La Tribune Ludique

18 février 2019

Fleet Commander - Flottes pirates remarquables

pirates_flottes_remarquables_01Suite au Challenge Lugdunum 2019, le tournoi Fleet Commander organisé fin janvier à Trollune, nous avons pu admirer un certain nombre de très belles flottes pirates. J'ai donc commencé à les recencer au travers d'une page de flottes remarquables sur la Tribune d'Hélios (à l'instar de ce qui existe déjà pour Amyclès et Phébé) : pour l'instant on y trouve les flottes Lycaon de Tancrède (Scavengers) et RGF de vaudania (Rebelles) mais j'espère pouvoir y ajouter bientôt celle de bob_bob qui travaille actuellement sur son fluff.

pirates_flottes_remarquables_02Je trouve important de bien mettre en avant le travail des joueurs qui ont fait l'effort de peindre leurs vaisseaux. Ce n'est bien entendu pas une condition obligatoire pour jouer mais les parties sont tellement plus agréables quand on joue 100% peint...

Et le résultat est flagrant quand on compare les photos de l'édition 2017 des Gravitational Wars (La Révolte d'Epidamnos) où les flottes peintes étaient largement minoritaires et le tournoi de Trollune où la quasi-totalité des figurines avaient pris des couleurs. :)

gw_challenge_lugdunum_2019_22
La flotte Lycaon affronte la flotte RGF au Challenge Lugdunum 2019

Posté par fbruntz à 12:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


17 février 2019

Warmaster - The Unseen - Revue de mon pledge Laran Miniatures

laran_01Il y a quelques mois, Laran Miniatures a lancé un petit projet Indiegogo pour financer sa gamme 10mm "The Unseen" qui peut à la fois représenter du cultiste du Chaos que de l'homme-rat (même si c'est quand même plus orienté Skaven, faut bien l'avouer ^^).

Ma verminhorde Skaven pour Warmaster étant plutôt complète, j'ai participé modestement au projet pour récupérer quelques figurines qui m'avaient tapées dans l'oeil, à commencer par un Grand Avatar ! Notez que j'ai ajouté quelques figurines Citadel pour donner une idée de la taille de la production de Laran.
C'est pratiquement uniquement pour ce count as de Verminarque que j'ai ouvert le portefeuille. Non seulement la figurine est très réussie mais en plus elle n'a pas son équivalent dans la gamme officielle ! Cela faisait plusieurs années que je réfléchissais à la façon de m'en convertir un mais heureusement je n'ai plus à me prendre la tête.
La bestiole pourra être jouée en count as de Cloche Hurlante mais je pense qu'il serait sympa de lui pondre des règles dédiées.

laran_02Pour compléter j'ai également pris un blister de personnages proposant quelques spécialistes (et un rat-ogre) dont un count as de Prophète Gris que je trouve plutôt réussi ! Une aubaine puisque j'avais besoin de me constituer un socle de Seigneur de Guerre Skaven accompagné de son conseiller personnel...

J'ai effectué quelques comparaisons et il s'avère que la gamme est en général un poil plus grosse que l'officielle : c'est vrai pour l'infanterie (les Unseens font presqu'une tête de plus que les Skavens) mais surtout pour les machines qui sont bien plus grosses !

Dans mon pledge j'ai ainsi craqué pour une Wheel of Misfortune (une Roue Infernale donc ^^) et pour une pièce d'artillerie. Pour cette dernière, Laran Miniatures a le bon goût de laisser la possibilité de monter l'équivalent d'un Canon à Malefoudre, d'un Plague Furnace ou encore d'un Plagueclaw. Le tout poussé par deux Rats-Ogres (fournis mais qui seront difficiles à caser sur un socle standard Warmaster) et disposant d'une plateforme pour y ajouter un équipage (j'ai du rabiot pour ça !).

laran_03Etant donné que je dispose déjà de pas moins de quatre canons à malefoudre, je pense monter la pièce en Plagueclaw. Là encore je pense qu'il serait sympa de réfléchir à écrire quelques règles spéciales dédiée pour mettre ces unités à l'honneur.

