La Tribune Ludique

16 décembre 2018

Warhammer Underworlds : Shadespire - Un nouveau combattant entre dans l'arène !

wus_01

Hier après-midi j'étais au Crazy Orc pour une session Warhammer Underworlds : Shadespire avec NoPeace. Je lui avais en effet promis de lui faire découvrir ce petit jeu très sympa et j'ai profité d'un (petit) trou dans mon agenda ludique de ministre pour déballer toute la saison 1 au club. :)

Preuve de sa motivation, NoPeace n'est pas arrivé les mains dans les poches car il avait emprunté la boite de base à un ami et il s'était déjà exercé. Nous sommes donc passés d'une session d'initiation à une session de choix de sa future bande ! :)

Ceux qui connaissent NoPeace pour son activité Warmaster et Epic Armageddon savent qu'il est un adepte de Slaanesh. Or aucune bande dédiée à cette divinité n'est encore disponible (et pour cause, elle reste encore cachée dans le fluff officiel d'Age of Sigmar même si tout semble indiquer qu'elle reviendra bientôt en force). Son objectif était donc de trouver une bande au gameplay intéressant pour ensuite pouvoir soit en convertir les figurines soit carrément les remplacer.

wus_02

Pour cette session, il a donc décidé de tester les Séides de Magore et, pour le plaisir, la Nuée Skaven de Spiteclaw.

Pour notre première partie, j'ai de mon côté voulu déployer ma Garde Sépulcrale fraîchement peinte. Autant vous dire que cela a été un massacre ! Mes squelettes ont rapidement volé en éclats sous les coups des Bloodwarriors. C'est que je n'ai pas eu beaucoup de chance dans le tirage de mes cartes de pouvoir et j'ai finalement passé la partie à subir.

Pour notre deuxième partie, un peu écoeuré par ma défaite, j'ai changé mon fusil d'épaule et j'ai testé les Boyz d'Ironskull. Comme je vous l'expliquais il y a quelques jours, j'hésitais en effet à choisir cette bande comme nouveau projet de peinture pour Warhammer Underworlds. Les Orruks ont mieux résisté que les serviteurs de Nagash mais, manquant un peu de punch et de chance aux dés, ils ont finalement été également surclassés par Magore et ses sbires.

wus_03

Malgré cette nouvelle défaite et le fait que les Boyz d'Ironskull manquent un peu de punch (deux d'entre eux n'infligent qu'un seul petit point de dégât), il y a un petit quelque chose qui m'a plu chez les Orruks. Les figurines en particulier, leur aspect massif et brutal, me parlent beaucoup et je me souviens avoir pris beaucoup de plaisir à peindre leur boss, Ironskull. Je leur ai donc laissé une nouvelle chance pour affronter la Nuée de Spiteclaw.

Pour cette troisième et dernière partie de cette après-midi passée en mode très détendu (en jouant sérieusement nous aurions certainement pu caler 2 parties supplémentaires), NoPeace a abandonné le style très brutal des Bloodwarriors pour une stratégie basée sur la vitesse des Skavens et la capture d'objectifs. Cet affrontement a donc été très original puisque les hommes-rats évitaient soigneusement de combattre les Orruks (qui s'exaltent à la moindre blessure) pour courir après tous les objectifs du champ de bataille. Malheureusement pour NoPeace, la chance, qui m'avait abandonné lors des deux premières parties, était de retour en force. Non seulement j'ai enfin pu bénéficier de cartes de pouvoir et d'objectif intéressantes mais en plus pratiquement chaque attaque Orruk mettait un Skaven à terre ! Au final je l'emporte après une partie très intéressante et beaucoup moins à sens unique que les précédentes. ;)

wus_04

Outre le plaisir d'affronter NoPeace, qui est un joueur toujours aussi sympa, cette après-midi a été particulièrement constructive.

De son côté il a définitivement acté les deux bandes qu'il allait acquérir : les Séides de Magore (dont les figurines seront remplacées par des Guerriers et une bête de Slaanesh) d'une part et la Nuée de Spiteclaw pour un jeu plus subtile d'autre part.

