Vendredi dernier Xeti, un nouvel arrivant dans notre petit groupe de jeu lyonnais, et moi avons improvisé une petite bataille Star Wars : Armada à Trollune.

20150925_01
Xeti aka Mr Fantastic ;)

Nous avons opté pour une modeste bataille à 250 points, cela s'accordait mieux à nos collections respectives et cela nous permettait de limiter le temps de la partie.

20150925_02Pour cette bataille, je m'obstinais à vouloir jouer deux Destroyers de classe Victoire escortés par des escadrilles de chasseurs et de bombardiers TIE. Je ne suis toujours pas convaincu que cela soit vraiment jouable mais je ne peux pas imaginer une autre flotte pour l'Empire Galactique. Xeti déployait quant à lui une flottille de vaisseaux rebelles composée d'une Frégate Nébulon-B et de pas moins de 3 Corvettes Corelliennes (c'est tout aussi spectaculaire qu'une flotte de Destroyers je trouve). Seul réconfort pour moi, la chasse rebelle était pauvrement représentée avec seulement deux escadrilles d'Ailes A.
En tant que Premier Joueur (je déployais 250 points contre 243 points pour Xeti), je choisissais la carte Objectif "Ennemi Public" de mon adversaire désignant un vaisseau de chaque flotte comme cible à abattre (une corvette ultra-rapide pour lui et un destroyer de classe Victoire I pour moi).

J'étais un peu en mode découverte car Xeti est beaucoup plus expérimenté que moi sur le jeu et il faut bien dire que j'ai beaucoup appris avec cette partie !

Première découverte : les socles peints en noirs sont bien plus jolis que les socles transparents. Il y a ici moyen de bien améliorer le rendu visuel du champ de bataille.

Deuxième (semi) découverte : il y a possibilité de faire des combos bien vachardes avec ce jeu. Ce n'est pas vraiment une surprise mais quand j'ai découvert les upgrades de la flotte rebelle j'ai légèrement commencé à transpirer... Xeti était en effet parti sur une combo utilisant le Général Dodonna (permettant de choisir un dégât critique parmi quatre cartes au lieu de l'attribuer totalement aléatoirement), le titre Dodonna's Pride (permettant justement d'attribuer automatiquement un dégât critique - en ignorant les boucliers par exemple - en obtenant le résultat Bleu Critique ) ou encore un Rayon Surchargeant (qui épuise tous les Pions de Défense sur un résultat Bleu Critique). Le tout avec trois Corvette Corelliennes CR-90 B n'utilisant que des dés... bleus ! Pas besoin d'être un expert pour comprendre que je risquais de prendre cher... ^^

20150925_05Les services de renseignements rebelles avaient appris qu'un prisonnier de grande importance devait être transféré à Corruscant. Le Drakkar, un Destroyer de classe Victoire I chargé du transfert, devait faire une halte à la base de ravitaillement impériale Trollune avant d'entamer la dernière partie du voyage vers la capitale impériale. C'est là qu'une petite flotte rebelle dirigée par le Général Dodonna lancerait son attaque pour délivrer le prisonnier.

Lorsque la flotte rebelle sortit de l'hyperespace, elle eut la mauvaise surprise de découvrir que le Drakkar avait été rejoint par le Cruel, un destroyer de classe Victoire II commandé par le Grand Moff Tarkin en personne. La paranoïa de Tarkin l'avait en effet poussé à renforcer la protection du précieux passager de peur que l'Alliance Rebelle ne tente d'intervenir.

Malgré l'évolution de la situation, Dodonna ordonna de lancer l'assaut, l'enjeu était trop important pour abandonner si vite. Les rapides vaisseaux rebelles se précipitèrent vers le Drakkar en faisant feu de toutes leurs armes. Le destroyer subit de plein fouet les tirs perdant la totalité de ses boucliers et de ses systèmes de défense tout en accumulant les dégâts ! Les trois corvettes corelliennes et la frégate Nébulon-B manoeuvrèrent pour faire un deuxième passage mais le Cruel suivait le Drakkar et couvrait ses arrières. Les unes après les autres, les salves des Destroyers abattirent la frégate Rebelle puis l'une des trois Corvettes. Malgré ses dégâts, le Drakkar parvenait à s'éloigner du champ de bataille tandis que le Cruel et son escorte de chasseurs et de bombardiers TIE retenaient les rebelles.

