66452638_121106692523716_3249771448901679440_nDans mes bagages pour Granville, j'avais pris l'Expédition Perdue, un jeu de cartes coopératif mais disposant d'un vrai mode solitaire (c'est à dire n'obligeant pas à devenir schizophrène en assumant le rôle de plusieurs joueurs).

L'objectif du jeu est de faire progresser une expédition (composée de 3 explorateurs) dans la jungle afin de découvrir la Cité Perdue de Z (je vous renvoie ici à la critique de l'excellent film portant sur le même thème, The Lost City of Z). Notez que pour une fois la référence à la lettre Z n'implique pas des hordes de zombies. ;)

Le matériel de jeu est de très belle facture. Enfin disons plutôt que ce sont les cartes (qui représentent 90% du dit matériel) qui sont particulièrement réussies : d'un format bien plus grand que celui des cartes à jouer habituelles, elles affichent des illustrations au style popularisé par Hergé avec Tintin. Si l'on aime cette ambiance BD, on ne pourra être que ravi.
Les quelques pions (vivres, munitions, santé) sont très lisibles mais esthétiquement passables.
On notera que la boite de jeu s'ouvre un peu comme un livre ce qui nous renvoie une fois de plus au style BD des illustrations.

Bref tout cela pour dire que l'on est plongé dans l'ambiance des jungles brésiliennes dès le déballage du matériel et que cela donne hâte de partir en expédition. C'est un point très positif pour moi qui aime me plonger dans une histoire et pas seulement découvrir un système de jeu.

66636123_1100055250164944_6799198206224501684_nParlons des règles. Le quotidien du joueur se déroulera entre matinées et soirées à faire progresser son expédition à travers la jungle. A chaque fois, il devra constituer son chemin en utilisant les cartes à sa disposition (en solitaire  une partie de ces cartes seront tirées au hasard) : celles-ci représentent aussi bien des événements positifs (découverte d'une tribu amicale ou d'un campement abandonné plein de matériel) que négatifs (rencontre avec un prédateur local, traversée d'un passage dangereux, etc.).
L'objectif est donc de réussir à contrebalancer les cartes négatives (perte de santé - voire carrément mort directe de l'un des aventuriers - ou de ressources, etc.) avec les positives (gain de santé ou de ressources, progression de l'expédition dans la jungle, etc.) ou tout du moins de gérer ses ressources le mieux possible afin de tenir jusqu'à la Cité Perdue.
Autant vous dire que la tâche semble bien difficile et mes quelques expéditions se sont toutes terminées dans le sang. Le jeu semble en effet réputé pour être hardu (particulièrement en solitaire). Mais ce n'est pas très grave car les parties sont rapides et on peut les enchaîner facilement.

67788885_421533761792504_6998485144022780731_nIl est intéressant de noter que l'Expédition Perdue peut être abordée de deux manières différentes. On peut considérer le système d'un point de vue purement technique en analysant les avantages et inconvénients de chaque carte de manière très froide pour maximiser ses chances de réussites. Mais on peut aussi effectuer cette analyse sans oublier l'aspect narratif, les illustrations représentant généralement bien les choix à faire (dois-je dépenser une munition pour tuer le fauve et récupérer des ressources ou économiser mon armement mais souffrir des dégâts sous ses griffes ?).
Par exemple j'ai terminé ma deuxième expédition en ayant vraiment eu l'impression d'avoir affronté les dangers d'une jungle hostile, l'aventure s'étant terminée par l'attaque d'une pantère noire ayant tué deux de mes exploratrices tandis que le troisème membre de l'équipe s'était fait emporté par des rapides quelques heures (cartes) plus tôt.

De fait même si l'Expédition Perdue est essentiellement un jeu calculatoire, la qualité des illustrations et leur adaptation aux boni et mali des cartes font qu'on peut quand même vivre de belles histoires.

Vous l'aurez compris, bien que cela soit un jeu de cartes (un genre que je n'aime pas trop en général) j'ai apprécié le jeu et je n'hésiterai pas à repartir en expédition régulièrement. :)

J'aimerais cependant voir comment le truc tourne en coopératif quand chaque joueur participe au choix du chemin emprunté en apportant ses propres cartes. J'imagine qu'avec un groupe se racontant facilement des histoires, une partie doit pouvoir devenir super immersive. Le risque majeur étant cependant de rapidement tomber dans la facilité du calculatoire en se concentrant uniquement sur les caractéristiques des cartes pour faciliter les échanges. J'ai peur que, d'un point de vue narratif, le mode solitaire soit bien plus efficace.

LEP-éclaté-4_web