De mon côté, j'ai pu confirmer que la prochaine bande qui serait mise en couleur serait les Boyz d'Ironskull. Les Orruks ne sont certainement pas les meilleurs combattants du jeu mais je me suis pris d'affection pour eux.

Nous sommes aussi arrivés à la conclusion qu'il était temps pour moi de commencer à sérieusement optimiser les decks de mes bandes, quitte à mélanger les cartes des différentes boites (chose que je souhaitais éviter pour me simplifier la vie). Pour chaque bande il va me falloir décider d'une stratégie et tenter de constituer le meilleur deck pour y arriver. Pour les Boyz d'Ironskull, cela sera certainement basé sur la castagne avec des des améliorations boostant leurs caractéristiques et des cartes de pouvoirs soignant les blessures. J'équiperai également les peaux-vertes avec quelques cartes gênant la prise d'objectif, il y a quelques cartes amusantes à ce sujet...

wus_05

Je dois encore réfléchir un peu pour la Garde Sépulcrale. Je ne dois pas me laisser influencer par ma seule et unique partie à leur tête, ce n'est certainement pas représentatif de leur efficacité. Mais ce n'est peut-être pas non plus la meilleure bande pour se lancer. Il me faut plus d'expérience dans le jeu pour savoir vers quoi je peux l'orienter.

Autre constat confirmé par cette session. Il est bien impossible de se raconter des histoires au cours d'une partie de Warhammer Underworlds. Mais la rapidité du jeu permet d'aligner plusieurs affrontements et ainsi de mener une petite campagne en une après-midi. J'aimerais bien pouvoir organiser un petit truc de ce genre maintenant que nous commençons à être plusieurs dans le groupe à avoir adopté le jeu.

En attendant je connais maintenant la suite de mon programme de peinture : ma prochaine victime sera Bonekutta, l'autre brute de la bande avec Gurzag Ironskull. \o/

Posté par fbruntz à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 décembre 2018

Série - Fringe - Saison 4 (3/5)

fringe_s4_01

Saison 4 de la série Fringe de  J.H. Wyman et Jeff Pinkner avec Anna Torv, Joshua Jackson ou encore John Noble.

Les aventures de la section Fringe continuent dans une quatrième saison à la hauteur du reste de la série. On nage entre enquêtes étranges et complots tout en ajoutant une problématique temporelle aux différentes dimensions.

La série est toujours aussi sympa avec une équipe dont on aime suivre les tribulations. Mais il faut  avouer que si cela ronronne bien, on n'est pas loin de tourner en rond. C'est d'autant plus vrai que l'une des spécialités du récit est de profiter des dimensions alternatives (et pour cette saison des remous temporels) pour rebooter un certain nombre de personnages et d'événements. C'est généralement bien amené (même si l'on n'échappe pas toujours au Deus ex Machina, une autre habitude de la série) mais parfois on a vraiment l'impression de toujours suivre la même histoire.

fringe_s4_02

Je suis également déçu qu'au fil du temps certains personnages secondaires ne soient pas plus développés que cela. L'agent Farnsworth, par exemple, continue à jouer les plantes vertes à mi-chemin entre l'agent FBI d'exception et la simple laborantine... L'autre Olivia Dunham perd également un peu de sa saveur et de sa profondeur alors que ses relations avec son alter-ego s'annonçaient explosives.

Cette saison 4 aurait pu mettre un terme final à la série et quelque chose me dit que l'ultime saison 5 pourrait bien être la saison de trop. Cela ne nous empêchera pas, Mme fbruntz et moi, de nous y plonger rapidement. Verdict final dans quelques mois...

note_ludix_3

fringe_s4_04

fringe_s4_03

Posté par fbruntz à 12:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2018

Warhammer 40k - Kill Team - Premières impressions sur le livre des règles

01040699002_KillTeamRulebookFRE01Comme vous le savez tous, Kill Team est la règle d'escarmouche dans l'univers de Warhammer 40k sortie en grande pompe par Games Workshop il y a quelques mois.

