pr_01

J'avoue que le jeu de mots n'est pas glorieux mais c'est un peu le sentiment que j'ai eu en découvrant les détails du Kickstarter Pacific Rim : Extinction lancé (et financé dans la foulée) par River Horse Games en début de semaine.

C'est que malgré un sujet qui me tient à coeur, l'éditeur semble vraiment vouloir tout gâcher.

Cela commençait pourtant plutôt bien avec l'annonce de figurines en plastique pré-peintes. Comme pour Star Wars, l'intérêt d'un tel jeu avec figurines basé sur une licence est en effet de pouvoir revivre les scènes qui nous ont fait vibrer sur grand écran. Dans ce cadre, on cherche à obtenir des figurines les plus proches possibles de ce que l'on a vu et il n'y a pas 36 façons différentes de peindre un stormtrooper ou un jaeger renommé. Le pré-peint permet donc non seulement de jouer rapidement mais également de coller au mieux à la licence.

Mais les previews m'ont rapidement fait déchanter avec des figurines à la pose statique, des socles hexagonaux dépourvus du moindre détail (ce qui les rend non seulement tristes mais qui en plus ne permet pas de souligner l'échelle du jeu) et des règles qui s'annoçent tristement classiques et sans étincelles.

La dernière preview du jeu a été la plus terrible puisqu'elle détaillait le contenu de la boite de base et nous montrait un premier aperçu de ce que nous réservait le jeu d'un point de vue esthétique :

pr_02

Un Kaiju, un Jaeger, une surface de jeu désertique et trois malheureux bâtiments... La douche froide ! Ben oui, car pour moi un affrontement typique de Pacific Rim c'est ça :

pr_03

Des affrontements en pleine ville où les combattants s'emparent de ce qui leur tombe sous la main (des containers ou même un cargo) pour mieux balancer son adversaire à travers un building.

pr_05

Cet environnement fortement urbanisé est important, primordial même, à plus d'un titre : c'est visuellement ce que l'on attend de Pacific Rim, cela permet de souligner l'échelle des combats (ce n'est pas un simple duel entre deux guerriers mais c'est un affrontement titanesque entre des monstres gigantesques) et cela ne peut qu'enrichir le gameplay.
Or ici on en est très loin ! :(

La révélation du projet KS a finalement été le coup de grâce.

Si la boite de base (au contenu décevant donc) se révèle être à un prix "correct" (35£), il s'avère que la plupart des Stretch Goals gratuits sont plutôt modestes (des cartes d'upgrade, des cartes "scénario" qui confirment qu'il n'y aura aucun vrai scénario proposé ou encore des hexagones 2D de terrain qui trancheront avec la carte fournie qui elle sera dépourvue d'hexagones). Les choses intéressantes, c'est à dire les renforts en Jaegers et en Kaijus sont payants et à 20£ l'unité la note sera rapidement salée.

Le système de jeu en lui-même n'a pas encore été entièrement dévoilé mais le peu que l'on en sait n'est pas forcément super passionnant. Chaque Kaiju et chaque Jaeger pourra être personnalisé par des upgrades et/ou des pilotes (on pourra manifestement librement sélectionner ses pilotes pour les Jaegers ce qui ne me semble pas super fluff pour le moins) et chacun disposera d'un éventail de 6 cartes d'action elles-aussi personnalisées. Un des rares points originaux du truc est qu'une carte d'action est aussi une carte de dommage : lorsqu'il est frappé le Kaiju/Jaeger doit sacrifier une de ses cartes d'action et appliquer ses dommages, il se retrouve donc doublement sanctionné avec une carte d'action en moins et des dégâts qui s'accumulent.

pr_06

Le système de mouvement pompeusement baptisé "système d'hexagones invisibles" est très décevant. En fait il s'agit tout simplement d'un système à la X-Wing avec une réglette de mouvement. Honnêtement on aurait pu largement se dispenser de la forme hexagonale des socles et des terrains qui va faire tâche sur une surface de jeu classique. Et l'on sait aussi que ce type de réglette est tout sauf pratique quand il commence à y avoir du monde sur la table (unités et décors), ce qui est encore un frein à la possibilité de jouer en milieu fortement urbanisé !
Pire encore, le système se rapproche de ce que l'on peut voir à Adeptus Titanicus car les Kaijus/Jaegers s'avèrent peu maniables : un seul changement d'orientation en fin de mouvement pour un Jaeger, deux pour un Kaiju au début puis à la fin de son mouvement. C'est complètement contradictoire avec les combats très dynamiques des films.
Il faudra attendre encore un peu pour en savoir plus sur le déroulement des combats, on peut juste deviner que cela utilisera des dés spéciaux (relativement moches je trouve).

Bref tout cela pour dire que pour l'instant je ne suis pas du tout convaincu. Seule lueur d'espoir, l'éditeur vient d'annoncer le déblocage de Gipsy Danger ! Cela veut donc dire que le KS ne va pas se contenter d'exploiter le contenu du deuxième film mais aussi de son cultissime prédécesseur. Même si la figurine dévoilée est encore une fois décevante du fait d'une pose statique, cela vaudra peut-être le coup de faire quelques achats au final, ne serait-ce que pour récupérer les Kaijus et Jaegers d'origine à la bonne échelle (contrairement à ma collection Heroclix)...

pr_04