mort_des_titans_01Avide d'en savoir plus sur la vie d'une Legio et sur le contexte du premier supplément Adeptus Titanics : l'Hérésie d'Horus, j'ai fait l'achat du roman La Mort des Titans un peu avant la fin de l'année dernière.

Horus a rassemblé son armada et il a défait tout ceux qui lui barraient la route, y compris le bourreau attitré de l'Empereur. Il ne reste qu'un obstacle à franchir avant de pouvoir attaquer Terra et anéantir le rêve de l'Empereur.

Le système de Beta-Garmon se trouve sur l'itinéraire le plus fiable vers le système solaire et Terra. Pour le briser, Horus assemble un ost de guerre aux proportions improbables, et des titans innombrables. Perdre ici signifierait la fin de la guerre, et Horus n'a aucune intention de repartir vaincu. Mais l'Imperium a compris l'importance de Beta-Garmon. Toute la puissance de l'Imperium s'est massée là: l'Armée Impériale, presque infinie, mais aussi tous ses titans, prêts à défier la puissance militaire du Maître de Guerre.

Les titans loyalistes affrontent leurs semblables les machines divines renégates. C'est un conflit sans précédent qui s'annonce, une bataille apocalyptique qui décidera de la suite de la guerre.

S'il s'agit du Tome 53 (oui, cinquante trois !) de la saga l'Hérésie d'Horus, le bouquin peut se lire de manière indépendante à partir du moment où l'on connaît un minimum le contexte général de cette guerre civile qui pose les bases de l'univers de Warhammer 40k. Un petit coup de wikipedia (ou assimilé) au sujet de Beta-Garmon ne fera cependant pas de mal pour comprendre les enjeux de cette campagne.

Autant le dire tout de suite, ce n'est pas de la grande littérature. Le style de Guy Haley est correct (et la traduction aussi) mais du point de vue du récit cela ne vole pas haut. Tout n'est pas super clair et les rebondissements ne sont pas très originaux. Bref, ce ne sont pas pour ses qualités littéraires que j'ai aimé le bouquin (d'où les deux ludices, cela ne vaut honnêtement pas mieux), c'est plus dans l'inspiration ludique que j'ai trouvé mon compte.

Legio_Mortis_Mars_Pattern_ReaverLa Mort des Titans m'a tout d'abord bien éclairé sur la vie d'une Legio. Bon, on suit plutôt la Legio Solaria (et un peu son ennemie jurée, la Legio Mortis) qui à l'époque des faits est constituée uniquement de femmes mais, malgré cette particularité, on en apprend beaucoup sur le fonctionnement interne d'une légio, son rapport avec les autorités impériales et les autres entités de l'Adeptus Mechanicum.

Le bouquin met également en lumière la façon de combattre des légions titaniques, depuis leur déploiement à partir de vaisseaux de descente plus ou moins gros, jusqu'à leur façon d'affronter non seulement d'autres titans mais également des forces plus conventionnelles telles que l'infanterie et les blindés (voire un Primarque et sa garde d'honneur ! ;oD).

Et surtout on nous décrit plusieurs affrontements intéressants à revivre sur nos tables de jeu : des scénarios isolés pour Adeptus Titanicus (escarmouches plus ou moins grosses entre titans) et Epic Armageddon (affrontement d'une légion titanique et d'une armée de la Garde Impériale fraîchement corrompue) ou carrément des campagnes complètes (la bataille de la cité-ruche de Nyrcon est parfaite pour une série de parties Adeptus Titanicus saupoudrée de Warhammer 30k). Il y a même une scène d'abordage spatial avec des hordes de Chevaliers... :)

Du coup je suis très impatient de mettre la main sur le supplément Titandeath qui devrait être disponible dans quelques semaines, il y a de quoi faire des choses très intéressantes !

Dernier point que je tenais à souligner : la Black Library est l'un des rares éditeurs à mener une politique commerciale décente concernant les e-books puisque La Mort des Titans est disponible à prix sensiblement réduit (près de 10€ quand même) par rapport à sa version papier.

note_ludix_2

mort_des_titans_02