De l'escarmouche 28mm, a priori rien ne pouvant m'intéresser au premier abord. C'est sans compter le fait que j'ai toujours en tête ce gros projet de campagne narrative multisystèmes dans les univers de l'éditeur (aussi bien le 41ème millénaire que dans les Royaumes Mortels).

Cela faisait donc un certain temps que j'hésitais à faire l'achat du Manuel de Base du jeu comme j'avais pu le faire pour Shadow War : Armageddon. Et puis un membre de mon groupe de jeu, NoPeace pour ne pas le nommer, a testé la bête et se sentait bien de franchir le pas. C'était pour moi l'occasion de faire de même et de confirmer que la règle pouvait bien servir mes projets.

J'ai donc fait l'achat du livre des règles pour commencer à m'imprégner la chose en attendant de pouvoir faire quelques tests.

Voici mes premières impressions après feuilletage (et non lecture !).

Tout d'abord la qualité du bouquin et de sa mise en page est celle habituelle de Games Workshop : c'est beau, c'est efficace et cela donne envie d'être lu.

J'ai été un poil déçu par la partie fluff. Contrairement à Shadow War : Armageddon, il s'agit bien de nous présenter une règle générique. En dehors d'une rapide présentation de l'univers et des Kill Teams, il n'y aucune mise en application pratique. Normal, cette mise en pratique est effectuée dans d'autres bouquins disponibles dans la boite de base. Attention cependant, ma déception passée, j'ai remarqué les multiples allusions à des conflits qui sont autant d'excellentes pistes pour nos propres campagnes. Cela paraît donc léger mais cela semble être quand même une bonne base de réflexion. A confirmer par une lecture approfondie.

kill_team_03

Vient ensuite la partie Règles. C'est grandement inspiré de Warhamer 40k bien entendu mais cela semble apporter quelques petites originalités. Le peu que j'ai consulté m'a donné l'impression d'un truc plutôt classique mais efficace, quelque chose de sympa à défaut d'être super original. On ne va pas se le cacher, on n'y jouera plus pour l'univers et les figurines que pour le jeu en lui-même. C'est là le propre du succès de Games Workshop à quelques exceptions près.

L'éditeur nous propose également un petit système de campagne que je n'ai pas encore pris le temps d'étudier sérieusement mais qui m'a semblé un peu triste. A voir ce que l'on pourra en tirer. Là encore il est trop tôt pour porter un réel jugement.

Plus intéressant, le livre présente de nombreux scénarios permettant de mettre en scène pas mal de situations différentes (assassinat, escorte, transport de cargaison  importante, etc.). De quoi se raconter plein d'histoires passionnantes. Faudra que je fouille sur le net pour avoir une vision plus précise de l'intérêt et de l'équilibre de chacun.

Le gros du bouquin décrit également l'ensemble des Kill Teams disponibles. Quelle que soit la race ou la faction que vous jouez, vous y trouverez les troupes de base (généralement 3 à 4 profils différents qu'il est cependant possible de spécialiser et de faire évoluer au fil d'une campagne) ainsi que leur armement. Certaines factions (les Space Marines par exemple) sont plus richement équipées que d'autres (les Nécrons par exemple) mais il y en a pour tout le monde. On notera que pour chacune d'entre elles, Games Workshop fournit quelques tableaux fluff visant à personnaliser les combattants ou l'équipe elle-même (générateur de noms, générateur de personnalité, etc.) : c'est totalement inutile en termes de jeu mais c'est ce petit plus qui apporte une âme au jeu et qui fait défaut à bien d'autres concurrents...

