mortis_01Mortis, Tome 5 du Siège de Terra par John french.

Les victoires de Saturnine et les sacrifices au spatioport du Mur d’Éternité rejoignent les espérances passées. Frustrés mais pas vaincus, les traîtres intensifient leur assaut sur le Palais Impérial. Les principaux spatioports étant aux mains d'Horus, le Maître de Guerre peut faire pleuvoir ses réserves. À mesure que la pression s'accroît, la puissance du Chaos grandit. Les jours des défenseurs ne sont que désespoir, et leurs songes nocturnes les transportent dans un paradis illusoire. Alors que les défenses se délitent et que les combattants perdent courage, Horus ordonne aux titans de la Legio Mortis d'abattre les remparts. Face à eux, la solidité du Mur Mercure et la vaillance de la Legio Ignatum. Rivales de longue date, les machines divines des deux Legios s'affrontent pendant qu'à l'abri des murailles une poignée d'individus cherchent désespérément un moyen de refouler l'influence maligne du warp. Un peu partout sur Terra, guerriers et voyageurs égarés parcourent des désolations et des jardins de l'horreur pour regagner leur foyer en vue d'un futur incertain.

Après avoir été plutôt convaincu par le précédent tome, Saturnine, j'attendais ce nouveau bouquin de la saga du Siège de Terra avec beaucoup d'impatience car il promettait des combats impliquant des Titans (enfin !).

Et je n'ai pas été déçu !

L'affrontement entre la Legio Mortis et la Legio Ignatum est vraiment excellent ! Les combats sont intéressants et nous plongent au coeur de l'action via différents Princeps. C'est vraiment passionnant pour le fan d'Adeptus Titanicus et d'Epic Armageddon que je suis car cela peut clairement donner lieu à différents scénarios amusants ! C'était d'autant plus intéressant qu'on y voit plusieurs armements légendaires en action (ah les missiles Warp !) ou encore intervenir la Legio Sinister ainsi que des titans de classe Warmaster. Malheureusement si l'ensemble de la bataille fait l'objet d'un récit détaillé, sa fin est bizarrement coupée au montage en mode "fondu-enchainé - les renégats ont atteint le Mur Mercure" ! Oo
Du coup les Warmaster ne font qu'une apparition rapide et, surtout, le sort des titans de la Legio Sinister dont on nous détaille l'arrivée par le menu passe complètement à la trappe. C'est vraiment décevant.

J'avoue avoir porté moins d'intérêt aux récits annexes qui ne sont pas mauvais mais qui avaient pour moi beaucoup moins de signification que la bataille principale. D'autant plus qu'il faut bien dire que, n'ayant pas lu l'ensemble de la littérature sur l'Hérésie d'Horus et les tomes ayant tendance à s'espacer dans le temps, il y a certains personnages récurrents que je situe assez mal dans l'intrigue. :$

Bref j'ai plutôt bien aimé le bouquin malgré la fin frustrante de la bataille du Mur Mercure (j'espère vraiment que cela sera exploité dans un futur supplément Adeptus Titanicus) même si ce n'est certainement pas de la grande littérature.

mortis_02

mortis_03