indestructibles_2_01Les Indestructibles 2 de Brad Bird avec les voix françaises de Gérard Lanvin, Déborah Perret ou encore Louane Emera.

Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

Attention, Les Indestructibles est pour moi LE fim Pixar le plus réussi, un véritable bijou d'orfèvrerie tellement les références et les détails sont nombreux et bien utilisés. J'attendais donc beaucoup de cette suite et j'avoue que j'étais persuadé que je serai déçu. Mais je ne l'ai pas été.

indestructibles_2_02Même si je trouve que ce deuxième opus est légèrement moins bon que le précédent (c'est pour cela que je le cantonne à 3 ludices alors qu'il aurait pu en obtenir 4), c'est une vraie réussite : il reprend en effet les mêmes ingrédients pour continuer à nous faire vivre les aventures de la famille Parr.

Bonne coincidence en ces temps de #MeToo, cette fois-ci c'est Elastigirl qui est mise à l'honneur (on imagine que depuis le temps le scénario était déjà écrit dans les grandes lignes lorsque l'affaire a éclaté et que ce n'est donc pas de la récupération éhontée) et c'est à Bob de prendre les rennes de la famille en son absence : pendant que sa femme accomplit des exploits sous les yeux du monde entier, le voilà à affronter des épreuves du quotidien qui parleront à tout le monde (le coup des excercices de math par exemple est à hurler de rire tellement il est vrai).

indestructibles_2_03

Comme pour le premier opus, Le scénario n'est pas super original (on devine assez rapidement qui agit dans l'ombre et au final cela ressemble un peu beaucoup au prermier film) mais il est bourré d'humour (le combat entre Jack-Jack et le raton laveur est savoureux) et surtout il nous plonge dans une ambiance très particulière et pleine de références aux années 60. Le seul point qui m'a fait tiqué est le fait que si l'on réfléchit un peu, la morale de l'histoire est à vomir : le méchant dénonce en effet l'abrutissement des masses devant la télévision (c'est un peu le job de Disney et de Pixar quelque part) et au final seules ses méthodes sont contestables mais jamais la famille Sparr ne se posera de question sur le fond du problème, elle se contentera de déjouer ses plans diaboliques et de permettre à l'abrutissement des masses de continuer tranquillement... :o/

indestructibles_2_07

D'un point de vue technique, tout se passe en douceur : les progrès faits en 14 ans sont là mais cela ne choque pas, j'ai vu le précédent film il y une ou deux semaines et je n'ai pas eu l'impression d'un gouffre technologique. Pourtant l'animation est bien meilleure, j'ai trouvé certains personnages particulièrement réalistes dans leurs mouvements (le grand méchant par exemple).

Bref, on passe vraiment un excellent moment et on se félicite de voir que certains sont encore capables de nous pondre des suites dignes de ce nom. Mais attention, Pixar, faudrait pas pousser votre chance trop loin : restez en là et n'exploitez pas le filon dans un troisième opus, les risques de se planter sont trop grands !

Je suis étonné de voir que la licence n'a pas encore été exploitée en jeu avec figurines (pré-peintes) ou en jeu de plateau. Il y aurait certainement des choses amusantes à faire.

note_ludix_3

indestructibles_2_06

indestructibles_2_05

indestructibles_2_04