fringe_2_01Mme fbruntz et moi continuons à découvrir la série Fringe avec sa Saison 2.

Les choses deviennent sérieuses par rapport à la première saison où enquêteurs et spectateurs ne savaient pas trop à quoi s'attendre. Ainsi la plupart des faits étranges auxquels doivent faire face Olivia Dunham, Peter et Walter Bishop sont liés à un conflit larvé entre deux dimensions parallèles. La menace et surtout l'univers parallèle se font plus tangibles et dès lors le récit prend vraiment beaucoup d'intérêt.

Je n'ose pas en dire plus sur le sujet de peur de spoiler.

Il reste donc qu'en plus d'un scénario qui se fait plus précis, la série continue à s'appuyer sur ses points forts : un casting qui marche bien avec des personnages principaux qui s'affirment plus face à celui du génie fou-fou qu'est Walter Bishop (et qui leur faisait un peu trop d'ombre) et une ambiance particulière qui s'installe au fur et à mesure.

fringe_2_04Le récit joue habilement des ressemblances et des différences entre les deux univers parallèles ce qui permet quelques retournements de situation intéressants (bien qu'un peu prévisibles quand même).

Mon seul bémol concerne toujours le personnage de Walter Bishop qui est à la fois une force et une faiblesse de Fringe. Une force car c'est vraiment un personnage haut en couleurs et amusant, une faiblesse car j'ai peur qu'on s'en lasse un peu s'il n'évolue pas un minimum au cours de la série qui fait quand même 5 saisons. Et puis, dans cette saison 2, il a toujours autant un rôle de Deus ex Machina dans la résolution des enquêtes. Ces dernières passent cependant un peu en arrière plan pour laisser place au fil rouge principal et cette facilité scénaristique est donc moins frustrante que dans la première saison.

Allez on attaque la Saison 3 avec intérêt après le cliffhanger final quelque peu prévisible mais qui s'annonce passionnant.

note_ludix_3

fringe_2_03

fringe_2_02