Alors que la Seconde Edition de Battlelore risque fort de disparaître des rayons, je me lance dans un grand match l'opposant à la Première Editon du jeu. Cela convaincra peut-être certains d'entre vous de faire un achat de dernière minute avant épuisement des stocks...

Attention quand même, ce combat opposant les deux boites de base est plus serré qu'on ne peut le croire.

bl_vs_bl_16

LE THEME
Chose étonnante lors du passage de la V1 à la V2 le thème de Battlelore a été complètement revu.
La Première Edition du jeu met en scène une Guerre de Cent Ans dans un monde où dragons, gobelins et nains participent aux combats. L'univers du jeu est assez peu décrit mais de nombreux scénarios historiquement adaptés permettent de mettre les joueurs dans l'ambiance. Il faut avouer que ce thème de la Guerre de Cent Ans avec des imports fantastiques n'a pas plu à tout le monde mais j'ai personnellement adoré. L'univers est profondément ancré dans notre Histoire (avec un grand H) et les ajouts fantastiques sont plutôt légers au final. Pour moi c'est franchement réussi.
La Seconde Edition du jeu s'inscrit quant à elle dans l'univers de Terrinoth. Je ne peux pas aller plus loin puisque cet univers maison de Fantasy Flight Games n'est jamais abordé, ni dans le livre des règles (à l'exception d'un très court texte d'ambiance) ni dans les extensions du jeu. On ne sait donc rien de ce qui oppose les Uthuk Y'llan aux Daqan ou de la façon dont les morts-vivants sont apparus.

bl_vs_bl_17

THEME

Sans surprise la Première Edition de Battlelore l'emporte facilement grâce à une uchronie abordée de manière intelligente et qu'il est facile d'exploiter lorsqu'on aime donner un contexte à ses parties.

Avec une univers non décrit et absolument transparent, la Seconde Edition ne fait clairement pas le poids.

 

LE MATERIEL DE JEU
Après ce petit round d'observation, entrons dans le vif du sujet avec le matériel de jeu.

LES FIGURINES
La Première Edition de Battlelore fournit des tonnes de figurines à l'échelle 20mm. Elles représentent essentiellement des soldats de la Guerre de Cent Ans (hommes d'armes, archers, chevaliers, cavalerie légère) mais on y trouve également quelques Nains et Gobelins ainsi qu'une Araignée Géante. La gravure est correcte sans pour autant être exceptionnelle, le plastique est mou et le plus souvent tordu (corrigeable avec du chaud/froid bien entendu). Les unités humaines sont communes aux Français et aux Anglais (des bannières amovibles permettent de distinguer les deux camps mais les mettre en place rallonge considérablement le temps de préparation du jeu). C'est varié et de qualité correcte.
La
Deuxième Edition de Battlelore s'appuie sur des figurines moins nombreuses mais à l'échelle 25mm. Leur nombre est moins important mais la qualité de la gravure est excellente. Chacune des deux factions représentée, les Uthuk Y'llan et les Seigneurs Daqan, possède sa propre gamme de figurine répartie entre de l'infanterie (hommes d'armes, archers), des troupes d'élite, de la cavalerie et une créature monstrueuse. Le plastique est coloré et dur (et parfois tordu, là encore un peu de chaud/froid résoud le problème).

 

bl_vs_bl_18FIGURINES

C'est incontestable, les figurines de la Seconde Edition de Battlelore sont un cran au-dessus et n'ont pratiquement pas à rougir de la comparaison avec un certain nombre de jeux avec figurines.

Les figurines de la Première Edition sont sympathiques mais n'ont rien de bien remarquable.

 

bl_vs_bl_04

bl_vs_bl_05

bl_vs_bl_07

bl_vs_bl_08

LES DES
Pour faire combattre tout ce petit monde, la Première Edition propose une dizaine de dés en bois avec des icônes spéciaux peints. La qualité est correcte mais les icônes ont tendance à s'effacer...
La
Deuxième Edition se contente de fournir quatre dés spéciaux en plastique (un blister est vendu séparément pour compléter) d'une qualité irréprochable avec des icônes gravés. 

bl_vs_bl_18DES

Encore une fois la Seconde Edition de Battlelore tire son épingle du jeu avec des dés à la qualité irréprochable.

Même s'ils ne déméritent pas vraiment, Les dés en bois de la Première Edition font clairement "cheap" et souffrent clairement de la comparaison.

