td_01Même si j'ai plutôt l'esprit occupé par Warmaster et l'organisation du Codex Lugdunum 2019, j'ai pris le temps de lire le premier supplément pour Adeptus Titanicus : l'Hérésie d'Horus, Titandeath.

Pour un tout petit prix (29€) et un peu moins d'une centaine de pages, Titandeath s'avère être un investissement des plus intéressants.

Sur la forme, le livre est très semblable à celui des règles d'Adeptus Titanicus : couverture rigide et mise en page soignée à dominance bleue (c'est un poil froid mais très efficace). C'est un bel ouvrage qu'on prend plaisir à lire... en anglais bien entendu puisque le jeu n'est pas traduit dans notre belle langue.

Le supplément se concentre bien entendu sur la campagne opposant les forces d'Horus aux défenseurs de l'Imperium dans le système stellaire de Beta-Garmon, le dernier verrou impérial avant Terra. Notez que c'est bien l'ensemble de la campagne militaire qui est couvert et pas seulement les événements décrits dans le roman eponyme (je vous en parlais ici).

td_02

Le livre commence donc par un rappel relativement rapide du fluff : description des différentes planètes du secteur et des grandes batailles de la campagne. Ce n'est pas très détaillé mais cela donne assez d'informations pour se faire une bonne idée des combats et pour se mettre dans le bain.

Titandeath décrit ensuite 6 des principales Légions Titaniques impliquées dans la campagne (3 pour les Loyalistes et 3 pour les Hérétiques) : Astorum, Defensor, Atarus, Solaria, Mortis, Krytos, Fureans et Vulpa. Chaque légion est présentée rapidement et reçoit également un certain nombre de règles spéciales à l'image des deux légions du livre des règles. On trouve également à chaque fois deux pages d'illustrations permettant de se faire une bonne idée de la livrée des titans. Ces règles sont plutôt intéressantes et personnalisent vraiment les légions en respectant leur fluff. C'est une façon simple d'apporter de la nouveauté au jeu.

En plus de la description de ces Légions, le livre nous propose 4 nouvelles Manipules. La Corsair permet de ne déployer que des titans Reaver en améliorant leur manoeuvrabilité, elle est prisée de la Legio Astorum. La Janissary est plutôt orientée combats rapprochés avec des Reaver et des Warhound, elle permet une meilleure coordination avec les formations de Chevaliers, c'est une manipule utilisée par la Legio Astarus. La manipule Regia s'appuie sur deux titans Warlord soutenus par des Warhound, elle est souvent utilisée par la Legio Fureans. Enfin la manipule légère Lupercal permet de déployer et de coordonner de nombreux Warhound et ce pour le plus grand plaisir de la Legio Krytos.

td_03

6 missions narratives, reprenant les batailles les plus marquantes de la campagne, sont également disponibles. Débarquement des forces d'Horus au début de la campagne, attaque d'une cité-ruche, conquête des chantiers navals orbitaux, bataille de Titandeath (dans un charnier d'engins de guerre), combats pour la cité de Caldera Primus dans un environnement très hostile et offensive contre le Carthega Telepathica, toutes ces missions offrent des challenges différents et une belle opportunité de livrer des combats dans des conditions plus passionnantes que le classique scénario de tournoi. La plupart sont faciles à détourner pour jouer dans un autre contexte.

Titandeath présente également un système de campagne dont les règles de base peuvent également faire l'objet d'une campagne sur carte. Ce n'est pas forcément le style de règles que je préfère car, logiquement, le système s'appuie sur la gestion d'un budget global permettant de remplacer les pertes et d'effectuer les réparations sur les titans d'un combat à l'autre tout en assurant également la montée en compétence des équipages. Cela veut dire que les règles de campagne ont une influence directe sur la nature des combats (un camp peut commencer avec des titans en parfait ordre de marche tandis que l'autre pourra souffrir de dégâts sur un certain nombre d'engins de guerre). Je préfère les systèmes qui n'influent pas sur le détail des batailles mais c'est une question de goût. Ici ces règles de campagnes sont relativement simples et sur le papier elles me semblent plutôt sympa. Elles sont bien adaptées à  un jeu où la micro-gestion des titans a son importance.

Enfin le supplément se termine avec une description des Maisons de Chevaliers combattant pendant la campagne et sur la présentaiton de quelques règles permettant de représenter les environnements largement hostiles des mondes du secteur. Ces règles sont bien entendu transposables à d'autres champs de bataille.

Ouf ! Cela en fait du contenu finalement pour un livre pas si épais et surtout pas si cher que cela ! :)
Cela fait de Titandeath un achat obligatoire pour tout fan d'Adeptus Titanicus : l'Hérésie d'Horus, l'ouvrage étant une belle boite à outils en plus de nous permettre de revivre cette terrible campagne !

td_04