre les doigts de ne pas avoir acheté au moins un starter set de la nouvelle version des figurines qui sont absolument superbes ! Seul hic, faut peindre les voiles et ce n'est pas forcément super simple.

J'ai maintenant fait le tour des principales races, les deux restant à traiter sont les Ralgards et les Sky Pirates (que j'ai envie de traduire en Corsaires des Cieux mais je dois encore y réfléchir). Malheureusement elles ont souffert de la politique désastreuse de Spartan Games et elles ne bénéficient pas de toutes les figurines nécessaires pour en faire des forces à part entière...

revue_19

Posté par fbruntz à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 septembre 2016

Age of Sigmar - Le Manuel du Général

aos_mg_01Toujours curieux au sujet d'Age of Sigmar, j'ai fait l'achat du Manuel du Général qui s'impose dorénavant comme LE bouquin de référence du joueur (à défaut d'être l'équivalent du livre des règles de Battle).

Comme vous avez certainement déjà pu le lire ailleurs, le Manuel du Général est une grosse boite à outils à destination de l'ensemble de la communauté des joueurs qu'ils soient des adeptes du tournois ou des "joueurs de garage".

Il présente en effet les trois modes de jeu mis en avant par Games Workshop : le mode libre, le mode narratif et le mode équilibré.

LA FORME
Commençons cependant par la forme. Le Manuel du Général se présente sous la forme d'un livre à couverture souple qui prendra rapidement un aspect usagé s'il est régulièrement consulté et transporté.
La mise en plage est classique comparée aux autres ouvrages AoS et illustrée avec de très belles photos.

MODE LIBRE
Le mode libre est tout simplement celui qui a été utilisé pour lancer le jeu et qui a fait couler tellement d'encre : vous mettez sur la table les figurines que vous voulez et hop c'est parti. Force est d'avouer qu'exprimé ainsi cela peut laisser songeur mais Games Workshop préconise bien l'utilisation de scénarios permettant d'obtenir au final un certain équilibrage au travers de conditions de victoire et de règles spéciales s'imposant au camp jouant plus de figurines que l'autre. Ce n'est pas idéal mais cela limite un peu les risques de parties à sens unique. On notera également que l'éditeur propose quelques règles de jeu permettant aux joueurs de se lancer en créant leur armée au fur et à mesure : on commence par des combats entre bandes (un leader et une unité) et on enrichit ses forces au fur et à mesure des défaites et des victoires.

aos_mg_02

MODE NARRATIF
Sans surprise c'est ce mode là qui m'a le plus intéressé et coup de chance c'est aussi celui-ci qui bénéfie du meilleur traitement je trouve. Derrière la notion de "narratif" Games Workshop décrit tout aussi bien des parties scénarisées, des campagnes ou des reconstitutions de batailles historiques. L'éditeur fournit deux exemples de séries de batailles historiques avec quelques petits morceaux de fluff dedans : la Guerre des Portes (qui a accompagné le lancement du jeu) et la guerre opposant Archaon à Nagash. On nous décrit également plusieurs types de campagne (sur carte, arborescente, etc.) en nous fournissant scénarios et règles rapides. Ce n'est jamais très ambitieux (chaque type de campagne possède 2 pages de règles maxi) mais c'est assez solide pour permettre aux joueurs de se lancer dans une campagne et par la suite d'enrichir ou carrément de créer les leurs.