L'ensemble des figurines dispose d'une gravure que je trouve très réussie. Grâce à Laran Miniatures les joueurs Warmaster disposent désormais d'une gamme qui leur permet de constituer une verminhorde (orientée Pestilens) au grand complet et ceux qui disposent déjà d'une collection de Skavens peuvent récupérer quelques pièces originales.

Petit à petit, ce producteur élargit sa gamme et contribue à faire vivre la communauté des joueurs Warmaster qui a bien besoin d'aide pour se constituer des armées maintenant que Games Workshop a laissé tomber cette échelle.

laran_04

laran_05

Posté par fbruntz à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 février 2019

Warhammer Underworlds : Shadespire - Nouveaux combats dans la cité-miroir

wus_ludik_01Le week-end a bien commencé hier après-midi (oui, mon week-end a commencé hier après-midi \o/) à la boutique Ludik de Villefranche sur Saône où j'ai retrouvé l'ainé de mes neveux pour une nouvelle série d'escarmouches à Warhammer Underworlds : Shadespire.

J'avais testé le jeu avec Alexandre fin 2017 (un peu après sa sortie), j'ai donc privilégié la Saison 1 pour cette session afin d'éviter de multiplier les règles (même si au final Nightvault n'en n'apporte pas tant que cela).

Pour lui permettre de se remettre dans le bain, nous avons d'abord commencé par un petit affrontement entre les Pillards de Garrek et les Champions de Steelheart. Une partie particulièrement serrée où les deux bandes se sont rendues coup pour coup et où mes Stormcast Eternals l'ont emporté de justesse grâce à la réalisation d'un objectif tiré lors de ma dernière action !

Pour notre deuxième partie, j'ai pris la tête des Boyz d'Ironskull tandis que mon neveu choisissait les Farstriders dont il voulait tester les capacités à frapper à distance. Malheureusement c'est à partir de là que la chance l'a définitivement abandonné et les Stormcast Eternals ont littéralement été taillés en pièces par les Orruks à qui tout réussissait.

wus_ludik_02Malgré des tentatives de boost à l'aide de cartes du deck Leaders, notre troisième et dernière partie ne s'est pas mieux passée pour les guerriers de Sigmar. Face à des Orruks manifestement soutenus par Gorkamorka, ils ont été submergés par la Waaagh! et massacrés jusqu'au dernier...

C'était la première fois que je voyais les Farstrider en acton et force est de constater que ce n'est pas forcément une bande facile à prendre en main. Etant donné que l'aspect "tir" semble attirer Alexandre, je vais essayer de lui concocter un bon deck pour tester les Yeux des Neuf qui me semblent plus faciles à jouer grâce à des tirs plus puissants et la présence d'au moins un guerrier capable de s'en sortir au corps à corps.

De mon côté, j'ai été plutôt satisfait de mes peaux-vertes. Certes elles ont eu beaucoup de chance mais j'ai pu constater que grâce à quelques améliorations bien senties elles pouvaient largement faire face aux adversaires les plus résistants.

Comme d'habitude ces quelques parties m'ont motivé à continué mon travail de peinture de mes figurines : Bonekutta prenait un peu la poussière après avoir seulement reçu un brossage à sec, il est temps de m'y remettre (en parallèle de mes projets principaux bien entendu).

wus_ludik_03

Posté par fbruntz à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2019

Sous surveillance - Star Wars: Outer Rim

sw06_box_leftIl y a quelques jours, Fantasy Flight Games a annoncé l'arrivée d'un nouveau jeu de plateau, Star Wars : Outer Rim.

L'ambition du jeu est tout simplement de vous faire vivre les aventures d'un contrebandier/chasseur de primes dans l'univers de Star Wars ! En effectuant des missions à haut risque pour les grands groupes mafieux ou les puissances rivales de l'Empire et de l'Alliance Rebelle, votre ambition est de vous tailler la meilleure réputation possible afin de devenir une légende. Tout cela passera bien entendu par le recrutement d'une équipe de haut vol et la customisation d'un vaisseau spatial.