Au final, même si le côté générique du bouquin m'a un peu déçu comparé à Shadow War : Armageddon, je pense que ce Kill Team en a pas mal sous le capot et devrait être un outil précieux pour ma future campagne narrative.

kill_team_02

Il ne me reste plus qu'à trouver un peu de temps pour le tester mais cela ne sera pas avant fin mars 2019 (après le Codex Lugdunum 2019 pour Warmaster). J'ai quand même pris le temps de regarder vite fait si j'avais de quoi me constituer une Kill Team en prévision de ce test et, grâce à mon projet Gears of Warhammer 40k, il s'avère que oui ! J'ai largement de quoi déployer une équipe Nécron ! :)

kill_team_01

Posté par fbruntz à 12:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2018

Warmaster - Mise à jour de la carte de Kazad Lok

kazad_lok_02Alors que la Fin des Temps approche, j'ai mis à jour le site de la Saga de Kazad Lok avec la nouvelle version de la carte de la région. En mars dernier, pour le Codex Lugdunum 2018 - D'Acier et de Malepierre, j'avais en effet ajouté une série d'hexagones pour représenter la côte de la région avec en particulier l'embouchure de la Rivière du Rat Noyé protégé par la cité Bretonnienne de Bel Port et la Baie des Crocs autrefois surveillée par la Forteresse Etoilée des Hauts Elfes.

Cela reste cependant une version temporaire de la carte car je compte bien l'enrichir à nouveau avec deux hexagones supplémentaires que je placerai au nord-ouest des Montagnes de la Roche pour représenter les terres désolées dominées par les hordes du Chaos...

Posté par fbruntz à 12:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2018

Games Workshop - le bon goût anglais...

produits_derives_01Même si j'ai plutôt l'habitude de louer la politique de soutien de Games Workshop à Warhammer 40k et Age of Sigmar, il faut bien avouer que l'éditeur peut parfois se louper... Voire complètement se crasher de la manière la plus ridicule qui soit !

Ainsi, en fin de semaine dernière, Warhammer Community a dévoilé un certain nombre de produits dérivés  liés aux fêtes de fin d'année.

On y retrouve les traditionnels mugs et carnets de note aux couleurs de nos jeux préférés mais aussi des produits beaucoup plus difficiles à caser comme un abominable pull (j'ai l'impression que c'est une tradition anglo-saxonne d'arborer ce genre de chose) ou même des leggings ! Je croyais que cela avait été interdit par les derniers traités internationaux mais il faut croire que Games Workshop l'ignore... Bon heureusement il y a quelques t-shirts et autres fringues un peu plus présentables (quoique).

ChaosMarine2WEB_670xIl y a quand même quelques annonces intéressantes d'un point de vue ludique. Non, je ne parle pas du Monopoly Warhammer 40k (véridique) mais bien de la réédition du jeu de rôle Warhammer qui a connu ses heures de gloire il y a quelques années.

On retrouve aussi le jeu de cartes Warhammer Age of Sigmar Champions (dont je ne connais pas la qualité) ou la (n-ième) nouvelle adaptation de Space Hulk en jeu vidéo.

On comprend que Games Workshop ressente le besoin de diversifier ses sources de revenu et il est même plutôt sain pour eux d'exploiter correctement leurs licences. Mais il faut quand  même faire attention à ne pas proposer n'importe quoi... ;oD

Posté par fbruntz à 12:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


10 décembre 2018

Série - The Orville - Saison 1 (3/5)

the_orville_s1_01

Saison 1 de The Orville, une série de Seth MacFarlane avec Seth MacFarlane (on n'est jamais mieux servi que par soi-même ^^), Adrianne Palicki ou encore Penny Johnson Jerald.

Au 25ème siècle, la Terre fait partie de l’Union Planétaire : une civilisation étendue, avancée et surtout pacifique, possédant une flotte de 3000 navires. Parmi eux, Orville, un vaisseau spatial plus de toute fraîcheur, dirigé par le capitaine Ed Mercer, déterminé à prouver sa valeur et à écrire un nouveau chapitre dans sa vie, épaulé par son équipage excentrique. Tous ensemble, ils vont vivre des aventures fascinantes et parfois dangereuses, rythmées par les relations tumultueuses du personnel.

Fan de Galaxy Quest, la parodie de Star Trek qui m'avait bien faire rire il y a quelques années, j'avais été intéressé par l'annonce de la sortie de The Orville, une série qui s'annonçait du même accabit. Mais les critiques assassines de la presse avait vite refroidi mes ardeurs et j'avais un peu oublié la chose. Et puis j'avais envie d'ambiancee à la Star Trek et en attendant la sortie de la nouvelle saison de Discovery je me suis dit que je pouvais peut-être tenter le coup.

