Lors d'un de mes voyages professionnels à Paris, j'ai eu le temps de passer au Games Workshop de Gare de Lyon (qui se trouve tout à fait logiquement à Paris ^^). Et là j'ai bien entendu été faible en faisant l'achat du supplément Osts de Bataille pour la Guerre de l'Anneau et du dernier White Dwarf. En plus j'ai aussi pris la boite d'arbres en plastique.
Je suis faible je vous dis...

J'ai l'habitude d'acheter des suppléments pour les jeux phare de Games Workshop, que cela soit WFB, W40k ou feu le Seigneur des Anneaux. J'y ai en effet toujours trouvé une grande source d'inspiration pour mes propres jeux phare, Warmaster, Epic Armageddon et Battle of Five Armies. Pour le coup, cet Ost de Bataille est un supplément pour un jeu que j'espère bien pratiquer (mon armée de l'Isengard avance lentement mais elle avance!). Malheureusement je regrette cet achat...

osts_bataille_01


Mais commençons par le commencement, la forme. Elle est classique, le livret reprend la mise en page de la Guerre de l'Anneau avec de belles photos, des illustrations ou des citations tirées du livre. On notera avec plaisir que les photos représentent bien des affrontements de la Guerre de l'Anneau (et ne sont pas piquées à d'autres suppléments pour le Seigneur des Anneaux comme c'est le cas pour le livre des règles) et que toutes les compagnies utilisent des plateaux de mouvement GW (et pas de simples socles en carton). Cela me renforce dans l'idée que le livre des règles a été publié dans la précipitation, un problème qui explique les bourdes et autres bugs ainsi que la campagne de com' désastreuse à sa sortie.


osts_bataille_02


C'est bien entendu sur le fond que j'ai été déçu. Ost de Bataille est un recueil de listes d'armée à thème. Pour chacune des factions du jeu (Gondor, Isengard, Royaumes Nains, etc.) on va retrouver un thème précis et des règles pour constituer l'ost qui va bien. Par exemple, on trouvera un ost permettant de représenter Eomer et ceux qui l'ont suivi dans son exil. Les contraintes sont simples et le plus souvent obligent à choisir un certain nombre de formations et ou héros obligatoires. On regrettera juste qu'il que ces ost ne sont pas des armées, elles peuvent être incluses dans des armées classiques. Rien n'empêche malheureusement de constituer une armée à partir d'osts possédant des thèmes contradictoires par rapport au fluff ou tout simplement d'inclure un ost d'un thème particulier dans une armée ne respectant pas du tout le dit thème. Premier gros point négatif.
Chaque ost bénéficie également des règles spéciales en accord avec son thème. Les éclaireurs Uruk Hai fuyant l'Isengard avec leurs prisonniers Hobbits bénéficient par exemple d'une règle obligeant l'ennemi à faire attention à ne pas toucher les prisonniers lorsqu'il tire sur les formations de l'ost. L'idée se rapproche des Avantages et Inconvénients des différentes factions d'un livre d'armée de Confrontation l'Age du Rag'Narok (ou de son pendant futuriste AT-43). Malheureusement, ces règles spéciales ne sont que des bonus. Aucune d'entre elle n'introduit des malus permettant de respecter le fluff d'encore plus près. Bref, ces osts sont bien là pour permettre aux joueurs d'optimiser leurs armées, pas de jouer fluff. Deuxième énorme point négatif.
Dernière chose, chaque faction dispose de nouveaux heurs et malheurs utilisables par ses osts. Là encore on sent le désir de pousser les joueurs à optimiser leurs armées puisque ces règles additionnels peuvent être prises sans respecter le fluff des osts choisis.


Vous l'avez compris, Osts de Bataille est pour moi une grande déception. Là où Games Workshop pouvait fournir un outil fluff permettant de déployer des armées à thème avec leurs avantages et leurs défauts, nous n'avons qu'une bête machine à optimisation des armées. Si l'on ajoute que pour pouvoir être déployés les dits osts nécessitent de nombreuses figurines (les formations obligatoires sont, ô surprise, énormes avec en moyenne 4 à 6 compagnies minimum par formation), on devine bien que ce supplément cherche surtout à faire dépenser beaucoup d'argent aux joueurs. Quand on sait que la Guerre de l'Anneau était déjà grosse consommatrice de figurines, on se demande si Games Workshop ne prend pas ouvertement les joueurs pour des vaches à lait.

Une grosse déception donc pour ce premier et j'espère pas dernier supplément pour la Guerre de l'Anneau. Un supplément qui, je l'espère, sera interdit en tournoi et peu utilisé par les joueurs. Bref, je ne lui souhaite que de tomber dans l'oubli. Bouh! :(

Je profiterai d'une prochaine note pour vous parler du White Dwarf et des arbres en plastique GW.