Le jeu est annoncé comme jouable de 1 à 4 pour une durée de jeu (officielle) de 2 à 3 heures. Le tout pour la modique somme de 65$/€ (l'absence de figurines et la taille semble-t-il modeste de la boite auraient pu laisser croire à un prix un peu plus doux).

Sur le papier, c'est un truc qui a tout pour m'intéresser : jouable en solo, matériel de qualité (Fantasy Flight Games oblige) et thème extra. Il y a même des dés certainement spéciaux.

sw06_layout1

Mais, toujours sur le papier, il y a quand même des choses qui peuvent me faire peur.

Tout d'abord, s'agit-il d'un vrai jeu solo ? Tout laisse à croire que oui. En solitaire il devrait juste manquer des interactions avec d'autres joueurs (comme la possibilité de leur chiper leur marchandise j'ai l'impression) et encore d'autres contrebandiers pourraient être simulés avec une IA rudimentaire j'imagine.

sw06_cardfan_5charMais surtout je crains un peu l'usine à gaz. Mon premier réflexe est d'avoir pensé à Mage Knight et Star Trek Frontiers (pour ce dernier vous pouvez trouver mes premières impressions ici), deux excellents jeux de Wizkids Games souffrant cependant de règles plutôt touffues. Il suffit de voir le plateau de jeu pour s'en convaincre : il y a des pions et des cartes dans tous les sens, c'est plutôt effrayant.

Mais d'un autre côté, l'idée de vivre la vie d'un contrebandier dans Star Wars (on pense bien entendu immédiatement à Han Solo ou à Lando Calrissian) est très tentante...

Rah, c'est un gros dilemme pour moi, je crains vraiment que cela soit trop lourd pour du jeu solo, la simple idée de la mise en place pouvant souvent suffire à faire prendre la poussière à la boite.

Je vais donc attendre tranquillement la sortie de la chose et les premières impressions des joueurs pour prendre une décision. Cela pourrait être un beau cadeau d'anniversaire (ou de Noël)...

sw06_player-board-han

Posté par fbruntz à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2019

Littérature - Ready Player One (3/5)

readyplayerone_livre

Après avoir vu son adaptation au cinéma qui m'avait un peu laissé sur ma faim (je vous en parlais ici), j'ai voulu lire le roman Ready Player One d'Ernest Cline...

Dans un futur proche, le monde est en proie à de nombreux périls: crise énergétique, désastre causé par le changement climatique, famine, pauvreté, guerre, etc. Dans ce monde chaotique, l'OASIS est un système mondial de réalité virtuelle, accessible par l'intermédiaire d'une visière sans fil et de dispositifs haptiques tels que des gants, conçu à l'origine comme un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG) mais qui est devenu au fil des ans une véritable société virtuelle utilisée par toute l'humanité et qui lui sert d'exutoire. Son créateur, James Halliday, est devenu ainsi l'un des hommes les plus riches au monde. Immédiatement après son décès, une vidéo est diffusée dans laquelle il apparaît, expliquant au monde entier qu'il a décidé de léguer son immense fortune ainsi que sa société, GSS, à la personne qui réussira à trouver un easter egg (« œuf de Pâques ») caché dans l'OASIS.

Le livre se déroule cinq années après cette annonce et narre l'histoire de Wade Watts, un jeune homme de dix-huit ans, dans ses aventures pour trouver trois clés disséminées dans l'OASIS et qui sont le préalable à la découverte de l'œuf.

Source : Wikipedia

Je ne reviendrai pas sur les concepts de base et sur le récit en lui-même : c'est solide mais relativement classique. Non, ce qui m'a marqué le plus et ce qui n'a pas pu être retranscrit au cinéma (aussi bien à cause du support lui même que d'une volonté de parler à un public plus large), c'est l'ambiance générale tournée vers la culture geek des années 80. Le bouquin m'a vraiment fait faire un voyage dans le temps (j'avais entre 5 et 15 ans lors de cette décennie) et il s'est révélé être un vrai concentré de nostalgie (et de coups de vieux par la même occasion).

