ai_revue_wov_01Ma semaine de repos a été l'occasion de prendre le temps de me pencher sérieusement sur Wings of Vengeance, la boite de base d'Aeronautica Imperialis.

Petite surprise à l'ouverture de la boite, contrairement à mes précédents achats (la v3 de Space Hulk ou encore Adeptus Titanicus), elle n'est pas remplie à ras bord et il a même fallu ajouter une bonne épaisseur de papier bulle pour éviter que tout ne brinquebale.

On n'a cependant pas le temps d'être déçu car on tombe ensuite directement sur les grappes en plastique des différents chasseurs et bombardiers impériaux et orks (pas moins de 3 grappes pour les premiers et de 2 pour les seconds) : comme pour Adeptus Titanicus, on peut mesurer tout le chemin fait par Games Workshop depuis Epic, c'est fin et ultra détaillé ! Au point qu'une fois encore je me demande si je vais être en capacité de peindre tout cela correctement. Oo'
Fort heureusement vous verrez que, contrairement à mes titans, je me suis attaqué au montage de mes premières figurines très rapidement. On en reparlera très vite dans la semaine.

ai_revue_wov_02

Bien entendu tout cela est accompagné d'une planche de décalcomanies. Je vais sérieusement devoir étudier les techniques de pose de ces trucs là, mes quelques expérimentations n'ayant pas été probantes. Mais il serait dommage de se priver de ces ajouts esthétiques. Et cela vaut pour mes titans aussi d'ailleurs.

ai_revue_wov_03Les socles des chasseurs sont une autre attraction de la boite. On abandonne le look sobre et un peu tristounet de la v1 pour d'énormes socles en plastique à peindre. De ce point de vue là je suis un peu dubitatif par ce que j'ai vu sur le net : certains ont multiplié les schémas très colorés et je trouve que cela nuit un peu au visuel général. De mon côté je pense que je resterai sur quelque chose de simple pour mettre en valeur la figurine elle-même.

J'ai également découvert pour l'occasion les tiges maintenant utilisées par Games Workshop et qui se terminent désormais par une boule (je ne joue pas à W40k donc je n'en fais l'expérience qu'aujourd'hui ^^) : cela permet de fixer le chasseur mais tout en permettant de lui faire prendre des poses différentes (en virage, en montée ou en descente, etc.). C'est tout bête mais esthétiquement je pense que cela peut ajouter un énorme plus à la table de jeu en apportant beaucoup de dynamisme.

Enfin les socles permettent également de suivre l'altitude et la vitesse de chaque chasseur. Je sais que certains préfèrent suivre ces éléments sur une fiche à part mais je trouve que le gain de place et la lisibilité sont les grands gagnants ici.

Jusqu'ici on est face à du grand Games Workshop avec un matériel de très haute qualité. Malheureusement cela ne va pas durer.

ai_revue_wov_04Première déception, les pions (ordres, dégâts et autres statuts) et les dés sont d'une banalité assez affligeante. Il n'y a rien à redire sur la qualité du carton, c'est juste que les illustrations donnent l'impression d'avoir été baclées.
Idem pour les dés qui n'ont même pas un petit symbole AI gravé à la place du 6...

C'est un peu cheap alors que l'éditeur nous a habitué à bien mieux.

Deuxième déception, la surface de jeu. Force est d'avouer que je ne m'attendais pas à ce que Games Workshop nous propose un simple poster en papier glacé ! C'est typiquement le genre de chose que je ne pensais plus revoir dans une de ses productions tant cela comporte de défauts. Alors oui, le truc est double-face et possède de belles illustrations mais il est surtout très petit et au final il ne permet que de jouer de très modestes escarmouches. Bref il faut absolument se procurer le plateau de jeu en carton épais vendu à part. Dommage.

ai_revue_wov_05

Enfin troisième et dernière déception, le livret de règle. Ici le problème est double.

D'abord sur la forme puisqu'il s'agit d'un simple livret à couverture souple et manquant singulièrement de couleurs. Le seul avantage de la chose est qu'on n'hésitera pas à l'utiliser et à l'user au cours de nos parties mais on aurait aimé un bel ouvrage comme pour Adeptus Titanicus. Là encore l'achat du supplément Rynn's World Air War sera nécessaire si l'on veut pouvoir ajouter un beau bouquin à sa collection.

ai_revue_wov_06Ensuite sur le fond car la lecture des règles donne vraiment l'impression que les concepteurs ne se sont pas pris la tête. Il semble qu'il s'agisse d'un vulgaire copier/coller de la v1 (je ne la connais pas donc c'est à confirmer) avec pour seule modification l'ajout des hexagones pour le mouvement. Mais des pans entiers de règles auraient dû être mises à jour (comme par exemple la gestion des lignes de vue) mais ne l'ont pas été (on parle toujours d'angles de tir à 90° Oo). Cela ne pose aucun problème d'un point de vue règle mais cela donne quand même une sale impression de travail  baclé. C'est encore une fois assez étonnant de la part de Games Workshop et j'attends de l'éditeur qu'il corrige le tir à l'avenir.

Je finis donc cette revue sur des sentiments contrastés. Aeronautica Imperialis bénéficie de superbes nouvelles figurines mais du point de vue des règles Games Workshop semble avoir fait le minimum syndical et se repose un peu sur les lauriers de la v1 (qui me semble excellente ceci dit).