rwm_01

Je vous avais promis de faire un bilan de Runewars Miniatures un an après sa sortie, il est temps de s'y mettre. :)

DISCLAIMER
On va quand même commencer par remettre cette note dans le contexte :

  • J'ai une dent contre ce jeu qui a remplacé Battlelore sans préavis
  • Je n'ai pas lu les règles et encore moins joué au jeu
  • Tout le contenu de cette note ne représente que mon humble avis et ne prétend pas être une vérité absolue (ça c'est pour ceux qui prétendent que lorsque je donne mon sentiment, je lance des rumeurs mensongères et des fake news sur le jeu, oui, oui il y en a au moins un assez bizarre pour le croire ^^).

ETAT DES LIEUX
Commençons par faire un état des lieux du jeu.

Le premier constat est que, sans surprise, la qualité est au rendez-vous : les retours sur les règles sont excellents et je n'ai que rarement lu de réels avis négatifs. Ce n'est pas surprenant : FFG sait faire de bons jeux, personne ne peut le nier. Du côté des figurines, même si l'on est encore loin du niveau d'un Games Workshop,on est quand même face à un bon produit.

runewars_01

Après un an, quatre factions sont aujourd'hui disponibles (les Seigneurs Daqan, les morts-vivants de Waiqar, les Uthuk Y'llan et les Elfes Latari) ce qui est plus que correct pour un jeu aussi jeune même si on pourrait souligner que la variété des unités est peut-être un peu limitée et surtout que la composition de chaque faction est quasi-systématiquement symétrique (en gros 3 unités d'infanterie, 1 unité monstrueuse, 1 unité de cavalerie et 1 héros pour chaque armée).

C'est bien beau tout cela mais, Runewars Miniatures, c'est combien de divisions ?
Là les choses se gâtent car les joueurs semblent peu nombreux. S'il est difficile de mesurer le nombre de joueurs anglophones (ils se réunissent sur le forum officiel ou sur le forum BGG qui  ne recensent pas le nombre d'inscrits), on peut se faire une idée de leur dynamisme en surveillant leur activité : sur BGG cette activité est quasi-nulle aujourd'hui (l'un des derniers sujets actifs est sur l'état du jeu justement) mais ce n'est pas le plus gros lieu de rassemblement des joueurs qui se situe plutôt sur le forum officiel FFG où il y a une activité relativement soutenue. Côté communauté francophone, c'est par contre la Bérézina ! Après un an d'existence du jeu, le forum francophone n'a toujours pas franchi la barre symbolique des 100 membres et l'activité y est inexistante : sans juger de la qualité de la communauté francophone, on peut en déduire que Runewars Miniatures n'a pas fait de percée en France.
Bref même si l'on ne peut pas dire que le jeu est mort du côté des joueurs, force est quand même de constater qu'il n'est pas super bien implanté.

DES ELEMENTS D'EXPLICATION
Nous avons donc un jeu lancé par un éditeur populaire et connu pour la qualité de ses jeux, dans un contexte plutôt favorable (celui de l'abandon de Warhammer Fantasy Battle par Games Workshop) et bénéficiant d'une bonne gamme de figurines mais dont l'implantation sur le marché reste plutôt mitigée.

runewars_02

Comment l'expliquer ?

L'une des causes directes de cet échec vient à mon avis du rythme des sorties. Si FFG a fait de gros efforts par rapport à X-Wing Miniatures (par exemple) ce qui a permis d'obtenir la gamme actuellement disponible, il faut bien avouer que pour un jeu avec figurines classique et ne reposant pas sur la licence Star Wars, le rythme des sorties est quand même resté assez mollasson. Or l'on sait que le figuriniste a besoin de sa dose très régulièrement. Pire encore, pendant les quelques mois précédents la sortie de Star Wars Legion, l'éditeur a carrément suspendu tout travail et toute communication autour du jeu afin de pouvoir consacrer toutes ses forces au lancement de cette nouvelle pépite. Il a donc fallu attendre l'arrivée de Vader et de ses stormtroopers pour voir revenir des annonces sérieuses sur Runewars Miniatures avec l'arrivée de nouvelles unités pour les Uthuk Y'llan.