Finalement le Drakkar entra en hyperespace. Le prisonnier serait livré à Coruscant comme prévu...

20150925_03

Une partie vraiment intéressante. C'était certes une victoire pour moi mais comme Xeti a passé une bonne partie de son temps à me prodiguer des conseils et à me permettre d'éviter de faire des bourdes, je ne pense pas que l'on puisse l'enregistrer comme une défaite pour lui. ;)

Malgré tous les petits trucs appris au cours de cette bataille, je suis bien conscient qu'en jouant ponctuellement en mode casual je risque de rester à jamais une proie de choix pour des adversaires un peu plus expérimentés. Comme tout jeu destiné au tournoi, Star Wars : Armada doit être pratiqué régulièrement et "sérieusement" si l'on veut être efficace sur le terrain.

Ce n'est pas bien grave car j'aime malgré tout beaucoup ce jeu. Encore plus qu'à X-Wing l'ambiance est absolument phénomènale autour de la table. On se croirait vraiment penché au-dessus d'une bataille Star Wars avec ses énormes vaisseaux et ses minuscules chasseurs virevoltant autour. J'adore ! :)

20150925_04

Cette deuxième partie confirme complètement mes impressions sur le jeu et sur ses points faibles et points forts.

En points faibles on peut citer en vrac :

  • Un jeu à combo (j'aime pas trop ces jeux là qui sont rarement jouables en mode casual sauf à sélectionner soigneusement ses adversaires)
  • Des points de règles qu'on a tendance à confondre (je pense en particulier à la réglette de portée dont on ne sait jamais s'il faut l'utiliser du côté "portée de tir des vaisseaux" ou du côté "portée de tir/mouvement des chasseurs").
  • Un système d'ordre qui me laisse un peu sceptique. Il me semble en effet quand même très compliqué de deviner 3 tours à l'avance (pour un Destroyer de classe Victoire) ce qu'il va se passer et donc de choisir le bon ordre au bon moment...
  • Un système qui fait que l'on déplace tout le temps les figurines sans le vouloir pour mettre à jour les points de structure/écrans énergétiques ou pour placer les réglettes de mouvement.
  • La multiplication des pions et des cartes (et donc des règles spéciales). Certes chaque élément du jeu a sa raison d'être mais il y en a partout et il faut vraiment avoir de la place autour du champ de bataille (et dans sa mémoire) pour pouvoir s'en sortir.

Cela fait beaucoup de points faibles, non ? Mais pour moi ils sont largement compensés par ses points forts :

  • Une esthétique générale absolument géniale. C'est bien le premier jeu que je pratique qui me donne des frissons ! Quel fan de Star Wars resterait insensible face à une flotte impériale constituée uniquement de Destroyers Impériaux et de leur escorte TIE ? Idem pour la flottille rebelle dont les trois corvettes m'ont fait pensé au final de la première saison de Star Wars Rebels. Les photos ne rendent pas hommage à l'effet que cela donne, je vous le garantis.
  • Une échelle de jeu absolument géniale ! Cette échelle permet en effet non seulement de jouer d'imposants vaisseaux de ligne mais également des myriades d'escadrilles de chasseurs, ces dernières ayant vraiment un rôle à jouer dans la bataille. A cette échelle, les héros tels que Skywalker ou Vader sont d'ailleurs redoutables. Ainsi le jeu respecte totalement le thème Star Wars pour lequel une bataille spatiale met en scène des dizaines de chasseurs encadrés par d'immenses vaisseaux !
  • Bien que plus complexe que celui de X-Wing Miniatures, le système donne vraiment l'impression aux joueurs de prendre le commandement d'énormes vaisseaux. On gère en effet l'orientation des écrans, on organise les réparations d'urgence ou encore on lutte contre l'inertie des plus gros destroyers du jeu. C'est touffu mais c'est génial.

Bien que possédant des mécanismes de jeu certainement moins fluides et élégants qu'un X-Wing Miniatures, je trouve que Star Wars : Armada est certainement LE jeu de bataille spatiale Star Wars par excellence. D'ailleurs je commence à entrevoir un peu comment je pourrais organiser une nouvelle Bataille d'Endor en mélangeant les deux jeux. Il me faut encore quelques parties d'Armada pour être plus à l'aise mais il y a de quoi faire un truc vraiment très sympa !

Vivement la prochaine bataille ! :)