gns03_a3_centerpiece_cutout

Quand un week-end est pourri, il est pourri jusqu'au bout. Désolé d'être resté silencieux mais les deux derniers jours n'ont pas été formidables et je n'avais pas le coeur à publier... Malgré tout je reprends l'activité aujourd'hui.

J'ai mis à jour la Tribune des Arcanes, mon sité dédié à Battlelore, avec un nouvel article de la section Univers : un récit des ténèbres. Il s'agit tout simplement d'un résumé rapide de l'histoire de Mennara telle qu'elle est décrite dans Realms of Terrinoth, le supplément du jeu de rôle Genesys. J'implore cependant votre pardon d'avance car il s'agit ici d'une traduction rapide et certains termes ne doivent pas coller à la version officielle... :$

Vous y découvrirez les trois Ages des Ténèbres qui ont façonné Terrinoth ou encore l'histoire de Timmorran, le plus grand mage de tous les temps. Et surtout vous commencerez enfin à comprendre la géopolitique de l'univers maison de Fantasy Flight Games, cet univers qui est sensé lier certains des plus gros jeux de l'éditeur (de Descent à Runewars Miniatures en passant par la v2 de Battlelore ou le futur Heroes of Terrinoth). C'est un premier pas essentiel non seulement pour donner une âme à vos batailles Runewars Miniatures ou Battlelore ou même pour inventer de nouvelles menaces.
Pour ma part je vois en effet deux applications directes à la chose :

  • Les reconstitutions historiques : l'histoire de Terrinoth a été marquée par de très grandes menaces (les Uthuk Y'llan, les morts-vivants de Waiqar et les Dragons) et par une multitudes de conflits de moindre ampleur (la Guerre des Dix Frères, l'Alliance des Trois Seigneurs, etc.). Toutes ces batailles sont autant de prétextes pour créer des scénarios et des campagnes sur des thèmes forts. Je crois ne pas être le seul à être enthousiasmé par le fait que lorsque je commande les troupes des Seigneurs Daqan c'est pour sauver Terrinoth d'une invasion Uthuk Y'llan et non pas uniquement pour gagner 8PV lors d'un scénario générique.
  • La création de nouvelles factions : si l'on connaît déjà les grandes factions du jeu (les Seigneurs Daqan, les Uthuk Y'llan, les Morts-Vivants de Waiqar, les Elfes Latari et dans une moindre mesure les Orques des Plaines Brisées et les Nains de Dunwarr), l'histoire de Mennara décrit également tout un tas d'autres menaces, parfois plus ponctuelles, qui mériteraient d'être elles-aussi représentées : les gobelins lorsqu'ils se rassemblent en hordes pour piller une partie de Terrinoth, les armées des Dragons dans lesquelles ont trouve un grand nombre d'hybrides, les hordes de l'Usurpateur Geist pendant la Guerre des Dix Frères ou encore les forces de l'Ordre de Kellos.

Cette description de l'univers est donc une brique essentielle pour donner vie à Terrinoth et il est vraiment dommage de n'y avoir accès que maintenant, c'est à dire de très nombreuses années après le lancement des premiers jeux y faisant référence. Si de telles informations avaient été connues avant le lancement de Battlelore et de Runewars Miniatures je suis persuadé que la trajectoire des deux jeux auraient été différentes.

gns03_a2_cutout_4

Mais ne nous leurrons pas. Même si je suis très heureux d'en savoir plus sur Terrinoth et Mennara, force est cependant de constater que cet univers n'est pas non plus le plus brillant jamais inventé. Il faut bien avouer que magré quelles bonnes idées il ne brille vraiment pas par son originalité. C'est solide mais pas assez pour faire de l'ombre au Vieux Monde et même à l'univers naissant de l'Age de Sigmar.

Ma principale déception vient du fait que tout paraît figé. On a plus l'impression d'un décor que d'un monde vivant où tout peut arriver. Cela vient certainement du fait que contrairement à Games Workshop, FFG ne profite pas de la moindre occasion pour faire vivre son univers : une vidéo par ici, des textes d'ambiance par là.
runewars-daqan_preview_templateC'est aussi en lisant l'histoire de Mennara que j'ai compris pourquoi Games Workshop avait tenu à mettre fin à l'expérience du Vieux Monde pour se lancer dans quelque chose de plus ambitieux et de plus libre avec Age of Sigmar. Maintenant que je commence à comprendre la géopolitique de Terrinoth, je me sens déjà à l'étroit. Les Nains de Dunwarr sont confinés au Nord et on voit mal pourquoi on pourrait rencontrer leurs armées ailleurs qu'à leurs frontières. Les Orques des Plaines Brisées sont cantonnés au Sud-Est d'où ils pourront lancer quelques rares raids sur Terrinoth (et encore leurs seigneurs de guerre ont fait le serment de ne plus le faire) et où ils subiront ceux des Uthuk Y'llan. Je comprends maintenant pourquoi il y a peu de chances que ces deux factions voient jamais le jour à Runewars Miniatures (si le jeu survit assez longtemps pour cela), ce ne sont que des forces mineures sans grande personnalité pour le peu que l'on sait d'elles. Même les Elfes Latari n'ont qu'une place mineure : coincés dans leurs forêts au Sud, ils n'interviennent finalement dans les affaires de Terrinoth que pour s'allier aux Seigneurs Daqan face aux grandes menaces.
Bref, en dehors, des Uthuk Y'llan et des Morts-Vivants de Waiqar, il y a finalement peu de raisons de sonner le rassemblement des armées des Seigneurs Daqan.

Cela ne m'empêchera pas de continuer à m'emparer de ce fluff mais cela restera toujours un univers secondaire à mes yeux : un décors de carton-pâte, c'est toujours mieux que rien après tout... :o/

gns03_a1_mural

Notez que je n'ai pas terminé la lecture de Realms of Terrinoth, il me reste encore la description des différentes région de Mennara. J'ai déjà fini les parties concernant Terrinoth (Seigneurs Daqan) et les Terres des Brumes (Morts-Vivants) et si cela apporte quelques descriptions interressantes (surtout pour Terrinoth qui est longuement décrite Baronnie par Barronie) cela laisse parfois un peu frustré par le manque de détails (les Terres des Brumes sont un peu vite expédiées je trouve). Je vous en reparlerai lorsque j'en aurai terminé la lecture.