defenders_01

Après avoir consciencieusement vu, avec plus ou moins de plaisir, les premières saisons de Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist, je me suis attaqué au plat principal, la première saison de Marvel's The Defenders ou les Avengers du pauvre. ;)

Car les héros qui composent ces défenseurs de New York, dont le destin est en jeu face aux complots de la Main, n'ont rien à voir avec le bling bling des Avengers. Ce sont des êtres plus ou moins torturés qui préfèrent oeuvrer dans l'ombre ou en tout cas qui ne recherchent pas la lumière. Ils évoluent le plus souvent dans les quartiers les plus déshérités de la ville et leur destin est bien plus sombre que leurs alter-égos en cape :

Un ninja aveugle. Une détective impertinente. Un ancien détenu résistant aux balles. Un milliardaire amateur de kung-fu. "Marvel’s The Defenders" suit les aventures de quatre super-héros solitaires contraints de mettre leurs problèmes personnels de côté pour combattre ensemble un groupe de criminels menaçant de détruire la ville de New York.

defenders_03

Cette saison est courte, à peine 8 épisodes, et si je lui attribue une note assez sévère elle n'est pas aussi mauvaise que l'on pourrait le croire (mais quand même un peu, hein). Je lui trouve un gros manque de rythme, c'est lent à se mettre en place (dans le genre enquêtes croisées qui font se rapprocher les héros les uns des autres, souvent via leurs acolytes attitrés) et de temps en temps il y a un morceau de bravoure pour nous sortir de notre torpeur. Malheureusement ces scènes se résument le plus souvent à une grosse baston généralisée et pas très inspirée, au bout de la troisième ou quatrième du genre on se lasse et puis on s'aperçoit avec un peu de surprise que la dernière d'entre elles était en fait le grand final de la saison... En plus le cliffhanger de la saison est ultra-prévisible (surtout quand on suit un peu les annonces de base concernant les différentes séries).
Tout n'est pas à jeter car on prend quand même plaisir à voir des têtes connues de séries différentes se croiser sans se voir, croiser le fer, se prendre la tête et pour ensuite se tomber dans les bras.

C'est peut-être la longueur modeste de la saison qui est finalement le plus gros problème. Le récit n'a pas vraiment le temps de se mettre en place et l'intrigue est forcément un peu simpliste.

En tout cas cela ne vaut pas mieux que deux ludices même si cela ne m'a pas dégouté des meilleures héros du lot, ceux qui m'ont laissé la meilleure impression, à savoir Daredevil et Jessica Jones (dont j'attaque la saison 2 maintenant ^^).

note_ludix_2

defenders_04

defenders_02