Cette période pré-Star Wars Legion a à mon avis été dévastatrice. A ce moment précis, le jeu n'était déjà pas en super forme et de nombreux joueurs ont certainement été refroidis par sa disparition dans l'actualité de l'éditeur qui est maintenant connu pour abandonner assez facilement ses produits qui ne rapportent pas assez.

runewars_03

Ce silence souligne bien le principal défaut de FFG concernant ses jeux avec figurines. Runewars Miniatures est en effet 100% orienté tournoi et l'éditeur a complètement laissé de côté les aspects modélisme, scénarios et fluff. Or, à défaut d'annoncer de réelles nouveautés, c'est typiquement sur ces aspects là que FFG aurait pu communiquer pendant la période blanche précédant Star Wars Legion. Et ce sont ces aspects oubliés qui ont également certainement limité le public de Runewars Miniatures : tout le monde ne pratique pas le jeu avec figurines pour les tournois. Un autre exemple de la légèreté de FFG est la sortie très récente d'une extension dédiée à Terrinoth pour son jeu de rôle générique. Ce bouquin, rempli de fluff et d'informations intéressantes pour les joueurs de Runewars Miniatures (et de Battlelore au passage), aurait en effet été un atout exceptionnel au lancement du jeu dont l'univers reste au final très peu connu.

Une autre explication de l'échec du jeu vient certainement des prix pratiqués par FFG. Si la boite de base est relativement correcte à 100€, les extensions piquent un peu : 25€ la boite de 4 cavaliers ou de 8 guerriers à pied, 35€ la boite pour 2 monstres de taille intermédiaire (type Golem de Runes)... Même si le prix peut s'expliquer par la présence de nombreux socles dédiés, pions et cartes, on se rapproche de ceux pratiqués par Games Workshop sans pour autant en atteindre la qualité. Cela a dû considérablement freiner les joueurs.

runewars_04On peut ajouter plein d'autres raisons. Par exemple certains joueurs attendaient du pré-peint (comme à X-Wing Miniatures ou Star Wars : Armada). De même FFG s'est montré particulièrement mesquin en s'assurant que les figurines des jeux du même univers ne soient pas compatibles entre elles (ne pensez pas recycler votre héros préféré de Descent à Runewars Miniatures dont les figurines ne sont pas non plus exploitables à Battlelore). Cette absence de synergie a certes poussé certains à racheter des figurines en double mais elle a surtout fermé des tas d'opportunités aux joueurs : importer des héros de Descent à Runewars Miniatures ou Battlelore donc ou encore pousser les joueurs Battlelore à investir dans les figurines des Elfes Latari pour importer cette faction dans leur jeu. Mais surtout cela aurait permis de mettre en place des campagnes inter-systèmes : un  héros Daqan s'introduit dans un donjon infesté de morts-vivants, il y dérobe un artefact de grand prix avant de rejoindre son campement (Descent). Les serviteurs de Waiqar le poursuivent en force et l'attaque ses hommes et lui (Runewars Miniatures). Les combats dégénèrent alors que les Seigneurs Daqan appellent des renforts pour affronter la menace des morts-vivants (Battlelore). Même si ce type de projet reste marginal, ils enflamment l'imaginaire des joueurs et les poussent à acheter !

QUEL AVENIR POUR LE JEU ?
Ici je ne vais pas jouer les prophètes et encore une fois je rappelle que je ne connais pas l'avenir, ce ne sont que des hypothèses.

runewars_05Même si FFG a repris ses annonces autour de Runewars Miniatures (il y a même eu un changement de packaging), je pense que le jeu est déjà quasi-mort à leurs yeux.