 

bl_vs_bl_03

LE PLATEAU DE JEU
Le plateau de jeu de la Première Edition de Battlelore représente des hexagones de prairie bordée par un parchemin. C'est bucolique et plutôt joli. Rien à redire.
Le plateau de jeu de la Seconde Edition du jeu
en est la copie exacte à deux exceptions près : les hexagones sont plus gros (y compris le plateau lui-même ce qui ne l'empêche pas d'avoir moins d'hexagones) et la décoration en parchemin a disparu.

bl_vs_bl_17

PLATEAU DE JEU

Avantage à la Première Edition de Battlelore avec un plateau de jeu plus travaillé.

Le plateau de jeu de la Seconde Edition n'est qu'une copie en moins bien.

 

bl_vs_bl_01

LES HEXAGONES DE TERRAIN
Pour créer le champ de bataille, la Première Edition de Battlelore propose de nombreux hexagones de terrain différents : collines, forêts et rivières mais aussi fortifications, piques et autres terrains spéciaux (tour de magie, villages fortifiés, etc.). Le design est du même niveau que celui du plateau de jeu : c'est soigné et très agréable.
Grosse déception pour la Seconde Edition du jeu : les hexagones proposés sont non seulement strictement identiques à ceux de la Première Edition mais également moins variés.

bl_vs_bl_17

 

LES HEXAGONES DE TERRAIN

 Nouvel Avantage à la Première Edition de Battlelore avec de beaux hexagones de terrain qui permettent de représenter des champs de bataille variés.

Encore une fois la Seconde Edition se contente de copier sans améliorer l'original. Pire encore les hexagones proposés sont moins variés !

 

bl_vs_bl_11

bl_vs_bl_12

bl_vs_bl_13

LES CARTES DE JEU
La Première Edition de Battlelore fournit de nombreuses cartes de jeu entre les cartes de commandement, les cartes d'arcane ou encore le rappel des statistiques des différentes unités et de leur armement. Le design de ces cartes est très soigné et vraiment agréable tout en étant très lisible. C'est une vraie réussite.
Sans grande surprise, la Seconde Edition fournit le même genre de cartes qui bénéficient de tout le savoir faire de l'éditeur. Le design est original contrairement aux plateau de jeu et hexagones de terrain, c'est richement illustré et toujours très lisible en cours de partie.

bl_vs_bl_17

LES CARTES DE JEU

L'avantage à la Première Edition de Battlelore est absolument subjectif. La qualité des cartes proposées par cette édition ainsi que par la Seconde Edition est absolument identique et l'on ne peut les départager que par leur design ce qui est une question de goûts.

 

 

 

bl_vs_bl_09

bl_vs_bl_10

 

ET TOUT LE RESTE
On passera rapidement sur le reste du matériel qui est de qualité identique comme les différents pions en carton. On remarquera cependant que la Première Edition de Battlelore fournit quelques accessoires pas forcément essentiels mais qui font la différence : des supports pour les cartes de commandement pour une meilleure lisibilité ou encore de petits bols en plastique pour les pions d'arcane. Cela ne fait que souligner la pingrerie du contenu de la boite de la Seconde Edition que l'on pouvait déjà apprécier avec le petit nombre de dés fournis.

bl_vs_bl_17ET TOUT LE RESTE

Victoire nette de la Première Edition de Battlelore qui fournit des accessoires facilitant la vie du joueur là où la Seconde Edition fait juste le minimum syndical...

 

 

 

 

LES REGLES
On a pu le voir, même si le matériel de la Seconde Edition semble à première vue de bien meilleure qualité que celui de la Première Edition, cette dernière fait quand même une belle résistance. Il s'avère qu'il en va de même pour les règles...

LES LIVRETS
La Première Edition de Battlelore fournit un vrai livre de règles à couverture souple. C'est un ouvrage de belle qualité proposant une belle mise en page et beaucoup d'illustrations. Le travail est ici comparable à n'importe quel livre de règles d'un jeu avec figurines classique. On trouve également dans la boite un livret présentant une série de scénarios inspirés de la Guerre de Cent Ans.

La Seconde Edition du jeu propose deux livrets, l'un pour les règles de base et un autre se présentant comme référence. La qualité de la mise en page est bonne mais il ne s'agit que de livrets.

 

bl_vs_bl_17LES LIVRETS

Sur la forme, la Première Edition fournit un vrai livre de règles très agréable à lire.

La Seconde Edition se contente de livrets.