MODE EQUILIBRE
C'était certainement la partie la plus attendue par une grosse partie des joueurs déçus par Age of Sigmar : un système classique de points d'armée. Certains trouvent que cela arrive trop tard mais moi au contraire je pense qu'il est bien que cela n'arrive que maintenant. Cela a en effet permis à Games Workshop de nous proposer pour la première fois (à cette échelle tout du moins) un jeu sortant des sentiers battus et de nous ouvrir un peu l'esprit alors que nous avons tendance à nous encrouter dans nos habitudes. Je pense sincèrement que si l'on veut que le jeu avec figurines continue à se développer, il doit aussi s'adapter et s'ouvrir à de nouveaux publics pas forcément fan de calculs savants. Quoiqu'on en dise, les envies des joueurs évoluent vers plus de simplicité, de souplesse et de rapidité. Les jeux ayant un pavé de règles sont voués à devenir une niche dans le marché.
Pour en revenir à ce fameux mode équilibré, l'éditeur nous décrit des règles assez simples de constitution d'une armée ainsi que plusieurs pages de tableaux donnant la valeur de tout ce qui est sorti à ce jour. Gros problème de ce truc : ce n'est forcément pas exhaustif. Les nouvelles sorties auront leur valeur en points bien entendu mais cela veut dire que le bouquin ne sera pas la référence ultime en la matière.
Games Workshop décrit aussi un petit mode "ligue" et un mode tournoi qui, comme pour les campagnes, ont plus valeur d'exemple pour permettre aux joueurs de mettre en place leurs propres événements.

aos_mg_03

MAIS AUSSI...
Un point est important à noter : que ce soit pour le mode libre, le mode narratif ou le mode équilibré, le Manuel du Général propose des tonnes de scénarios adaptés. Ce ne sont pas toujours des scénarios originaux (certains sont issus des précédents bouquins) mais cela fournit énormément de matière aux joueurs pour éviter de se contenter de simples batailles rangées qui sont sans intérêt à ce jeu.
Le Manuel du Général propose également quelques articles classiques et plutôt passe-partout sur les jeux avec figurines dont un petit rapport de bataille qui ne présente pas forcément grand intérêt (même pas pour les photos qui sont minuscules).
Et bien entendu vous trouverez un rappel des règles de base d'Age of Sigmar (les fameuses quatre pages).

POUR CONCLURE
De manière générale on pourra quand même accuser Games Workshop d'enfoncer un peu des portes ouvertes sur un certain nombre de points ce qui me fait dire que ce Manuel du Général est plutôt destiné à un public débutant dans le jeu avec figurines et qu'il pourra laisser sur leur faim les joueurs plus expérimentés.
Mais il a quand même le mérite de faire le tour de toutes les facettes du jeu avec figurines (hors modélisme) sans en privilégier une au détriment des autres. Je me répète mais je crois vraiment qu'un grand nombre de concurrents tels que FFG (qui va bientôt débouler avec son RuneWars Miniatures) ou Spartan Games devraient en prendre de la graine.

Aujourd'hui, et je me répète encore, l'éditeur qui fait avancer les choses sur le marché, c'est Games Workshop et personne d'autre.

Posté par fbruntz à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2016

Star Wars : Armada - Premier aperçu du Croiseur Interdictor

14359362_1785587701699681_2391979042191441920_nVu que je suis sensé me concentrer sur Warmaster et l'organisation du Codex Lugdunum 2016, je mets un peu de temps à fouiner dans mes derniers achats pour Star Wars : Armada. Pour être tout à fait honnête j'aime bien faire un peu durer le plaisir en n'ouvrant les boites que petit à petit... ^o^

Ce week-end je n'ai cependant pas pu résister à l'envie de déballer le Croiseur de classe Interdictor !

Si le concept d'un navire capable de faire sortir ses proies de l'hyper-espace est connu depuis très longtemps (je l'ai découvert avec le Guide de l'Empire du jeu de rôle Star Wars D6 et il a été largement exploité dans l'ex-Univers Etendu comme par exemple dans la triologie de Timothy Zahn), il est devenu canon grâce à la série Star Wars Rebels où il est la vedette d'un épisode de la saison 2.