Comme je l'avais pressenti en regardant le film, le bouquin s'attarde bien plus sur le monde réel qui est très glauque mais qui reste le vrai monde au contraire de l'OASIS. Et la fin du récit, contrairement au film, sous-entend bien que l'avenir du héros est dans ce monde réel et non dans le virtuel condamné à plus ou moins courte échéance.

Sans être le meilleur roman du monde, ce Player One (son vrai titre) a été un vrai plaisir à lire et je le conseille à ceux qui ont grandi dans les années 80 et qui ont une culture geek (il ne s'adresse pas à tout le monde).

note_ludix_3

Posté par fbruntz à 12:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


13 février 2019

White Dwarf de février 2019

01249999579_FREWD0302019February01Je continue à acheter ponctuellement le White Dwarf lorsque certains de ses articles m'interpellent. Et le numéro de février 2019 avait plusieurs raisons de m'intéresser !

La première d'entre elles est qu'il proposait de nouvelles règles pour Adeptus Titanicus : l'Hérésie d'Horus. On y présente les Maisons Vassales, des Maisons de Chevaliers inféodées à des Légions Titaniques. Ces maisons profitent de la toute puissance de l'Adeptus Mechanicus avec des effectifs renforcés et un matériel de très grande qualité mais elles le payent au prix fort car leurs Chevaliers sont littéralement utilisés comme chair à canon. L'article décrit non seulement le fluff des Maisons Vassales mais nous propose également une nouvelle manipule : la Force Dominus inclut plusieurs formations de Chevaliers qui apportent directement leur soutien aux titans. Cela prend la forme de deux règles qui s'activent si les Chevaliers restent proches de leurs maîtres titaniques : les Chevaliers brouillent les senseurs rendant les Titans plus difficiles à toucher (mais ils révèlent alors leur propre position et ils deviennent des cibles faciles) et ils peuvent également détourner sur eux les tirs ennemis des Titans. Bref, ils servent de boucliers aux immenses engins de guerre.

wd1902_01

L'autre argument de ce numéro de février 2019 est la présence d'un petit rapport de campagne jouée par deux vétérans de l'éditeur : Jervis Johnson et Andy Chambers.

wd1902_0220 ans après le rapport de la bataille de Golgotha joué à Epic Space Marine (un petit livret est fourni avec le White Dwarf pour nous permettre de relire le dit rapport de bataille... en VO uniquement alors que le White Dwarf était déjà traduit à l'époque °_°), les deux compères ont décidé de jouer une série d'escarmouches Kill Team faisant directement suite à ces combats. Ces trois escarmouches leur ont en effet permis de revivre les tentatives de l'Astra Militarum pour libérer le Commissaire Yarrick qui avait été fait prisonnier par les Orks après la défaite de Jervis Johnson lors de la bataille Epic.
C'est exactement comme cela que j'imagine une campagne narrative multi-systèmes, qu'elle soit planifiée à l'avance ou improvisée au fur et à mesure des parties jouées. Avec un peu d'imagination et un recyclage intelligent des scénarios officiels ou non, on peut se raconter des histoires formidables ! :)

Le reste du White Dwarf n'est pas inintéressant puisqu'on y trouve de tout : des petites nouvelles, du fluff sur les Hammers of Sigmar, des conseils de modélisme pour coller au Royaume Mortel de Chamon (Métal), des conseils de jeu pour la Bande à Mollog de Warhammer Underworlds : Nightvault ou même des conseils pour nommer vos champions à Warhammer 40k ou Age of Sigmar.

Bref, un bon numéro une fois encore. :)

wd1902_03

Posté par fbruntz à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2019

Warmaster - La Bataille des Mille Collines

wm_mille_collines_01

Samedi après-midi j'étais au Crazy Orc pour affronter Magnus lors du dernier prologue Lyonnais du Codex Lugdunum 2018 - La Chute de Kazad Lok.

Lors de cette bataille Warmaster, mes hordes du Chaos étaient opposées à un Throng Nain bien décidé à capturer mon général pour lui extorquer la localisation précise de la cachette du Bâton de Jade dans la cité de Wielstatd. Je ne vous dévoilerai pas l'issue du combat, je vous laisse plutôt découvrir le compte-rendu complet et les photos de la partie disponibles sur warmaster_fr.

