98015225

Après avoir réussi à fuir la servitude du Prophète Gris Skryt, j'ai erré plusieurs jours avant d'être finalement recueilli dans le petit village Bretonnien de Bourg-sur-l'eau. C'est un havre de paix blotti sur les rives de la rivière du Rat Noyé où je peux prendre le temps de me remettre de l'épuisement dans lequel ma fuite m'a plongé. J'en profite pour mettre mes notes au propre sur l'activité des Skavens en Kazad Lok. Contre quelques piecettes et une ou deux histoires à dormir debout sur les montres de la région, l'un des fils du pêcheur qui m'accueille chez lui accepte de porter mes lettres à un relais de la route de Wielstadt où il sera remis au service postal.

J'aimerais vous mettre en garde, Seigneur, car l'une de mes découvertes concerne votre sécurité personnelle.

Un jour, le Prophète Gris Skryt a rassemblé ses meilleures vermines de choc et m'a tiré de ma paillasse. Nous sommes descendus loin en-dessous de la surface, là où les tunnels des hommes-rats étaient les plus étroits. Je sentais la tension de mon maître et sa peur était palpable lorsque nous arrivâmes enfin dans l'antre de celui qu'il venait voir : l'assassin Snirt. Nous étions parvenus dans une grande salle souterraine où s'entraînaient les coureurs d'égouts à son service. L'art de la dissimulation et du combat dont ils faisaient preuve était étourdissant : sans un bruit, ils disparaissaient dans les ombres pour réapparaître plusieurs mètres plus loin en brandissant un poignard suintant de poison ou pour lancer une étoile de métal en direction de diverses cibles. Je n'étais d'ailleurs pas le seul à être impressionné car les gardes du corps de Skryt jetaient des regards méfiants dans tous les sens et brandissaient leurs armes d'une façon menaçante.
Le Prophète Gris était venu pour demander à Snirt d'envoyer ses meilleurs hommes-rats dans une mission de reconnaissance autour de la forteresse de Kazad Lok, il y cherchait un point faible pour lancer sa prochaine offensive. Mais l'assassin semblait visiblement vouloir se faire fortement rémunérer et il décrivait avec force détails les aptitudes de ses coureurs d'égouts. Il prétendait que, grâce à leur discrétion et aux nombreux tunnels qui couraient sous l'ensemble de la région de Kazad Lok, il pouvait déployer un régiment complet de ses guerriers n'importe où sur un champ de bataille pour surprendre l'ennemi sur ses flancs et le mettre en déroute. Il assurait également être en capacité de s'introduire jusque dans la chambre même du Roi Normag !
Croyez-moi, Seigneur, que cette dernière affirmation ne semblait pas être une vantardise car, malgré sa proverbiale avarice et son aversion pour Snirt, Skryt accepta de payer une somme folle pour engager ces coureurs. Ainsi si les Skavens sont capables d'infiltrer la forteresse des Nains aussi facilement, il est fort probable qu'il leur soit également possible de pénétrer au plus profond de votre palais et peut-être même jusqu'à vos appartements !
Je vous supplie de faire fouiller le palais de fond en comble à la recherche d'éventuels passages ou tunnels. Le moindre orifice du bâtiment doit être sondé à la recherche de failles dans votre sécurité. Il en va peut-être de votre vie !

Je vous ferai parvenir rapidement de nouvelles notes sur la menace que représente le clan Rilk sur Kazad Lok...

98015248

Notez que vous pouvez retrouver tous les textes d'ambiance écrits au fur et à mesure de la peinture de mes unités Skavens ici sur le forum warmaster_fr.

wm_coureurs_01

Ca y est ! Après avoir traîné pendant des mois (je suis généreux, cela fait des années en fait) sur mon bureau, j'ai enfin réussi à finir de repeindre ma première unité de Coureurs d'Egout Warmaster ! J'avais déjà procédé aux premiers brossages à sec et lavis ainsi qu'à la peinture en série de quelques détails mais pour réussir à me motiver à la terminer j'ai fini par peindre l'unité socle par socle. Cela m'a bien réussi puisqu'elle est désormais bouclée et j'espère que cette méthode me permettra également de venir à bout de mes Orques sans devenir fou. ;)

Bon, je ne suis pas super satisfait du résultat (la photo n'est pas top non plus ceci dit). C'est relativement propre mais pas très spectaculaire, cela manque en particulier de lisibilité je trouve. Mais cela fera le job et c'est toujours mieux que ma première mise en peinture (et surtout de mon vieux soclage ciboulette).

Cela fait plusieurs années que j'ai décidé de repeindre ma verminhorde et que cela traîne. Si ma chaîne de commandement est pratiquement faite (je dois encore m'occuper de ma Cloche Hurlante), je n'ai repeint que 9 unités sur les 26 de mon armée (environ 34% selon le codex). Et encore j'ai triché car nombre de ces unités peintes ne comptent qu'un seul socle (deux Canons à Malefoudre, une Roue Infernale). J'ai donc encore beaucoup de boulot avant de pouvoir prétendre rejouer mes hommes-rats...

Une unité de Rats-Ogres a été décapée il y a un certain temps et mon objectif est de la peindre avant la fin de l'année. Oui, je vois modeste car l'objectif principal de l'année 2022 est de peindre mes premiers 1000 points d'Orques & Gobelins.

En attendant je vous prépare une petite note dédiée aux Coureurs d'Egouts à Warmaster car c'est une unité vicieuse qui participe beaucoup à faire de la liste Skaven l'une des plus amusantes du jeu. :)