La figurine est très fidèle à ce que l'on peut voir du vaisseau dans cet épisode. Avec sa silhouette triangulaire typique des vaisseaux de ligne impériaux et ses projecteurs de puit de gravité, l'Interdictor s'inscrit parfaitement dans l'esthétique générale des flottes de l'Empire Galactique. Petite surprise pour moi par contre, le croiseur est encore plus imposant qu'un destroyer de classe Victoire !

interdictor_02L'extension fournit bien entendu moult pions et cartes diverses. Les upgrades disponibles font d'ailleurs du vaisseau une parfaite unité de soutien chargée de booster ses propres vaisseaux tout en provoquant une gêne non négligeable à ceux de l'adversaire. J'étais curieux d'ailleurs de voir comment FFG avait modélisé les puits de gravité à l'échelle d'Armada. Eh bien je suis plutôt agréablement surpris (en fait pas trop étonné car à ce niveau là FFG fait généralement du bon boulot) : l'Interdictor va non seulement pouvoir forcer les vaisseaux ennemis à réduire leur vitesse en cours de jeu mais il va également les influencer au cours de leur déploiement ce qui représente bien l'influence du croiseur sur l'hyperespace.

Bref même si l'Interdictor possède une puissance de feu correcte et une bonne résistance, sa place n'est pas forcément en première ligne. C'est parfaitement raccord avec l'idée que l'on peut se faire de la bête. A première vue cela semble donc être un sans faute pour FFG.

Petit coup de gueule quand même : comme pour les le Destroyer Impérial et le premier Croiseur Mon Calamari, il faut se coltiner un "livret de règle" (une feuille recto-verso) décrivant deux lignes de règles pour compléter le livret dit de référence de la boite de base. Vraiment pas pratique.

Je vous prépare une revue complète dès que possible.

Malheureusement j'ai revu l'épisode Star Wars Rebels mettant en scène le vaisseau. J'espérais posséder tout le matériel nécessaire pour pouvoir pondre un scénario sur ce thème mais malheureusement si je veux être le plus proche possible de l'action il me manque deux croiseurs légers (unité qui ne sortira pas avant Noël si mes souvenirs sont bons). Je vais voir si je ne peux quand même pas proposer un petit truc sans eux car, il faut bien le dire, ils n'y font que de la figuration.

interdictor_03

Posté par fbruntz à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 septembre 2016

Cinéma - Warcraft : Le commencement (1/5)

warcraft_01

Vu en DVD, Warcraft : Le commencement de Duncan Jones avec Travis Fimmel, Toby Kebbell ou encore Paula Patton.

Le pacifique royaume d'Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs: des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l'autre à l'extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.

Je ne suis pas un grand connaisseur de Warcraft même si j'ai joué aux trois volets du jeu en temps réel. Je me suis toujours tenu à l'écart de World of Warcraft qui m'aurait bouffé tout mon temps tout en me laissant frustré car le jeu n'a de RPG que le nom.

Malgré une bande-annonce qui m'avait largement laissé sur ma faim, j'étais assez curieux de voir ce que le film pouvait donner.

Ben j'ai été vraiment déçu.

warcraft_05

Tout le long du film on a l'impression d'assister à une énorme cinématique du jeu vidéo : les couleurs sont flashy, les orques bodybuildés à l'extrême, les cités peu crédibles, les intrigues caricaturales, etc. Il est dommage d'avoir choisi de coller au plus près du jeu vidéo plutôt que d'avoir vraiment adapté la chose au grand écran.

Ajoutez à cela un scénario passe partout (à défaut d'être mauvais) et un casting manquant singulièrement de charisme (on se croirait dans un fan film en fait) et vous avez au final un truc raté ne valant même pas une bonne série B.

Et dire qu'ils veulent en faire une trilogie ! :(

D'un point de vue ludique je suis étonné de constater que Warcraft n'a pas spécialement été exploité en jeux de plateau ou jeux avec figurines. Pourtant tous les ingrédients sont là... On trouve un jeu de cartes et quelques jeux de plateau mais rien de vraiment très marquant. Il y a bien eu une tentative de jeu avec figurines, World of Warcraft the Miniatures Game, aux principes plutôt intéressants (je vous en parlais ici) mais qui a fait long feu. Pour le coup FFG aurait mieux fait d'orienter son RuneWars Miniatures vers l'univers de Warcraft, cela lui permettrait de s'appuyer sur un univers bien plus "riche".

note_ludix_1

warcraft_04

warcraft_02

Posté par fbruntz à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2016

Warrmaster - Bêtes de Nurgle / Chiens du Chaos

Contrairement à la semaine dernière le week-end productif fut productif pour Warmaster et la préparation du Codex Lugdunum 2016.