 

 

 bl_vs_bl_02

LES REGLES
La Première Edition est une adaptation du système de jeu Command and Colors de Richard Borg. Les règles sont simples mais pas simplistes même si on peut leur reprocher une grande part d'aléatoire. Pour plus d'informations sur le jeu, une petite visite de Board Game Geek est conseillée. ;)

La Seconde Edition du jeu ne remet pas à plat les règles de la précédente mais les améliore en tous points. Une revue complète de ces règles et de ces améliorations est disponible sur la Tribune des Arcanes mais on peut citer trois points majeurs : une amélioration du système de statistiques permettant l'ajout plus aisé de nouvelles unités sans que cela devienne une usine à gaz, un meilleur équilibre du deck des cartes de commandement limitant le côté aléatoire et parfois frustrant du système et une simplification bienvenue de la magie (les Arcanes).

 

bl_vs_bl_18REGLES

 

La Première Edition de Battlelore a ouvert la voie avec une adaptation très réussie de Command and Colors à un univers historico-fantastique.

 

La Seconde Edition enfonce le clou en proposant une évolution intelligente et très réussie du système qui gomme la plupart de ses défauts.

 

 

bl_vs_bl_15

 

LES SCENARIOS
La Première Edition propose une série de scénarios inspirés de la Guerre de Cent Ans formant une campagne narrative (c'est à dire sans aucune règle liant les scénarios les uns aux autres). Chacun de ces scénarios permet de découvrir petit à petit tous les aspects du jeu. On commence par des batailles simples opposant les troupes Françaises et Anglaises puis on y ajoute un peu de fantastique avec l'intervention des Gobelins et des Nains et enfin on termine avec l'incorporation du Conseil de Guerre et ses règles spéciales (incluant la magie). Cette campagne n'est pas un didactitiel, chaque bataille est vraiment intéressante et fournit ses propres challenges. Chaque scénario est accompagné d'un petit texte d'introduction qui, à défaut d'être très explicite, met parfaitement dans cette ambiance si particulière d'une Guerre de Cent Ans où Anglais et Français font appel à des créatures fantastiques en cours de bataille.

La Seconde Edition ne propose quant à elle aucun scénario en tant que tel. En lieu et place, elle détaille des règles très bien pensées gérant le déploiement caché des troupes (à l'aide de cartes de déploiement) et la mise en place du champ de bataille et d'éventuelles règles spéciales via des cartes "Scénario" choisies par chacun des deux joueurs. Ces règles permettent la mise en place rapides de batailles très variées (pas toujours très équilibrées cependant) mais elles ne fournissent aucun contexte ou enjeux aux joueurs qui ne savent pas forcément très bien pourquoi ils se battent.

 

bl_vs_bl_17LES SCENARIOS

Victoire la Première Edition de Battlelore avec sa campagne narrative et ses scénarios intéressants et évolutifs.

La Seconde Edition s'appuie sur une système de génération de scénarios qui lui assurent une meilleure rejouabilité mais qui pêche par son manque de personnalité et parfois des faiblesses au niveau de l'équilibrage.

 

 

bl_vs_bl_14

ET LE GRAND GAGNANT EST...
bl_vs_bl_19Le match est serré, très serré mais il faut bien désigner un vainqueur. Malgré les nombreux atouts de la Première Edition, la Seconde Edition sort logiquement victorieuse de la confrontation.

L'argument majeur de la Seconde Edition est son système de règles qui est une évolution intelligente de celui déjà très réussi de la Première Edition. L'une des grandes nouveautés est la réforme des statistiques des unités, plus ouvert et plus riche, qui permet d'en créer très facilement de nouvelles et ainsi d'enrichir le jeu sans pour autant l'alourdir en multipliant les règles et les exceptions. C'est grâce à ce nouveau système que la Seconde Edition a une chance de survivre à l'abandon par son éditeur car il sera très facile de l'adapter à d'autres univers et d'autres gammes de figurines.

Malgré tout, la Première Edition garde de nombreux atouts à ne pas sous-estimer : un contexte très sympathique (et surtout mieux décrit que l'insipide Terranoth), des scénarios intéressants et un matériel de jeu pléthorique.

Au final, parce que la Première Edition vaut mieux que d'être bêtement abandonnée dans un coin de votre ludothèque, il faut tout simplement l'adapter aux règles très réussies de la Seconde Edition. On obtient ainsi le meilleur des deux mondes.