Et là je dois avouer que The Orville m'a pris complètement au dépourvu. OO

the_orville_s1_02

Je pensais être en présence d'une comédie qui ne se prenait pas au sérieux et au final j'ai terminé avec une série qui aurait pu appartenir à la famille Star Trek ! Soyons clair, du point de vue de la comédie, The Orville rate complètement le coche avec un humour parfois inutilement vulgaire et qui, à part quelques exceptions près, ne fait pas vraiment rire.
Par contre, les scénarios développés, quoique souvent un peu trop simples, font mouche ! Chaque épisode reprend un thème classique de Star Trek (la navette qui se crashe, la découverte d'une civilisation aux traditions discutables, le contact avec un empire ennemi, etc.) et l'exploite le plus souvent d'une manière qui se révèle très intelligente.
En fait The Orville, c'est un équipage Star Trek un peu moins guindé qui n'hésite pas à se lancer des piques ou lâcher un gros "Putain de merde" en pleine action comme n'importe quel être humain pourrait le faire. Raffraîchissant. :)

Au final, malgré un casting pas forcément étincelant (Seth MacFarlane manque singulièrement de charisme mais le reste de l'équipage, dont certaines têtes sont bien connues du public, s'en tire pas trop mal) et un humour pas vraiment à la hauteur, The Orville est une série très sympa qui mériterait vraiment le label Star Trek.

Je lui attribue 3 gentils Ludices sur 5 et j'attends beaucoup de la deuxième saison.

note_ludix_3

the_orville_s1_04

the_orville_s1_03

Posté par fbruntz à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2018

Warhammer Underworlds : Shadespire - Le Champion

wus_champion_01Ca y est ! Avec la mise en couleur du Champion de la Garde Sépulcrale pour Warhammer Underworlds - Shadespire, j'ai enfin terminé ma première bande pour le jeu ! \o/

Ouf ! Voilà un projet débuté en juillet dernier avec le Veilleur Sépulcral qui se termine et surtout qui va pouvoir être rapidement rentabilisé puisque j'ai rendez-vous ce samedi avec NoPeace pour une session d'initiation au jeu ! :)

J'en profiterai pour également tester pour la première fois la bande Orruk que je n'avais pas pu sortir lors de mon après-midi de jeu avec bob_bob, Gurzag Ironskull était en effet en cours de peinture.

Pour en revenir à quelques stats tirées du Codex : j'ai peint les 7 membres de la Garde Sépulcral (100%) et 29% de ma collection actuelle (8 figurines sur 35).

J'aimerais maintenant finir une deuxième bande. J'hésite entre les Champions de Steelheart (plus que 2 figurines à peindre) ou les Boyz d'Ironskull (encore 3 figurines à peindre) car j'ai vraiment apprécié peindre Gurzag...

L'après-midi avec NoPeace m'aidera peut-être à trancher. ;)

wus_champion_02

Posté par fbruntz à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2018

Fleet Commander - Nouvelles règles officieuses pour le Porte-Nefs

logo_challenge_lugdunum_2019

Petit à petit j'avance sur l'organisation du Challenge Lugdunum 2019 pour Fleet Commander.

Comme il s'agit d'un tournoi, il me faut proposer des règles plus ou moins équilibrées. Or celles du Porte-Nefs de la Ligue de Phébé (disponibles dans le supplément Avatar) font débat.

Le Porte-Nefs est un cuirassé lourd (classe 5, le maximum dans le jeu) dont la particularité est de ne pas posséder de puissance de feu propre mais de pouvoir déployer des escadrons de chasseurs. Comme je le soupçonnais à la lecture des règles, il s'est rapidement avéré que le vaisseau est très puissant voire légèrement déséquilibré... ^^

Une grande discussion a ainsi eu lieu sur le forum Fleet Commander pour essayer d'arranger tout cela. Une première version a ainsi été imaginée par Jetpacker, version qui a ensuite été légèrement amendée par Didier Dincher, l'auteur du jeu.

