planetfall-logo-2-firestorm-e1410184024855

Il arrive toujours un moment où il faut se montrer réaliste et faire face aux faits. Alors que Planetfall fêtera bientôt sa première année d'existence, il est temps pour moi de faire un bilan et d'en tirer les conséquences.

UN BEAU SUCCES SUR LE PAPIER
On ne peut pas nier que Planetfall est un beau succès sur le papier.

Après seulement une année de vie, le jeu dispose en effet de 6 armées complètes et variées : de l'infanterie aux immenses leviathans en passant par des unités aériennes, il y a maintenant de quoi se constituer des forces conséquentes. Et c'est loin d'être fini puisque de nouvelles unités sont annoncées pratiquement tous les mois. Il faut ajouter à cela que certaines de ces figurines sont plutôt réussies et imposantes.

Le système de jeu en lui-même tourne plutôt bien même s'il y a quelques points à améliorer ici ou là.

pf_index_01

MAIS UN JEU SANS AME
Malgré ses atouts Planetfall reste un jeu à qui il manque une personnalité.

J'ai tenance à me répéter à ce sujet mais il faut bien avouer que si Spartan Games peut produire des figurines et (aujourd'hui) proposer des systèmes de jeu plutôt bien fichus, elle ne sait toujours pas comment soutenir efficacement un jeu.

Le jeu n'enflamme absolument pas mon imagination. Et les raisons sont simples : en dehors des figurines et des règles, l'éditeur ne fournit rien.

pf_03
Extrait d'un ORBAT officiel : pas de fluff, aucune photo ou illustration
et une mise en page minimaliste...

Tout d'abord si l'on ne joue pas à Firestorm Armada, on ne connaît pratiquement rien du fluff. Il y a bien une rapide présentation dans le livre des règles mais elle est insuffisante. Pire encore, les "livres d'armée" (les fameux ORBATs disponibles gratuitement au format PDF) que l'on nous propose ne donne aucune explication supplémentaire. On ne sait rien du tout des unités qui composent une armée. L'infanterie Patriot du Directorate est-elle composée de mercenaires ou d'employés à plein temps ? Quelles sont les différences entre les Soryliens de l'infanterie lourde et ceux de l'infanterie légère qui manifestement n'appartiennent pas à la même race ?

pf_02

Pire encore le jeu n'a aucune identité visuelle. Comme j'en parlais dans une précédente note (ici), cette identité visuelle est très importante pour donner envie de jouer à un jeu. Or Planetfall en est quasi-totalement dépourvu. A part quelques illustrations (moches) du livre des règles, on n'a absolument rien. Voyez également les ORBATs qui ne proposent ni illustration ni même la moindre photo (ce qui ne facilite d'ailleurs pas toujours l'identification des figurines, un comble quand même !).

Outre cette absence de fluff, on notera également l'absence quasi-totale de scénarios et de campagnes (la campagne d'initiation de la boite de base ne compte pas, hein). Encore une fois ces éléments permettent non seulement de varier le plaisir de jeu (et de donner envie de jouer) mais également de fournir quelques éléments de fluff alimentant l'imagination des joueurs : proposer un scénario relatant un raid commercial du Directorate ou la défense désespérée des Sorylians face aux hordes Relthozas aide à cerner les différentes factions.
Oh il y a bien eu System Wars permettant de lier Firestorm Armada et Planetfall mais il manquait singulièrement d'ambition : il est sorti en catimini et a rapidement été oublié.

INSTABILITE CHRONIQUE ET DESIGN PARFOIS PASSE PARTOUT
Et s'il n'y avait que le manque de fluff pour me bloquer...

pf_04Malheureusement l'une des caractéristique de Planetfall est que les ORBATs ne sont jamais figées. Chaque nouvelle sortie est l'occasion d'ajouter de nouvelles unités et de corriger les stats des unités déjà existantes. Cela représente pour moi un problème majeur car Spartan Games ne semble jamais vouloir s'arrêter. Etant donné que la force de l'éditeur et de fournir des figurines régulièrement on a l'impression qu'il se contente de régulièrement nous apporter notre dose de résine pour renouveler notre intérêt pour le jeu. Or cette fuite en avant est non seulement insuffisante pour rendre le jeu incontournable mais en plus risque de finir par aboutir à des listes d'armée peu équilibrées et trop riches en unités (avec l'habituel lot d'unités rangées au placard du fait de la sortie de figurines plus récentes et plus puissantes). Et tout cela sans compter les multiples corrections des listes d'armée qui font qu'on ne sait jamais si telle ou telle unité va pouvoir garder le rôle qu'on lui a assigné au sein de sa force...

Un autre problème du jeu concerne le design général de la gamme. Si certaines factions et unités sont plutôt réussies d'autres sont vraiment passe-partout voire même complètement ratées.
Le pire exemple de ce ratage est d'ailleurs le léviathan Sorylian, pas de chance que cela tombe justement sur l'une des deux factions que je vouais jouer... :'(

pf_05
Les Work Raptors ne brillent pas par leur design original..

RESULTAT : PAUSE A DUREE ILLIMITEE
Résultat des courses, je n'ai tout simplement plus envie de m'investir dans le jeu.

Pourtant j'avais de grands espoirs en ce Planetfall qui est l'un des rares jeux actifs à proposer une échelle qui m'intéresse. Malheureusement il souffre d'être édité par Spartan Games qui le considère comme un jeu parmi d'autres dans son énorme catalogue. Au final le sujet est survolé et ne peut pas me convenir.

Je vais donc le mettre de côté. Je vais juste finir mes achats afin d'avoir deux petites forces du Directorate et des Sorylians.

Je continue cependant à surveiller les dernières nouveautés et je ferai certainement quelques achats complémentaires mais à moins que Spartan Games ne décide à vraiment s'occuper de son jeu (et pas seulement à sortir toujours plus de figurines) il y a peu de chances que je m'y remette sérieusement.

Malgré tout je continuerai à mettre mes ORBATs à jour car ils sont vraiment utiles à de nombreux joueurs, je ne compte pas les laisser tomber.

Tout cela est dommage car ce Planetfall a vraiment du potentiel... :(