J'ai en effet fini deux socles de bois, sous-couché un palmier supplémentaire (reste deux à traiter avant de commencer la peinture du dernier lot), travaillé sur la fameuse Balance du Destin et avancé mes deux unités d'Hommes-Bêtes qui trainent depuis trop longtemps (j'espère pouvoir les terminer pour le 15 octobre, date à laquelle aura lieu la dernière session Warmaster avant la campagne).

Et j'ai également refait le soclage de l'une de mes unités de Bêtes de Nurgle que je joue en count de Chiens du Chaos (j'aime pas les figurines officielles). Adieu soclage de type "oseille" ! \o/

wm_chiens_01

Les Chiens du Chaos sont une cavalerie ultra-légère et peu coûteuse qui permet au joueur de booster un peu son point de rupture. Celui d'une armée du Chaos est en effet généralement très bas car les unités sont très chères.

Je peux désormais jouer une armée de 1000 points du Chaos correctement peinte et soclée. Et je ne compte pas m'arrêter là car mon objectif est d'atteindre les 2000 points et j'ai encore beaucoup de boulot devant moi...

wm_chiens_02

Posté par fbruntz à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 septembre 2016

Cultes Genestealers

culte_genestealer_01

On a beau dire, l'univers de Warhammer 40k est certainement l'un des plus réussis du marché du jeu avec figurines. Vieux de plusieurs décennies, il a été remanié et étoffé au point de pouvoir être utilisé non seulement par le principal core game de Games Workshop mais aussi par d'innombrables autres jeux avec figurines (Epic, Battlefleet Gothic, Necromunda, Inquisitor, etc.), jeux de plateau (Space Hulk, Forbidden Stars, etc.) et même jeux de rôle.

En fait je crois que cela doit être le seul univers qui peut être joué au niveau de l'escarmouche, de la grosse escarmouche, de la bataille rangée et de la bataille spatiale.  D'autres éditeurs tentent bien de copier GW à ce niveau là mais aucun ne lui arrive à la cheville.

Si mes souvenirs sont bons, mes premiers pas dans l'univers de Games Workshop ont été accompagnés par les White Dwarfs en VO décrivant les Cultes Genestealers, cela explique certainement pourquoi ils occupent une place à part dans mon petit coeur de joueur. A l'époque les Tyranides n'existaient pas et les Genestealers étaient encore considérés comme une race à part entière dont les sectes étaient liées au Chaos. Depuis les connaissances de l'Imperium sur ces sombres créatures ont évolué et nous savons qu'elles ne sont que l'avant-garde d'une menace encore plus terrible.

Or c'est aujourd'hui que les Cultes Genestealers reviennent officiellement sur le devant de la scène. Après la sortie de la boite de jeu Death Watch Overkill, l'éditeur met en vente les Cultes sous la forme de renforts pour Warhammer 40k. Cela sera certainement l'occasion pour moi de faire quelques achats pour fournir des adversaires à mes Space Marines dans le cadre de mes parties Gears of W40k.