Je m'appuie ici sur l'expérience Battlelore. Après la sortie des deux extensions Daqan et Uthuk Y'llan et malgré l'annonce des unités Mercenaires et des Morts-Vivants de Vaiqar, nous étions restés de très longs mois sans plus avoir d'annonces concernant le jeu. Et puis d'un coup tout est sorti : les trois boites de mercenaires et les deux boites de morts-vivants. FFG avait même lancé une petite animation en boutique sur le thème des morts-vivants (avec scénario dédié et surface de jeu adapté). Tout le monde pensait que c'était le grand retour de Battlelore, je l'espérais aussi mais le rythme étrange m'intrigait. Avec le recul, je devine maintenant que l'éditeur se contentait en fait de purger ce qu'il avait encore dans les tuyaux et que la décision d'arrêter les frais avait été prise depuis longtemps.

Je crois que c'est ici ce qui se passe pour Runewars Miniatures. Le jeu n'a pas réussi à faire sa place et je doute que FFG souhaite continuer à le développer. Mais un certain nombre de choses étaient prêtes ou quasi-prêtes à être mises en vente, leur sortie ayant été repoussée par la tornade Star Wars : Legion, et FFG les écoule maintenant pour limiter les pertes.

D'un point de vue extérieur, je ne crois pas un seul instant que FFG est prêt à relancer la machine à fond. Il faudrait en effet faire des annonces choc comme par exemple l'arrivée d'une nouvelle faction ou de tout un tas de nouvelles unités et pas continuer à annoncer mollement quelques renforts ici ou là.

runewars_06Je ne crois pas non plus que FFG parie sur une implantation du jeu s'étalant sur plusieurs années comme a pu le faire Games Workshop pour son Age of Sigmar. D'une part parce que cela n'a jamais été la politique de l'éditeur et d'autre part parce qu'il ne fait rien pour donner envie aux joueurs de jouer. Si l'on compare les efforts fournis par Games Workshop autour de son jeu pourtant parti avec un énorme handicap et ceux consentis par FFG, on voit vite quel éditeur croit en son produit et lequel n'y croit pas vraiment.

Mon avis est donc que Runewars Miniatures est d'ors et déjà mort et enterré.

CONCLUSION
Je sais que je me répète et que je ne suis pas vraiment pris au sérieux quand j'affirme qu'on ne peut pas réussir à lancer un jeu avec figurines et à le faire vivre dans le temps sans un soutien massif. Ce soutien ne passe pas uniquement par la production de figurines mais aussi par le développement de son fluff et d'une partie modélisme. Les tournois sont une part importante du jeu avec figurines mais ils ne sont pas suffisants pour le faire vivre.

runewars_07On peut reprocher de nombreuses choses à Games Workshop (des tonnes même, à commencer par les prix) mais leur politique soutien à Warhammer 40k et à Age of Sigmar sont vraiment les exemples à suivre. Ils nous innondent de récits, d'artworks, de vidéos de peinture, de scénarios, de nouvelles unités, de packs de campagne et autres extensions qui construisent leurs jeux. Même les jeux annexes participent à faire évoluer le récit ou à fournir des excuses pour acheter des figurines d'un jeu pour les utiliser dans un autre (les figurines Shadespire peuvent être jouées à Age of Sigmar, certaines figurines Age of Sigmar sont utilisables dans Warhammer Quest : Silver Tower, des règles ont été publiées pour jouer le Culte Genestealer à Space Hulk, etc.). C'est un travail constant et particulièrement lourd.
Tous les éditeurs qui pensent pouvoir lancer un jeu avec figurines via un KS ou en se contentant de quelques vagues de figurines de temps en temps n'ont aucune chance d'aboutir. Aucune. Au mieux peuvent-ils espérer vivoter avant de finir par rendre l'âme.

Si je ne me trompe pas, Runewars Miniatures devrait être le prochain à finir au cimetière des bons jeux gâchés. J'espère me tromper pour ses fans car je ne pense pas que telle est sa place mais je suis plutôt pessimiste.

Rendez-vous à la fin de l'année pour vérifier mon pronostic.