extraction_01Extraction de Sam Hargrave avec Chris Hemsworth, Rudhraksh Jaiswa ou encorel, Randeep Hooda.

Tyler Rake est un mercenaire intrépide qui travaille dans l'ombre. Alors qu'il n'a plus rien à perdre, il est chargé par un puissant caïd mafieux, pour l'heure incarcéré, de sauver son fils qui a été enlevé. Mais dans le milieu glauque de la pègre, où se côtoient marchands d'armes et narcotrafiquants, la mission ultra-périlleuse de Rake frôle l'impossible. Et la vie du mercenaire et du jeune garçon risque d'en être bouleversée à jamais…

La campagne de com' Netflix insistait sur les gros scores du film comme si c'était un gage de qualité en cette période de disette cinématographique (avec un gros point d'interrogation car peut-on parler de cinéma pour un film destiné au petit écran ?).

N'étant pas différent des autres et n'ayant aucune nouveauté à me mettre sous la dent, j'ai tenté l'aventure sans me faire d'illusions. J'avais bien raison, j'ai passé deux bonnes heures sans plus.

L'action est chorégraphié à la perfection (peut-être un peu trop pour un film qui se regarder au 1er degré contrairement à un John Wick par exemple) et nous en met plein la vue. Tyler Rake souffre mais il dézingue du flic d'assaut corrompu à la pelle (je n'ai pas fait les comptes mais après son passage la police et l'armée du Bangladesh pouvaient lancer une grande campagne de recrutement ! Oo).

extraction_04Malheureusement le scénario ne suit pas du tout. C'est du déjà vu un million de fois avec un "colis" à extraire qui se révèle un vrai être humain avec des sentiments (on avait le choix entre la jeune femme sans défense ou le gamin, c'est fois-ci c'est le gamin), un mercenaire super efficace mais qui cache une blessure profonde (là il a perdu son gosse d'une maladie mais cela aurait tout aussi bien pu être sa famille entière ou une mission militaire malheureuse où il aurait perdu tous ses hommes), un plan qui ne va pas se dérouler sans accroc ou encore le bon pote qui se révèlera ne pas l'être tant que cela (oh quelle surprise, on ne l'avait pas vu venir celle-là).

Mais c'est surtout la fin qui m'a fait hurler. Attention aux spoilers (même si vous vous êtes certainement déjà faits avoir comme moi si vous suivez l'actualité du cinéma).
On le voit arriver de loin, le pauvre Tyler Rake finit le film truffé de balles et le réalisateur semble confirmer sa mort avec la vision de son fils qui devient d'un coup nette (alors qu'elle restait floue de son vivant). C'est pas super original mais c'est une fin honnête qui permettait de boucler un film honnête. Sauf que de l'aveu même du dit réalisateur, les "tests" du film auprès du public ont montré qu'il y avait un potentiel pour une suite. Il a donc rajouté une scène laissant planer le doute sur la survie du héros ! Et tout cela en osant se cacher derrière une certaine démarche artistique ! Autant d'hypocrisie mérite pour moi une sanction sur la note qui aurait pu bénéficier d'un (certainement trop) généreux trois ludices...

D'un point de vue ludique, Extraction n'échappe pas à la règle des films dont le héros massacre les ennemis à tour de bras. Il faut un système coopératif de la veine des Two Hours Wargames (et son fameux Chain Reaction) si l'on veut par exemple rejouer la scène finale du pont. Cette dernière permet en effet de mettre en place une belle escarmouche où une bande de mercenaires tente de sauver le gamin des griffes des méchants militaires et flics corrompus.

extraction_02

extraction_03