Si l'on en revient à la richesse des jeux dans l'univers de W40k, ces Cultes Genestealers sont une formidable invitation à l'organisation d'une grande campagne narrative.

culte_genestealer_02Tout pourrait commencer par la découverte d'un Space Hulk à la dérive. Les Blood Angels pourraient intervenir pour le détruire (Space Hulk). Malheureusement, malgré les efforts des Space Marines, une partie du Space Hulk s'écrase dans les terres désertiques d'un monde ruche impérial. Quelques années plus tard, un Culte Genestealer se répand dans la société et commence à provoquer des troubles. Cela débute par quelques escarmouches dans les niveaux les plus bas des ruches entre des bandes liées au Culte et les forces de l'ordre (Necromunda ou tout autre jeu d'escarmouche) puis les affrontements prennent de l'ampleur et nécessitent parfois l'intervention de la Garde Impériale (Warhammer 40k). Finalement c'est une rébellion de grande ampleur qui se déclare et qui nécessite l'intervention massive de la Garde Impériale appuyée par les Space Marines (Epic Armageddon). Mais alors que la guerre fait rage à la surface de la planète, une flotte ruche Tyranide est attirée par les signaux psychique du culte et sort du Warp pour envahir tout le système. La flotte impériale est mobilisée pour ralentir les Tyranides avant qu'ils n'atteignent le monde impérial (Battlefleet Gothic). Ces terribles événements prendraient fin dans une gigantesque bataille terrestre (Epic Armageddon) et spatiale (Battlefleet Gothic) impliquant des opérations commando et de grands actes de bravoure (Space Hulk, Necromunda, Warhammer 40k).

Voilà l'effet que me fait l'annonce du retour des Cultes Genestealers chez Games Workshop.

J'ai beaucoup de reproches à faire à l'éditeur (le massacre des Specialist Games en premier lieu) mais je ne peux que reconnaître qu'il est le seul à me faire cet effet là... ^^

99120117003_GenestealerMetamorphs01

Posté par fbruntz à 16:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 septembre 2016

Série - Heroes Reborn (2/5)

heroes_reborn_01

Vu en DVD, Heroes Reborn de Tim Kring avec Jack Coleman, Zachary Levi ou encore Robbie Kay.

Tenues responsables de l’attaque terroriste qui a frappé la ville d’Odessa au Texas un an plus tôt, les personnes dotées de pouvoirs sont désormais des fugitifs, traqués par Luke et Joanne, avides de vengeance depuis une perte tragique. Disparu de la circulation, Noah Bennet va malgré lui devoir sortir de l’ombre lorsque le conspirationniste Quentin Frady lui ouvre les yeux sur les véritables motivations cachées derrière ces événements. Ailleurs, au même moment, d'autres "évolués" doivent se cacher. Ils ne savent pas encore qu'ils vont jouer un rôle crucial dans la plus grande des quêtes : sauver le monde !

heroes_reborn_02

Heroes est essentiellement devenu culte à cause de sa première saison particulièrement réussie qui mettait en scène une collection de personnages dotés de pouvoirs hors normes vivant chacun leur propre histoire et passant leur temps à se croiser jusqu'à finir par être rassemblés pour un grand final. Le récit original, le thème des pouvoirs cachés et la personnalité des différents personnages ont fait de cette première saison un succès mérité.

Malheureusement la série s'est rapidement essoufflée dans les saisons suivantes qui se contentaient d'utiliser toujours les mêmes ficelles sans pour autant bénéficier de l'effet de surprise.

heroes_reborn_03

Heroes Reborn, une nouvelle saison de seulement 13 épisodes, n'échappe pas à la règle. On suit toujours le destin croisé d'un certain nombre de personnages en attendant de voir ce que cela va donner à la fin.

Malheureusement on ne retrouve pas le rythme des débuts et, malgré l'apparition plus ou moins anecdotiques de certains personnages historiques, on déplore le manque de charisme des nouveaux venus (et le côté un peu trop copier/coller de certains).

Bref la mayonnaise ne prend toujours pas et la série a d'ailleurs de nouveau été annulée.

Personnellement je crois qu'il faut arrêter de maltraiter le concept qui a été excellent le temps d'une saison mais qui doit être complètement réinventé pour pouvoir à nouveau surprendre le téléspectateur.

note_ludix_2

Vous trouvez Ludix un peu changé ? C'est normal et cela vous sera expliqué un de ces jours... ^^

heroes_reborn_04

Posté par fbruntz à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2016

Figurine du mois de Septembre 2016

Comme je vous l'expliquais, samedi dernier, nous avons eu l'agréable surprise de voir débarquer Seb Seb et Prince Philippe qui souhaitaient faire des tests Epic Armageddon en vue du Codex Lugdunum 2016.

