bfgc_croiseurs_02Un léger tremblement traversa la passerelle de commandement du Glorieux Destin lorsqu'une nouvelle salve de tirs fut tirée en direction de Strilia 80F2.

D'un geste de la main, le capitaine Gideron fit apparaître une carte de la tête de pont établie quelques jours plus tôt par la Legio Vox Imperatoris et les régiments Scarisiens. Le résultat des frappes s'afficha en direct et des messages affluèrent immédiatement de la surface. Au nord, le bombardement avait réussi a stoppé une contre-offensive Ork en pulvérisant un Gargant mais à quelques kilomètres à l'ouest le souffle des explosions avait désorganisé une colonne de blindés Leman Russ.

- Artilleurs, rectifiez les coordonnées de tir Beta en fonction des retours du commandement terrestre. Préparez-vous pour une nouvelle salve dans dix minutes.

Un tremblement plus important se fit soudain sentir rappelant Gideron à une autre réalité.

- Une torpille Ork a réussi à tromper nos défenses, l'informa un officier de la passerelle.

Pendant que le Glorieux Destin et son jumeau, le Flamboyant, bombardaient Strilia 80F2 pour permettre le maintien de la tête de pont impériale, le reste de la flotte tentait de contenir tant bien que mal les attaques spatiales des xénos. Les Orks ne disposaient pas de matériel lourd mais leurs rapides petits vaisseaux tournoyaient autour du dispositif impérial à la recherche de la moindre faille. Dès qu'une brèche était découverte, ils envoyaient un kamikaze pour s'écraser contre l'un des deux croiseurs Dauntless ou pour lancer une torpille avant d'être réduit en cendre. Et après plusieurs jours à ce régime, même un vaisseau de la taille du Glorieux Destin commençait à souffrir.
Que pouvait donc bien faire le reste du corps expéditionnaire ? Le Triton, qui transportait les Sea Dragons de la Quatrième Compagnie d'Usiel Octasius, avait déjà plusieurs jours de retard. Le dernier message en provenance du Croiseur d'Assaut indiquait une avarie et l'obligation de faire étape sur Idrade P9.7...
Il ne restait plus qu'à espérer que les renforts ne tarderaient plus et que la reconquête de Strilia 80F2 puisse enfin commencer. Les Orks devaient payer pour ce qu'ils avaient fait à ce monde et à ses habitants.

bfgc_croiseurs_01

Fidèle à ma tradition de dispersion, après avoir peint un Chevalier Questoris Adeptus Titanicus et un Chaman Gobelin Warmaster, il était tout à fait logique que je mette en couleur deux Croiseurs Dauntless pour Battlefleet Gothic Commander ! ;D

Les deux figurines attendaient depuis trop longtemps et j'avais déjà effectué les premiers brossages à sec, le week-end a donc été suffisant pour en venir à bout. J'étais d'autant plus motivé que les peindre me permettait enfin d'atteindre les 15 classes nécessaires pour déployer une flotte digne de ce nom et relativement équilibrée (en fait je monte à 18 classes en tout, cela me permet donc en plus d'avoir le luxe de pouvoir modifier un peu ma compo).

Je suis toujours aussi content de mon schéma de couleurs qui, sans faire des étincelles, reste super efficace je trouve. C'est que j'ai mis du temps avant de le trouver et cela me bloquait vraiment pour attaquer sérieusement la peinture de ma Force de Défense Scarisienne.

Je me demande bien ce que je vais peindre le week-end prochain... ;)

bfgc_croiseurs_03