Dans le cadre du tournoi, j'ai décidé de tout mettre au propre pour simplifier la vie des joueurs et de l'arbitre. Le document reprenant les règles officieuses des Baies d'Intercepteurs du Porte-Nefs est maintenant disponible ici. Le Challenge Lugdunum 2019 sera l'occasion de tester tout cela et, Didier Dincher devant participer à l'événement, cela permettra de faire un pas de plus vers un errata officiel de la règle.

porte_nefs_01

Posté par fbruntz à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2018

Cinéma - Dans la Brume (2/5)

danslabrume_01

Dans la Brume de Daniel Roby avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin.

Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...

Un film catastrophe français ? Voilà quelque chose d'original... pour le cinéma français. Car pour le genre Dans la Brume n'a rien d'exceptionnel. On y retrouve en effet tous les concepts de base : les parents qui risquent tout pour sauver leur fille, le vieux couple qui ne veut pas s'enfuir devant le danger car il a eu une belle vie, les autorités dépassées, les survivants qui se battent entre eux, etc.

danslabrume_03

La seule petite originalité du récit tient dans le statut du personnage de Fantine Harduin, atteinte d'une maladie incurable qui l'oblige à vivre dans une bulle hermétique. Coincée dans la brume, cette bulle doit cependant être maintenue en état de marche par les parents (Romain Duris et Olga Kurylenko) ce qui les obligera à se mettre régulièrement en danger.

Bien qu'ultra classique, Dans la Brume est plutôt efficace et paradoxalement exotique (ce n'est pas souvent que l'on voit un film de ce type mettant en scène Paris et ses habitants, au final cela nous aide à nous mettre dans la peau des personnages). On reste cependant frustré par la fin que je trouve un peu vite expédiée.

Une expérience intéressante mais qui ne m'a pas totalement convaincu. Dommage.

note_ludix_2

danslabrume_04

danslabrume_02

Posté par fbruntz à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2018

Adeptus Titanicus & Nightvault - Encore craqué...

craque

Comme prévu, j'ai passé une petite commande à Papa Games Workshop samedi dernier pour deux boites de Chevaliers Cerastus Adeptus Titanicus : l'Hérésie d'Horus. Et pour faire bonne mesure j'ai également pris un pack de panneaux de commande pour Chevaliers (c'est là qu'on trouve les stats des dits chevaliers Cerastus) malgré son prix plutôt exagéré à mon goût.

Les boites de figurines Adeptus Titanicus : l'Hérésie d'Horus continuent donc à s'empiler alors que mon travail de peinture et de montage avance très lentement. J'ai quand même pu donner quelques coups de pinceaux à mon titan Warhound mais son acolyte est toujours en montage. C'est assez frustrant et je me suis donc donné comme objectif de finir ces deux chantiers (peinture du premier Warhound et montage du deuxième) pendant mes vacances de Noël. Si j'étais vraiment ambitieux, j'ajouterais à la liste le montage d'un premier titan Reaver mais, comme j'ai plein d'autres projets en parallèle (dont une remontée en puissance de Warmaster en vue du Codex Lugdunum 2019), je préfèrere pas trop m'avancer... ^^

Ayant été échaudé par l'épisode End Times, je fais systématiquement mes pré-commandes directement chez Games Workshop plutôt que de passer par Trollune (et ce malgré tout le bien que je pense de cette boutique). Je suis donc allé chercher  mes Chevaliers au magasin Warhammer proche de la Part Dieu à Lyon. Et c'est là que j'ai repéré un truc dans les rayons : le paquet de cartes Echos de Gloire pour Warhammer Underworlds : Nightvault ! Ah ben oui, j'avais oublié de l'ajouter dans ma pré-commande des deux premières bandes de cette saison. Et hop, le paquet a rejoint ma besace. Mais comme le reste des nouveautés de Nightvault, je vais devoir attendre le passage du Père Noël pour pouvoir en profiter... Tout cela m'attendra au pied du sapin. ;)

craque2

Posté par fbruntz à 12:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,