Pour l'occasion Prince Philippe nous a sorti ses superbes Gargants Orks lourdement convertis. Comme d'habitude je ne peux que m'incliner devant son génie de la conversion : cet homme est capable d'imaginer des univers là où le commun des mortels ne voient que de vulgaires morceaux de plastique...

J'ai choisi l'un de ces Gargants comme Figurine du Mois de Septembre 2016. La photo est belle mais elle ne met pas du tout en valeur la qualité de la peinture (le schéma est moins "flashy" IRL). Elle donne cependant une bonne idée du travail de conversion fait par Philippe. Vous noterez la tête caricaturale issue de l'esprit malade d'un mekano voulant rendre hommage à Gork et à Mork ou encore les branchages qui font référence aux jungles d'Armageddon (ces Gargants vont jouer un rôle essentiel dans la reconstitution des grandes batailles de la Seconde Guerre d'Armageddon lors du Codex Lugdunum).

epic_03

Posté par fbruntz à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2016

Fleet Commander - Un monde à défendre !

Comme je l'expliquais dans une note précédente, je souhaite ajouter quelques éléments de décors pour améliorer l'esthétique du plateau de jeu Fleet Commander : j'ai en effet noté que d'une partie sur l'autre, mes photos se ressemblent toutes.

Cela va passer par la mise en 3D de certaines tuiles du jeu (les champs d'astéroïdes par exemple) mais aussi par l'utilisation d'éléments de décors n'ayant pas forcément un impact sur le jeu. C'est dans cette optique que j'ai détourné un bidule transparent pour en faire une planète. Le résultat n'est pas parfait mais cela apportera un petit plus visuel à mes parties.

fc_planete_03

On peut aussi utiliser la chose comme objectif dans des scénarios ou imaginer quelques règles spéciales :  case impossible à traverser et bloquant les lignes de vue ou encore case où l'on peut embarquer ou débarquer des troupes. Je pense que je vais vous pondre un petit scénario pour mettre cela en scène.

fc_planete_02

Posté par fbruntz à 12:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

20 septembre 2016

Epic Armageddon - Star Wars - Deuxième formation de Stormtroopers

stormtroopers_03Le week-end dernier a été plutôt riche entre le deuxième prologue des Frères de l'Apocalypse et mes différents travaux en modélisme.

Je sais que je devrais exclusivement me concentrer sur la préparation du Codex Lugdunum 2016 mais je ne peux pas m'empêcher de continuer le boulot sur d'autres projets.

Ainsi j'ai fini la peinture de ma deuxième formation de stormtroopers pour mon armée Epic Armageddon de l'Empire Galactique. Elle sera ma participation au 27ème concours de peinture et de modélisme d'epic_fr.

14374274_1783306338613104_1103739800_nMe voilà à la tête d'une bonne base d'infanterie mais j'ai besoin d'ajouter un peu de diversité...
J'ai fait mes comptes : il me reste une trentaine de figurines de stormtroopers (sans compter les motojets et les gardes impériaux). De quoi faire une troisième formation de base mais j'aimerais plutôt pouvoir déployer une petite force de soutien. Il me reste à trouver comment faire des mitrailleuses lourdes à l'échelle 6mm... ^o^

Je vous rassure, je n'ai pas pour autant laissé de côté mon boulot sur Warmaster puisque j'ai avancé la sous-couche de mes palmiers, socles de bois/jungle et diverses autres petites choses nécessaires aux tables qui seront utilisées lors du Codex Lugdunum 2016.

Je vous en reparlerai bientôt...

stormtroopers_02

stormtroopers_01

Posté par fbruntz à 12:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,