Notez que pour la première fois depuis le début de mon projet de refonte de mes hordes du Chaos lancé fin 2014, j'étais en capacité de déployer 1500 points de figurines peintes selon des standards plus acceptables que les horreurs que j'étais capables de faire au début des années 2000 (mes premiers 1000 points du Chaos étaient vraiment hideux !). C'est donc avec une certaine fierté que j'ai déployé mon armée ! J'ai encore quelques détails à régler comme terminer les deux unités en cours de peinture et reprendre un ou deux socles un peu vieillots (mais pas aussi moches que mes anciens socles "ciboulette") mais mon armée ressemble enfin à quelque chose ! :)

Au final la bataille a été très amusante avec des charges terrifiantes et de mortelles volées de tirs. Une vraie belle bataille Warmaster en somme. Merci à Magnus pour cet excellent moment passé à pousser des figurines 10mm. \o/

20190209_Prologue_II_17

Posté par fbruntz à 17:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 février 2019

Warhammer Underworlds : Nightvault - Premières impressions sur les Yeux des Neuf

wun_yeuxneuf_01Je profite de chaque week-end pour monter et commencer à évaluer chacune des nouvelles bandes de Warhammer Underworlds : Nightvault. C'est au tour des Yeux des Neuf, les représentants de Tzeentch dans la Cité Miroir !

Vortemis l'Omniscient et ses acolytes jurés sont depuis des siècles dans la Cité Miroir. La déliquescence de la magie qui afflige les Royaumes Mortels leur offre une occasion inespérée – les Yeux des Neuf cherchent à convertir des reliques d'ombreverre capturées en fanaux occultes, pour en faire des aimants enchantés qui relieront Shadespire aux Tours d'Argent afin de répandre la folie du Royaume du Chaos…

Ce qui saute d'abord aux yeux est le bleu très flashy du plastique de cette bande, une couleur particulièrement bien choisie pour les serviteurs de Tzeentch je trouve. Contrairement aux Gobelins de la Nuit, le montage des Yeux des Neuf a été un vrai bonheur : tout s'est assemblé très facilement et sans jamais avoir à forcer. Quel plaisir !

wun_yeuxneuf_02Même si je ne suis pas un fan absolu de la gamme dédiée à cette divinité du Chaos, il faut bien avouer qu'une fois encore Games Workshop m'impressionne avec ces figurines bénéficiant d'une gravure exceptionnelle et de poses dynamiques. J'aime en particulier beaucoup Vortemis l'Omniscient que je trouve très réussi.

Du point de vue du gameplay, j'ai trouvé cela plutôt intéressant. A l'exception notable de K'charik le Tzaangor (un spécialiste du corps à corps), les Yeux des Neuf sont taillés pour combattre à distance avec des attaques portant à pas moins de 3 hexagones. Vortemis peut s'avérer particulièrement redoutable avec une attaque magique pouvant monter à 3 dégâts avec l'amélioration qui va bien.
A première vue, on jouera donc la bande en conquête d'objectifs. K'charik et l'Horreur Bleue (dont la particularité est de ne pas mourir de suite mais de faire apparaître une Horreur de Souffre, Vortemis peut également l'invoquer à volonté) seront chargés de retenir l'ennemi pendant que Vortemis, Barvia et Turosh (deux Kairic Acolytes) feront pleuvoir les sorts à distance respectable (leur endurance ne leur permettant pas de reste au contact).

Une bande finalement beaucoup plus sympa et intéressante que je ne le pensais. Décidément ce jeu n'est pas avare en bonnes suprises ! \o/

wun_yeuxneuf_03

Posté par fbruntz à 12:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2019

Cinéma - Hunter Killer (3/5)

hunterkiller_01

Hunter Killer de Donovan Marsh avec Gerard Butler, Gary Oldman ou encore Common.

