Le projet Joan of Arc de Mythic Games m'a donné envie de vous parler de l'uchronie dans notre petit monde ludique, en particulier celui du jeu avec figurines.

UN PETIT TOUR D'HORIZON
Même si ce n'est pas un thème majeur, l'uchronie est assez présente dans nos jeux.

uchronie_06

Les deux périodes historiques les plus exploitées sont sans conteste la Seconde Guerre Mondiale (on pense tout de suite à Dust mais il existe de très nombreux autres jeux comme par exemple Konflikt '47) et le fameux Steam Punk de la Révolution Industrielle (largement exploité par une myriade de petites règles dont la plus connue doit être Dystopian Wars). Le marché du jeu avec figurines étant dominé des pieds et de la tête par les anglo-saxons, il n'est pas étonnant de retrouver ici des périodes pendant lesquelles ils ont été les acteurs principaux.
Je regrette cependant quand même deux points importants concernant ces thèmes. Tout d'abord l'uchronie de la Seconde Guerre Mondiale est plus ou moins toujours traitée de la même manière avec une sur-représentation des nazis zombies et, je ne sais pas pourquoi, des gorilles de combat. Entre un Dust et un Konflikt '47, on ne voit pas d'énormes différences je trouve.
L'autre point est que malgré sa popularité le Steam Punk est particulièrement boudé par les "grands" éditeurs. A l'exception de Spartan Games et de son Dystopian Wars, cette période ne bénéficie que de règles plutôt underground. Est-ce que cela peut être lié au fait que c'est une période de notre histoire qui n'est pas forcément glorieuse (c'est l'age d'or de la colonisation du monde par l'Europe) ? Le Steam Punk faisant les frais d'une certaine forme de politiquement correct ? Je ne me l'explique pas vraiment.

uchronie_05

Mais ma véritable déception est que, en dehors de ces deux périodes, on ne trouve pratiquement rien. C'est à croire que les éditeurs ont cédé aux sirènes qui font des ravages au cinéma : surtout ne pas prendre de risque et exploiter ce qui rapporte le plus...
Fort heureusement les quelques exceptions à la règle sont généralement des pépites. AT-43 fut certainement l'une des seules grosses règles exploitant le thème de Guerre Froide (aux débuts du jeu en tout cas, après cela s'en est largement éloigné). Pour moi l'UNA, le Red Blok et le conflit les opposant ont largement contribué au succès du jeu et de son univers.
Mais on peut aussi citer la première édition de Battlelore et sa très originale Guerre de Cent Ans revisitée où Français et Anglais n'hésitaient à déployer Nains, Gobelins, Araignées Géantes et Dragons dans leurs armées...
J'ai également souvenir d'un vieux jeu de figurines (ou de rôle, je ne sais plus trop) qui nous transportait dans des guerres napoléoniennes où les anglais étaient des orcs et les français des elfes mais j'ai été incapable d'en retrouver le nom... :$

LA GRANDE FORCE DE L'UCHRONIE
L'une des difficultés, lorsqu'on veut lancer un nouveau jeu avec figurines, est de créer un univers ex nihilo. Peu de jeux disposent aujourd'hui d'un contexte cohérent, passionnant et surtout capable de parler au plus grand nombre (condition importante pour se constituer une base importante de clients, ne l'oublions pas). L'énorme avantage de l'uchronie est qu'il n'est pas nécessaire de partir d'une feuille blanche. L'Histoire (avec un grand H) fournit toutes les bases nécessaires à un bon fluff et, surtout, toutes les références qui permettent aux joueurs de s'y retrouver facilement.

uchronie_02

Ainsi un tank Sherman de la 2nde GM est tellement connu qu'il suffit d'en reprendre les codes les plus importants (couleur, étoile blanche US, etc) pour permettre à n'importe qui de l'identifier même si vous avez remplacé son canon de 75 mm par une arme alien ou ses chenilles par deux jambes robotiques... Dans le même ordre d'idée, l'univers de Battlelore v1 n'avait besoin d'aucune longue explication : les Ecossais sont des Nains qui portent des kilts, c'est comme cela et cela l'a toujours été, pas la peine de nous raconter par le menu comment on en est arrivé là.
L'uchronie permet donc de créer un univers de jeu crédible et bourré de références ultra-connues et tout cela à peu de frais. C'est à mon avis sa principale force.

Mais ce n'est pas son seul avantage. Puisqu'elle se base sur des faits historiques, une uchronie a de fortes chances de mettre d'accord la communauté de joueurs SF/Fantasy et celle d'Historique classique en leur proposant un univers mélangeant les deux genres. Notre Histoire regorgeant (malheureusement) de grandes ou moins grandes batailles, elle est également une source quasi-inépuisable de scénarios et de campagnes. Encore une fois Battlelore nous le prouve en proposant des scénarios directement inspirés des grands affrontements de la Guerre de Cent Ans.

LES PIEGES DE L'UCHRONIE
Mais l'uchronie peut aussi être une voie piégée. Il ne suffit pas de mettre des dragons ici ou des technologies alien là pour faire une bonne histoire. L'univers (re)créé doit avant tout être crédible !

uchronie_03C'est le principal reproche que je fais à Dystopian Wars, cette uchronie créée par Spartan Games pêche par les détails. L'action se passe en 1870 (dans ces eaux là) mais l'éditeur nous a pondu des campagnes et une géo-politique correspondant trait pour trait à la Seconde Guerre Mondiale. Certains détails également sont absurdes : les navires égyptiens ont des références antiques (alors qu'à cette époque l'Egypte est depuis longtemps déjà arabe et musulmane), le symbole de la République de France est la fleur de lys royale et celui de la Russie tsariste est l'étoile rouge communiste...

L'autre piège de l'uchronie est de se retrouver enfermé dans l'époque choisie. Il est facile d'y tomber si on opte pour un truc léger et très proche de la trame historique. C'est en quelque sorte ce que je reproche actuellement aux uchronies de la Seconde Guerre Mondiale qui pêchent clairement par leur manque d'originalité et qui ont tendance à toutes se ressembler avec un conflit qui traîne en longueur soit parce que les nazis ont mis la main sur des technologies ET ou sur le Necronomicon qui leur permettent d'inverser le cours de la guerre face aux alliés...

uchronie_01
Des zombies par milliers à Konflikt '47 et Dust...

On peut éviter le piège en introduisant des bouleversements assez importants pour se donner plus de liberté (mais gare à la crédibilité) comme j'ai essayé de le faire avec mon Uchronia 1865 où un phénomène mystérieux a tout transformé sur terre : je suis donc parti de références historiques de base pour créer une toute nouvelle histoire où les allemands élèvent des dragons et où les français ont fait alliance avec Mars. On peut aussi faire comme AT-43 qui a carrément opté pour une approche opposée : ne pas détourner l'Histoire mais créer un univers SF basé sur notre Histoire. Cela permet ainsi de revivre la Guerre Froide tout en se libérant du poids de la politique et du sang versé (on peut comprendre que certains se sentent mal à l'aise de jouer des batailles, même uchroniques, qui ont causé la mort de centaines voire de milliers de personnes).

brigade_infanterie_02
Forces de la République Franco-Martienne à Uchronia 1868

L'UCHRONIE C'EST BIEN, MANGEZ EN !
Pour conclure cette longue note, je ne peux que vous inviter à vous pencher sur les jeux basées sur des uchronies. C'est souvent passionnant et cela ouvre vraiment des horizons aussi riches que les plus grandes saga fantastiques ou  SF !