Dans les profondeurs de l'océan arctique, alors que le commandant sous-marinier Joe Glass tente de retrouver un sous-marin américain en détresse, il découvre que des terroristes russes préparent un coup d'État menaçant de bouleverser l'ordre du monde. Glass doit désormais réunir une troupe de Navy SEALs afin de sauver le président russe retenu en otage et éviter la Troisième Guerre mondiale…

Je ne m'explique pas pourquoi j'ai passé un bon moment avec Hunter Killer, un film de guerre ultra-classique recyclant tous les poncifs du genre et servi par un casting pas spécialement détonnant.

hunterkiller_03

Mais, allez savoir pourquoi, cela marche plutôt bien. Faute d'êre original, c'est efficace et pas (trop) caricatural avec les méchants russes et les gentils américains (enfin ce sont quand mêmes les américains qui gagnent à la fin, je vous rassure). Tout n'est bien entendu pas super crédible mais on arrive à faire abstraction des quelques détails gênants pour passer une bonne soirée. J'imagine quand même que je devais être dans un bon état d'esprit, le film aurait en effet largement pu se contenter de 2 ludices.

S'il existe un certain nombre de jeux de plateau mettant en scène des sous-marins (et je ne vous parle même pas des wargames), il ne me semble pas que le thème ait été exploité en jeu avec figurines. Il faut bien avouer que ce n'est pas évident à mettre en oeuvre : entre les figurines qui ne vont pas être super spectaculaires et les décors spécifiques à collectionner, il ne doit pas y avoir un public très large...

note_ludix_3

hunterkiller_02

hunterkiller_04

Posté par fbruntz à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2019

Warmaster - Prologue II de la Chute de Kazad Lok

wm_nainsLe gyrocoptère apparut enfin à l'horizon, rasant la cime des arbres et traînant derrière lui un long panache de fumée noire. Lorsqu'il passa au-dessus de Gibur Gudfudrorn, son pilote lui fit de grands signes de la main et largua le petit tonneau à l'origine de la sombre émanation. L'engin reprit de la hauteur au-dessus de la passe et survola l'armée Naine en cours de déploiement pour lui apporter son appui dans la bataille à venir.
Gibur se tourna vers ses capitaines.

- C'est parti les gars, ils ont mordu à l'hameçon ! dit-il en s'emparant de son bouclier et de sa hache.

Quelques temps plus tôt, les rangers avaient repéré une armée de serviteurs du Chaos en marche vers les ruines de la forteresse de Kazad Lok. Les éclaireurs nains avaient clairement reconnu les bannières élimées de l'un des lieutenants de Vytor le Corrompu, un homme connaissant certainement la cachette du Bâton de Jade à Wielstadt. Il n'avait pas fallu longtemps à Gibur pour préparer son piège. Il avait déployé ses troupes en travers de la route menant aux Montagnes de la Roche Noire, une zone parsemée de collines où il pourrait profiter au mieux de la puissance de son artillerie et de l'endurance de ses guerriers. Il avait même dépêché des Mineurs pour faire une petite surprise à l'ennemi. Puis il avait envoyé le gyrocoptère qui avait feint d'être un éclaireur en difficulté pour attirer les hordes du Chaos jusqu'ici...

Alors que les thanes rejoignaient leurs bataillons, le général fut rejoint par le sorcier impérial Reinhard Werich.

- Si nous n'arrivons pas à le capturer, profitez au moins du désordre de la bataille pour l'approcher et siphonner son esprit retors ! dit le nain. Ce sera peut-être notre dernière chance de localiser précisément l'artefact !

Puis il prit la tête de sa garde personnelle de brise-fer et rejoignit le reste du throng.

codex_lugdunum_2018_destin_forteresse_05
Les Nains de Magnus au Codex Lugdunum 2018

Vous l'aurez deviné, je serai tout à l'heure au Crazy Orc pour mener ma horde du Chaos face aux Nains de Magnus. Ce sera l'occasion pour nous de tester la liste en bêta-test des Nains (avec entre autres choses les nouvelles unités de marteliers et de mineurs) et d'écrire un ultime prologue avant le Codex Lugdunum 2019 : La Chute de Kazad Lok !

En attendant le rapport de bataille complet, je vous invite comme d'habitude à surveiller le compte Instagram de la Tribune Ludique sur lequel je posterai photos et vidéos. :)

Posté par fbruntz à 11:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :